David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de Cassation, Chambre sociale, 05 mai 2004, Pourvoi n° : (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 05 mai 2004, Pourvoi n° : 03-60.175

mercredi 5 mai 2004

Le principe d’égalité, qui est de valeur constitutionnelle et que le juge doit appliquer, interdit à l’employeur de refuser la désignation d’un délégué syndical par un syndicat représentatif au motif que l’effectif est inférieur à cinquante salariés, dès lors qu’il a accepté la désignation dans les mêmes conditions d’un délégué syndical par un autre syndicat représentatif.

LA COUR,

Sur le moyen unique :

Vu l’article 6 du Préambule de la constitution du 27 octobre 1946, les articles 1,5,6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, l’article L. 412-2 du Code du travail ;

Attendu que M. *** a été désigné le 6 janvier 2003 délégué syndical au sein de la *** déjà dotée d’un comité d’entreprise ;

Attendu que pour annuler cette désignation, le jugement, après avoir retenu que les défendeurs qui allèguent la présence de cinquante salariés dans l’entreprise au sens de l’article L. 412-11 ne versent aucune pièce à l’appui de leur affirmation, et relevé que M. *** soutient que la demanderesse ne peut contester sa désignation faute d’avoir contesté d’autres désignations, énonce que le défaut de contestation d’une autre désignation ne suffit pas à écarter la demande de la requérante sur l’article L. 412-11 alinéa 2 du Code du travail et que, par ailleurs, ce Tribunal n’a pas compétence pour connaître d’un cas de discrimination sur le fondement de l’article L. 122-45 du Code du travail ;

Attendu, cependant, que le principe d’égalité, qui est de valeur constitutionnelle et que le juge doit appliquer, interdit à l’employeur de refuser la désignation d’un délégué syndical par un syndicat représentatif au motif que l’effectif est inférieur à cinquante salariés, dès lors qu’il a accepté la désignation dans les mêmes conditions d’un délégué syndical par un autre syndicat représentatif ;

Qu’en statuant comme il l’a fait, alors qu’il n’était pas contesté que l’employeur venait d’accepter la désignation de deux délégués syndicaux qui n’étaient pas délégués du personnel, malgré un effectif inférieur à cinquante salariés, le tribunal d’instance a violé le principe susvisé ;

PAR CES MOTIFS :

CASSE ET ANNULE, dans toutes ses dispositions, le jugement rendu le 11 mars 2003, entre les parties, par le tribunal d’instance de Paris 8ème ; remet, en conséquence, la cause et les parties dans l’état où elles se trouvaient avant ledit jugement et, pour être fait droit, les renvoie devant le tribunal d’instance de Paris 7ème (...).

A lire aussi :

Vidéosurveillance permanente des salariés : la CNIL prononce une sanction

Dans un communiqué du 22 septembre 2009, la CNIL indique que sa formation contentieuse a prononcé une sanction pécuniaire de 10.000 euros à l’encontre d’une société de prêt-à-porter qui avait mis en (...)

Triple Play Augmentation Montant 2011 TVA Free SFR Orange Bouygues Télécom

On va vers la fin des offres triple play pour un montant de 29,90 euros. Orange a déjà communiqué sur l’augmentation de ses tarifs, pour des montants pouvant aller jusqu’à 3 euros supplémentaires, et (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 19 janvier 2005, Pourvoi n° : 03-45.018

Lorsqu’un salarié prend acte de la rupture de son contrat de travail en raison de faits qu’il reproche à son employeur, cette rupture produit les effets, soit d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse si les faits invoqués la justifiaient, soit, dans le cas contraire, d’une démission.

Lorsque le décalage d’une journée ou deux de certains paiements s’explique par des jours fériés, ces faits ne peuvent être considérés comme suffisamment grave pour justifier la rupture du contrat de travail aux torts de l’employeur.

En l’absence de faits suffisamment graves pour justifier la rupture aux torts de l’employeur, la prise d’acte du salarié a les effets d’une démission et le licenciement auquel l’employeur a procédé après la prise d’acte du salarié doit, de ce fait, être considéré comme non avenu.

La faculté de droit virtuelle : la gazette du mois de mars 2009.

La faculté de droit virtuelle de Lyon III vient de mettre en ligne sa gazette du mois de mars 2009.
Gazette_09_mars_09
envoyé par Fac_de_Droit_Virtuelle
Celle-ci porte notamment sur :
le taux (...)

Sortie du guide de toutes les formalités 2011

Le guide de toutes les formalités 2011 vient d’être publié par les édition Prat.
ce guide permet de faire le point sur les formalités qui interviennent dans la vie quotidienne. Il aborde notamment la (...)

Lorsque l’employeur ne verse pas le salaire, le contrat peut être rompu.

Dans un arrêt en date du 10 juillet 2008, la Chambre sociale vient d’affirmer que lorsque les manquements de l’employeur à ses obligations contractuelles sont avérés et revêtent une gravité suffisante, (...)

L’incrimination d’homicide involontaire ne peut s’appliquer au cas de l’enfant qui n’est pas né vivant

Dans une décision en date du 25 juin 2002 (Crim., 25 juin 2002, Procureur général près la cour d’appel de Versailles et autre), la Cour de cassation vient de rappeler que l’incrimination d’homicide (...)

L’Insee annonce l’indice des loyers commerciaux du 1er trimestre 2009.

L’indice des loyers commerciaux du premier trimestre 2009 n’a pas encore été publié au journal officiel, mais via l’Insee on peut connaître sa valeur.
En effet, au premier trimestre 2009, l’indice des (...)

Inaptitude suite à une maladie ou à un accident non professionnel : l’apport de la loi du 22 mars 2012

L’article 47 de la loi du 22 mars 2012 relative à la simplification du droit et à l’allégement des démarches administratives vient de modifier les règles applicables en cas de licenciement suite à une (...)

Election présidentielle 2012 : le résultat du 1er tour

Le site du ministère de l’intérieur vient de mettre en ligne une page relative aux résultats du premier tour de l’élection présidentielle 2012.
François Hollande avec 28,63 % des voix exprimées va (...)

Répondre à cet article