David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Comment prouver la dissimulation d’une partie du prix d’une vente (...)

Comment prouver la dissimulation d’une partie du prix d’une vente d’immeuble

samedi 26 décembre 2009

Dans un arrêt en date du 17 décembre 2009, la Cour de cassation vient d’estimer qu’en cas de fraude, la simulation peut être prouvée par tout moyen.

Elle affirme ensuite qu’il en est ainsi de la dissimulation d’une partie du prix d’une vente d’immeuble, laquelle a notamment pour finalité d’éluder l’application des règles fiscales relatives à l’imposition des transactions immobilières.

Voici le texte de l’arrêt :

Cour de cassation, Chambre civile 1, 17 décembre 2009, N° de pourvoi : 08-13.276.

LA COUR,

Sur le moyen unique, pris en ses première, deuxième et quatrième branches :

Attendu que par acte notarié du 3 août 2000, M. et Mme X... ont acquis des époux Y... un chalet situé à Courchevel 1850, au prix de 21 000 000 francs ; que prétendant avoir acquitté, à la demande des vendeurs et pour leur compte, un supplément de prix occulte, d’un montant de 762 228, 93 euros, entre les mains de M. A..., avocat suisse installé à Genève, les époux X... les ont, par acte du 18 février 2003, assignés en dissimulation du prix de vente et restitution du supplément de prix versé sur le fondement de l’article 1840 du code général des impôts (devenu l’article 1321-1 du code civil) ; qu’à la suite du décès de Jean Y..., sa veuve et ses quatre enfants, ès qualités d’héritiers, ont repris l’instance ; qu’ils font grief à l’arrêt attaqué (Paris, 21 février 2008) d’avoir jugé, au seul vu d’éléments de fait, qu’était établie l’existence d’un mandat entre les vendeurs et l’avocat pour la perception du complément de prix occulte et de les avoir condamnés à en restituer le montant, alors, selon le moyen, que la preuve d’un mandat ne peut être reçue que conformément aux règles générales sur la preuve des conventions, que ces règles sont applicables non seulement dans les rapports du mandant et du mandataire mais encore à l’encontre des tiers qui ont traité avec celui-ci ; qu’en statuant au vu de seuls éléments de fait, la cour d’appel a violé les articles 1341 et 1984 du code civil ;

Mais attendu qu’en cas de fraude, la simulation peut être prouvée par tout moyen ; qu’il en est ainsi de la dissimulation d’une partie du prix d’une vente d’immeuble, laquelle a notamment pour finalité d’éluder l’application des règles fiscales relatives à l’imposition des transactions immobilières ; qu’ayant constaté l’existence d’une fraude en faisant ressortir, par une appréciation souveraine des faits et de la valeur probante des éléments de preuve soumis à son examen, qu’une partie du prix de vente du bien immobilier avait été dissimulée et acquittée, à la demande des époux Y..., entre les mains de l’avocat suisse qu’ils avaient mandaté à cet effet, la cour d’appel a, par ce seul motif et sans encourir les griefs du moyen, légalement justifié sa décision ;

Et attendu que les griefs des troisième, cinquième, sixième et septième branches ne sont pas de nature à permettre l’admission du pourvoi ;

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi (...).

A lire aussi :

Les obligations relatives à l’amiante lors d’une vente

Dans un arrêt en date du 23 septembre 2009, la Cour de cassation vient d’affirmer que la législation relative à la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à (...)

Vidéo L’audition de Claude Guéant dans le procès Pasqua

C’est aujourd’hui que Claude Guéant doit témoigner dans le procès de Charles Pasqua devant la Cour de Justice de la République (pour en savoir plus sur les juridictions répressives spécialisés vous (...)

Cour de cassation, Assemblée plénière, 13 juillet 2001, Epoux X... c/ Mme Y... et autre

L’enfant né handicapé peut demander la réparation du préjudice résultant de son handicap si ce dernier est en relation de causalité directe avec les fautes commises par le médecin dans l’exécution du contrat formé avec sa mère et qui ont empêché celle-ci d’exercer son choix d’interrompre sa grossesse, dans le cas d’une interruption pour motif thérapeutique, il doit être établi que les conditions médicales prescrites par l’article L. 2213-1 du Code de la santé publique étaient réunies

L’époux ne peut consentir un bail rural pour son conjoint

Dans un arrêt en date du 16 septembre 2009, la Cour de cassation vient de rappeler que quand un époux prend en mains la gestion des biens propres de l’autre, au su de celui ci et néanmoins sans (...)

Titre Restaurant Achat Fruit Légume Modification 2 décembre 2010

Le journal officiel vient de publier le décret n° 2010-1460 du 30 novembre 2010 relatif aux conditions d’utilisation du titre-restaurant. Ce texte porte modification des règles relatives aux (...)

SMIC : vers un montant de 1.700 euros brut ?

La CGT demandait jusqu’alors une modification du SMIC pour que son montant corresponde mensuellement à 1.600 euros brut. Suite à une réunion du Comité confédéral national (CCN) la CGT vient de modifier (...)

Lorsque le changement de fonctions ne correspond pas à une modification du contrat de travail (Soc., 25 mars 2009, N° 07-45.266).

L’employeur, dans le cadre de son pouvoir de direction, peut changer les conditions de travail d’un salarié ; la circonstance que la tâche donnée à un salarié soit différente de celle qu’il exécutait antérieurement, dès l’instant où elle correspond à sa qualification, ne caractérise pas une modification du contrat de travail ; la cour d’appel, ayant constaté que l’employeur avait seulement demandé à la salariée de procéder à l’encaissement des ventes qu’elle effectuait, tâche qui relevait de la définition contractuelle de son poste et de sa qualification de vendeuse 1er échelon, coefficient 160, définie par la convention collective des industries de l’habillement, a pu décider que ce changement de fonctions ne constituait pas une modification de son contrat de travail.

La remise tardive à un salarié des documents ASSEDIC lui permettant de s’inscrire au chômage entraîne nécessairement pour lui un préjudice qui doit être réparé par les juges du fond.

Vers une action en justice contre William Gallas ?

Certaines péripéties de l’équipe de France et de ses joueurs pourraient bien se terminer devant les tribunaux. C’est du moins ce qu’indique la presse tunisienne puisque d’après l’hebdomadaire "Assabah (...)

Chèque Suppression en 2011 ou non ?

Le chèque comme moyen de paiement va t’il être rapidement supprimé en France ? Cela ne semble pas devoir être le cas. En effet, suite à la publication d’une étude réalisée à sa demande par le Comité (...)

Le rapport annuel du Conseil d’Etat et le droit au logement.

Selon un communiqué de presse publié le 10 juin 2009, le Conseil d’État consacre les considérations générales de son rapport annuel à cette question majeure : comment loger dignement tous les habitants (...)

Répondre à cet article