David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de Cassation, Chambre sociale, 05 mai 2004, Pourvoi n° : (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 05 mai 2004, Pourvoi n° : 03-60.175

mercredi 5 mai 2004

Le principe d’égalité, qui est de valeur constitutionnelle et que le juge doit appliquer, interdit à l’employeur de refuser la désignation d’un délégué syndical par un syndicat représentatif au motif que l’effectif est inférieur à cinquante salariés, dès lors qu’il a accepté la désignation dans les mêmes conditions d’un délégué syndical par un autre syndicat représentatif.

LA COUR,

Sur le moyen unique :

Vu l’article 6 du Préambule de la constitution du 27 octobre 1946, les articles 1,5,6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, l’article L. 412-2 du Code du travail ;

Attendu que M. *** a été désigné le 6 janvier 2003 délégué syndical au sein de la *** déjà dotée d’un comité d’entreprise ;

Attendu que pour annuler cette désignation, le jugement, après avoir retenu que les défendeurs qui allèguent la présence de cinquante salariés dans l’entreprise au sens de l’article L. 412-11 ne versent aucune pièce à l’appui de leur affirmation, et relevé que M. *** soutient que la demanderesse ne peut contester sa désignation faute d’avoir contesté d’autres désignations, énonce que le défaut de contestation d’une autre désignation ne suffit pas à écarter la demande de la requérante sur l’article L. 412-11 alinéa 2 du Code du travail et que, par ailleurs, ce Tribunal n’a pas compétence pour connaître d’un cas de discrimination sur le fondement de l’article L. 122-45 du Code du travail ;

Attendu, cependant, que le principe d’égalité, qui est de valeur constitutionnelle et que le juge doit appliquer, interdit à l’employeur de refuser la désignation d’un délégué syndical par un syndicat représentatif au motif que l’effectif est inférieur à cinquante salariés, dès lors qu’il a accepté la désignation dans les mêmes conditions d’un délégué syndical par un autre syndicat représentatif ;

Qu’en statuant comme il l’a fait, alors qu’il n’était pas contesté que l’employeur venait d’accepter la désignation de deux délégués syndicaux qui n’étaient pas délégués du personnel, malgré un effectif inférieur à cinquante salariés, le tribunal d’instance a violé le principe susvisé ;

PAR CES MOTIFS :

CASSE ET ANNULE, dans toutes ses dispositions, le jugement rendu le 11 mars 2003, entre les parties, par le tribunal d’instance de Paris 8ème ; remet, en conséquence, la cause et les parties dans l’état où elles se trouvaient avant ledit jugement et, pour être fait droit, les renvoie devant le tribunal d’instance de Paris 7ème (...).

A lire aussi :

Nouvelles règles pour l’indemnisation en cas d’absence maladie dans le secteur des casinos

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 10 mars 2010 portant extension d’un avenant à la convention collective nationale des casinos (n° 2257).
En application de cet arrêté, sont rendues (...)

Cour de cassation, Chambre commerciale, 28 octobre 2008, N° de pourvoi : 07-18.818.

Le banquier récepteur, chargé de l’encaissement d’un chèque, est tenu de vérifier la régularité apparente de l’endos apposé sur le titre.

Le mariage entre deux personnes de même sexe n’existe pas en France.

L’épilogue du « mariage homosexuel de Bègles » devant les juridictions nationales vient d’être révélé. En effet, la Cour de cassation a rendu le 13 mars 2007 une décision qui affirme que, selon la loi (...)

Le partage des biens lors du divorce (vidéo)

Cette vidéo nous donne des explications sur le partage des biens lorsque des époux divorcent.

Cour de cassation, Troisième chambre civile, 30 avril 2003, Pourvoi n° 01-14.148

Si les juridictions de l’ordre judiciaire ne peuvent prescrire aucune mesure de nature à porter atteinte, sous quelque forme que ce soit, à l’intégrité ou au fonctionnement d’un ouvrage public, il en va autrement dans l’hypothèse où la réalisation de l’ouvrage procède d’un acte qui est manifestement insusceptible de se rattacher à un pouvoir dont dispose l’autorité administrative et qu’aucune procédure de régularisation appropriée n’a été engagée.

Ventes à découvert : l’AMF prolonge les mesures exceptionnelles sur les valeurs financières jusqu’à fin janvier 2010.

Dans un communiqué en date du 24 juillet 2009, l’autorité des marchés financiers (AMF) vient d’annoncer que son collège a confirmé, lors de sa séance du 23 juillet 2009, sa décision de prolonger jusqu’à (...)

Les occupants de bonne foi d’un immeuble à usage d’hôtel meublé bénéficient du droit au relogement

Dans un arrêt en date du 4 novembre 2009, la troisième chambre civile de la Cour de cassation vient d’estimer qu’une Cour d’appel, compétente pour statuer sur les demandes d’expulsion et de mise en (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 16 novembre 2005, Pourvoi n° : 03-45.392

Lorsqu’un salarié prend acte de la rupture de son contrat de travail en raison de faits qu’il reproche à son employeur, cette rupture produit les effets soit d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse si les faits invoqués la justifiaient, soit, dans le cas contraire, d’une démission, peu important la convocation du salarié à un entretien préalable à un éventuel licenciement.

Montant des participations aux frais exposés par les organismes agréés pour le contrôle de la conformité des installations électriques.

Le montant des participations aux frais exposés par les organismes agréés pour le contrôle de la conformité des installations électriques intérieures aux prescriptions de sécurité imposées par les (...)

Allocation Adultes Handicapés Nouveau Montant Rétroactif Avril 2011

L’allocation aux adultes handicapés (AAH) vient de voir son montant modifié par le décret n° 2011-658 du 10 juin 2011 relatif à la revalorisation de l’allocation aux adultes handicapés.
En application (...)

Répondre à cet article