David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Comment prouver la dissimulation d’une partie du prix d’une vente (...)

Comment prouver la dissimulation d’une partie du prix d’une vente d’immeuble

samedi 26 décembre 2009

Dans un arrêt en date du 17 décembre 2009, la Cour de cassation vient d’estimer qu’en cas de fraude, la simulation peut être prouvée par tout moyen.

Elle affirme ensuite qu’il en est ainsi de la dissimulation d’une partie du prix d’une vente d’immeuble, laquelle a notamment pour finalité d’éluder l’application des règles fiscales relatives à l’imposition des transactions immobilières.

Voici le texte de l’arrêt :

Cour de cassation, Chambre civile 1, 17 décembre 2009, N° de pourvoi : 08-13.276.

LA COUR,

Sur le moyen unique, pris en ses première, deuxième et quatrième branches :

Attendu que par acte notarié du 3 août 2000, M. et Mme X... ont acquis des époux Y... un chalet situé à Courchevel 1850, au prix de 21 000 000 francs ; que prétendant avoir acquitté, à la demande des vendeurs et pour leur compte, un supplément de prix occulte, d’un montant de 762 228, 93 euros, entre les mains de M. A..., avocat suisse installé à Genève, les époux X... les ont, par acte du 18 février 2003, assignés en dissimulation du prix de vente et restitution du supplément de prix versé sur le fondement de l’article 1840 du code général des impôts (devenu l’article 1321-1 du code civil) ; qu’à la suite du décès de Jean Y..., sa veuve et ses quatre enfants, ès qualités d’héritiers, ont repris l’instance ; qu’ils font grief à l’arrêt attaqué (Paris, 21 février 2008) d’avoir jugé, au seul vu d’éléments de fait, qu’était établie l’existence d’un mandat entre les vendeurs et l’avocat pour la perception du complément de prix occulte et de les avoir condamnés à en restituer le montant, alors, selon le moyen, que la preuve d’un mandat ne peut être reçue que conformément aux règles générales sur la preuve des conventions, que ces règles sont applicables non seulement dans les rapports du mandant et du mandataire mais encore à l’encontre des tiers qui ont traité avec celui-ci ; qu’en statuant au vu de seuls éléments de fait, la cour d’appel a violé les articles 1341 et 1984 du code civil ;

Mais attendu qu’en cas de fraude, la simulation peut être prouvée par tout moyen ; qu’il en est ainsi de la dissimulation d’une partie du prix d’une vente d’immeuble, laquelle a notamment pour finalité d’éluder l’application des règles fiscales relatives à l’imposition des transactions immobilières ; qu’ayant constaté l’existence d’une fraude en faisant ressortir, par une appréciation souveraine des faits et de la valeur probante des éléments de preuve soumis à son examen, qu’une partie du prix de vente du bien immobilier avait été dissimulée et acquittée, à la demande des époux Y..., entre les mains de l’avocat suisse qu’ils avaient mandaté à cet effet, la cour d’appel a, par ce seul motif et sans encourir les griefs du moyen, légalement justifié sa décision ;

Et attendu que les griefs des troisième, cinquième, sixième et septième branches ne sont pas de nature à permettre l’admission du pourvoi ;

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi (...).

A lire aussi :

Allocations Familiales 2011 Montant

Pour l’année 2011, le montant des allocations familiales a été fixé, avant CRDS, à
126,38 euros pour deux enfants,
288,38 euros pour trois enfants,
430,55 euros pour quatre enfants.
Ces montants (...)

Un décret autorise l’accès des organisations internationales et des Etats étrangers au fichier national automatisé des empreintes génétiques.

Le décret n° 2009-785 du 23 juin 2009 relatif à l’accès d’organisations internationales et d’Etats étrangers au fichier national automatisé des empreintes génétiques vient d’être publié au journal (...)

Pas de principe du contradictoire pour la commission des recours des militaires

Dans un arrêt en date du 2 septembre 2009, le Conseil d’Etat vient d’estimer que la commission des recours des militaires ne constitue ni une juridiction ni un organisme juridictionnel ou (...)

Un décret sur les traitements automatisés des données à caractère personnel accompagnant la mise en oeuvre du revenu de solidarité active.

Le journal officiel vient de publier le décret n° 2009-716 du 18 juin 2009 relatif aux traitements automatisés de données à caractère personnel accompagnant la mise en oeuvre du revenu de solidarité (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 19 décembre 2002, Caisse primaire d’assurance maladie CPAM de la Somme c./ Société Saint-Louis Sucre SA

Il résulte de l’article R. 441-11, alinéa 1er, du Code de la sécurité sociale que la Caisse primaire d’assurance maladie, avant de se prononcer sur le caractère professionnel d’un accident ou d’une maladie, doit informer l’employeur de la fin de la procédure d’instruction, des éléments recueillis susceptibles de lui faire grief, de la possibilité de consulter le dossier et de la date à laquelle elle prévoit de prendre sa décision.

Ne satisfait à son obligation d’information une CPAM, dont les décisions sont dès lors inopposables, qui n’avait pas appelé une société à participer à l’enquête administrative et qui s’était bornée à aviser ladite société de la contestation initiale de la CPAM puis des décisions de la CPAM de prise en charge et d’attribution de rente.

Déontologie des avocats (deontologie-avocat.over-blog.fr)

Ce blog regroupe des décisions disciplinaires de l’ordre des avocats de Paris.
Les thèmes abordés concernent notamment le non paiement des cotisations CNBF, le détournement de fonds CARPA par un (...)

Implantation Nouveaux Radars 2011 2012

Alors que le nombre de morts sur les routes a augmenté en janvier 2011 par rapport à janvier 2010, le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux vient d’indiquer l’implantation future de nouveaux radars. (...)

Salaires : extension d’un avenant dans le secteur du rouissage-teillage de lin

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 12 février 2010 portant extension d’un avenant à la convention collective nationale du rouissage-teillage de lin (n° 1659).
En application de ce texte, (...)

Majoration contribution Agefiph : délai supplémentaire de 6 mois

L’Agefiph vient d’indiquer qu’un délai supplémentaire de 6 mois est accordé en 2010 aux établissements de 20 à 49 salariés pour engager une action positive en faveur de l’emploi des personnes handicapées. (...)

Le montant de l’allocation temporaire d’attente.

Le journal officiel n° 264 du 15 novembre 2006 vient de publier le décret n° 2006-1381 du 13 novembre 2006 fixant le montant de l’allocation temporaire d’attente
Il résulte de ce texte que le montant (...)

Répondre à cet article