David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Condamnation de l’UMP pour atteinte au droit à l’image

Condamnation de l’UMP pour atteinte au droit à l’image

mardi 23 mars 2010

Par une ordonnance de référé rendue ce 15 février 2010, le Tribunal de Grande Instance de Paris vient de condamner l’UMP pour atteinte au droit à l’image.

En effet, on se souvient que l’UMP avaient eu l’idée de réaliser un lip dub pour promouvoir ce parti politique (lip dub qui restera sans doute comme le plus mauvais jamais réalisé).

Or, en lisant l’ordonnance, on apprend que cette curieuse vidéo se terminait avec une image fixe qui montrait une certaine Paloma, au milieu de la foule, surmontée d’un bandeau portant en grosses lettres sur fond blanc "Le mouvement populaire" avec le sigle de l’UMP et l’adresse des sites de l’UMP et des jeunes UMP.

Ladite Paloma a estimé que cette photographie a été prise à son insu, le soir de l’élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République, et qu’elle n’a donné aucune autorisation de reproduction et de représentation de son image.

Elle a en conséquence sollicitée le paiement d’une provision à valoir sur l’indemnisation de son préjudice et demandé le retrait complet de son image de tous supports.

Pour la juridiction en publiant la photographie litigieuse en l’absence de consentement exprès de la demanderesse, l’UMP a porté atteinte à son droit à l’image. Une allocation provisionnelle en réparation du préjudice résultant de l’atteinte au droit à l’image est donc octroyée à la demandeuse.

Par ailleurs, même si l’UMP a modifié la vidéo pour supprimer l’image de demandeuse, la vidéo initiale a été reprise par d’autres sites. En conséquence, la juridiction fait injonction à l’Union pour un Mouvement Populaire de prendre toutes mesures nécessaires pour que les éditeurs de site internet qui diffuseraient le “lipdub” litigieux initial comportant la photographie procèdent immédiatement à la substitution de la vidéo rectifiée.

Via : légalis.net

A lire aussi :

Cour de cassation, Chambre commerciale, 11 janvier 2005, Pourvoi n° : 02-18.381

Un site Internet ne saurait être considéré comme visant le public de France lorsque les produits en cause ne sont pas disponibles en France et l’usage d’une marque dans ces conditions ne constitue pas une infraction à l’interdiction d’usage d’une marque en France.

Exclusion des primes relatives aux pauses pour comparer le salaire au SMIC

Il résulte d’un arrêt rendu le 13 juillet 2010 par la Cour de cassation que lorsque les pauses ne constituent pas du temps de travail effectif, les primes les rémunérant, qui ne sont pas la (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 13 décembre 2006, N° de Pourvois : 05-43.617, 05-43.651 et 05-43.664.

L’accord-cadre du 24 janvier 2002 sur l’organisation et la durée du travail effectif dans les services interentreprises de médecine du travail n’impose pas la réduction effective du temps de travail hebdomadaire à trente-cinq heures et ne prévoit pas le paiement d’une indemnité différentielle en l’absence de réduction effective du temps de travail.

Des modifications pour votre facture d’eau.

L’arrêté du 10 juillet 1996 relatif aux factures de distribution de l’eau et de collecte et de traitement des eaux usées impose que toute facture d’eau aux abonnés comprend trois rubriques distinctes (...)

Sortie du livre de droit : Fiscalité, placements et réductions d’impôt 2011

La Revue Banque vient de publier l’édition 2011 de l’ouvrage Fiscalité, placements & réductions d’impôt rédigé par Gervais Morel et David Ecochard.
A jour des dispositions de la loi de Finances 2011 (...)

5 forums utiles pour trouver de l’information en droit pénal routier

Lorsque je recherche de l’information juridique il m’arrive de consulter certains forums. On peut trouver en effet sur les forums des informations très intéressantes. Il faut toutefois parvenir à (...)

Les élections et le refus des candidatures (Soc., 4 mars 2009, N° 08-60.476)

Aucune disposition légale ne fixant un délai devant s’écouler entre le dépôt des candidatures et la date du scrutin, l’employeur, en l’absence d’accord préélectoral prévoyant une date limite de dépôt des candidatures, ne peut refuser une candidature déposée après la date qu’il a lui-même fixée qu’en justifiant sa décision au regard des nécessités d’organisation du vote.

Les modalités de mesurage des bruits de voisinage.

Le journal officiel n° 294 du 20 décembre 2006 vient de publier un arrêté du 5 décembre 2006 relatif aux modalités de mesurage des bruits de voisinage.
Ce texte abroge l’arrêté du 10 mai 1995 relatif (...)

Un loyer réduit ne peut justifier une absence de chauffage

Dans un arrêt en date du 4 juin 2014 la troisième chambre civile de la cour de cassation a affirmé que l’obligation pour le bailleur de délivrer un logement décent est d’ordre public. Elle ajoute que (...)

Les nouveautés de la réforme des retraites

Cette vidéo nous explique les modifications apportées par le projet de réforme de la retraite.

Répondre à cet article