David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de Cassation, Chambre sociale, 05 mai 2004, Pourvoi n° : (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 05 mai 2004, Pourvoi n° : 03-60.175

mercredi 5 mai 2004

Le principe d’égalité, qui est de valeur constitutionnelle et que le juge doit appliquer, interdit à l’employeur de refuser la désignation d’un délégué syndical par un syndicat représentatif au motif que l’effectif est inférieur à cinquante salariés, dès lors qu’il a accepté la désignation dans les mêmes conditions d’un délégué syndical par un autre syndicat représentatif.

LA COUR,

Sur le moyen unique :

Vu l’article 6 du Préambule de la constitution du 27 octobre 1946, les articles 1,5,6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, l’article L. 412-2 du Code du travail ;

Attendu que M. *** a été désigné le 6 janvier 2003 délégué syndical au sein de la *** déjà dotée d’un comité d’entreprise ;

Attendu que pour annuler cette désignation, le jugement, après avoir retenu que les défendeurs qui allèguent la présence de cinquante salariés dans l’entreprise au sens de l’article L. 412-11 ne versent aucune pièce à l’appui de leur affirmation, et relevé que M. *** soutient que la demanderesse ne peut contester sa désignation faute d’avoir contesté d’autres désignations, énonce que le défaut de contestation d’une autre désignation ne suffit pas à écarter la demande de la requérante sur l’article L. 412-11 alinéa 2 du Code du travail et que, par ailleurs, ce Tribunal n’a pas compétence pour connaître d’un cas de discrimination sur le fondement de l’article L. 122-45 du Code du travail ;

Attendu, cependant, que le principe d’égalité, qui est de valeur constitutionnelle et que le juge doit appliquer, interdit à l’employeur de refuser la désignation d’un délégué syndical par un syndicat représentatif au motif que l’effectif est inférieur à cinquante salariés, dès lors qu’il a accepté la désignation dans les mêmes conditions d’un délégué syndical par un autre syndicat représentatif ;

Qu’en statuant comme il l’a fait, alors qu’il n’était pas contesté que l’employeur venait d’accepter la désignation de deux délégués syndicaux qui n’étaient pas délégués du personnel, malgré un effectif inférieur à cinquante salariés, le tribunal d’instance a violé le principe susvisé ;

PAR CES MOTIFS :

CASSE ET ANNULE, dans toutes ses dispositions, le jugement rendu le 11 mars 2003, entre les parties, par le tribunal d’instance de Paris 8ème ; remet, en conséquence, la cause et les parties dans l’état où elles se trouvaient avant ledit jugement et, pour être fait droit, les renvoie devant le tribunal d’instance de Paris 7ème (...).

A lire aussi :

Note de Service : David Taté dans les 40.000 sites les plus consultés au monde.

Je viens de remarquer que selon Netcraft, mon blog juridique est dans les 40.000 sites les plus visités au monde.
Aujourd’hui, il occupe la place n° 39587.
Ce classement doit toutefois être (...)

Publication de l’ouvrage : Comprendre la Ve République

Les Presses Universitaires de France (P.U.F.) viennent de publier le livre de droit "Comprendre la Ve République", rédigé sous la direction de Jean Garrigues, Sylvie Guillaume, Jean-François (...)

Vidéo Explication Enquête Affaire Woerth

Certes une enquête préliminaire a été ouverte dans l’affaire Woerth, mais le manque d’indépendance du parquet pose problème.

CV Anonyme Résultat Expérimentation 2010 2011

Le CV anonyme va t’il devenir obligatoire ? Alors que les résultats de l’expérimentation concernant le cv anonyme devaient intervenir dès cet automne, ce n’est finalement qu’en janvier 2011 qu’ils vont (...)

Le taux de l’intérêt légal pour l’année 2006

Le décrêt n° 2006-117 du 31 janvier 2006 fixant le taux de l’intérêt légal pour l’année 2006 a été publié au journal officiel du 7 février 2006.
Ce texte fixe à 2,11 % le taux de l’intérêt légal pour (...)

L’absence de lien de causalité entre l’exposition à l’amiante et la maladie ou le décès peut être démontrée (Civ. 2, 7 mai 2009, N° 08-13.591)

La reconnaissance d’une maladie professionnelle occasionnée par l’amiante établit par présomption le lien de causalité entre l’exposition à l’amiante et la maladie ou le décès ; cette présomption simple est susceptible de preuve contraire en justice.

Pas de confusion jour de repos RTT jour férié

Dans un arrêt en date du 26 octobre 2010, la Cour de cassation a affirmé que les jours de repos acquis au titre d’un accord d’aménagement et de réduction du temps de travail ne peuvent pas être (...)

Des précisions sur le cumul d’indemnité en cas de licenciement.

Dans un arrêt en date du 3 juillet 2008, la Cour de cassation vient d’estimer que lorsqu’une disposition conventionnelle prévoit que le salarié percevra, en cas de rupture du contrat de travail, une (...)

Les aspects procéduraux de la preuve en droit privé

Etape primordiale dans la reconnaissance des droits subjectifs, le procès ne doit pas être perçu seulement sous un angle juridique. Il n’est que trop rarement rappelé que son fondement résulte en (...)

Droit du travail : la rémunération contractuelle ne peut être modifiée sans l’accord du salarié

Dans un arrêt en date du 1er décembre 2009, la Cour de cassation vient de rappeler que la rémunération contractuelle du salarié constitue un élément du contrat de travail qui ne peut être modifié sans (...)

Répondre à cet article