David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de Cassation, Chambre sociale, 7 juin 2006, N° de pourvoi : 04-46.587, (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 7 juin 2006, N° de pourvoi : 04-46.587, 04-46.664, 04-46.668 et 04-46.791.

mercredi 7 juin 2006

Dans le cas où les salariés se trouvent dans une situation contraignante telle qu’ils sont obligés de cesser le travail pour faire respecter leurs droits essentiels, directement lésés par un manquement grave et délibéré de l’employeur à ses obligations, celui-ci peut être condamné à payer aux grévistes une indemnité correspondant à la perte de leur salaire.

Constitue un manquement délibéré de l’employeur à ses obligations le retard dans le paiement des salaires lorsqu’il bénéficie d’un plan de redressement par continuation qui met fin à la période d’observation et fait recouvrir au débiteur la totalité de ses droits.

LA COUR, :

Vu leur connexité, joint les pourvois n° W 04-46.587, E 04-46.664, J 04-46.668 et T 04-46.791 ;

Sur le moyen unique :

Vu l’article L. 521-1 du code du travail et les articles L. 621-22, L. 621-62 et L. 621-78 du code de commerce ;

Attendu que MM. ..., ..., ..., ..., ... et ... , salariés de la société *** qui a été placée en redressement judiciaire par jugement rendu le 15 mai 2002 par le tribunal de commerce de Romans puis a bénéficié d’un plan de redressement par continuation par jugement rendu le 13 novembre 2002, ont participé à un mouvement de grève en janvier 2004 motivé par le retard répété de paiement de leurs salaires ; que soutenant qu’ils avaient été contraints de recourir à la grève en raison des manquements de leur employeur à ses obligations, ils ont saisi la juridiction prud’homale, statuant en la forme des référés, pour être indemnisés de la perte de salaires éprouvée par eux du fait des arrêts de travail ;

Attendu que pour débouter les salariés de leurs demandes, le conseil de prud’hommes de Saint-Germain-en-Laye a énoncé que si l’article L. 521-1du code du travail dispose que la grève ne rompt pas le contrat de travail, les salariés en grève ayant cessé d’exécuter la prestation de travail, l’employeur n’a pas à régler les salaires et les indemnités de déplacement dépourvues de toute contrepartie, quels que soient les motifs, même légitimes, ayant entraîné cette grève ;

Attendu cependant que dans le cas où les salariés se trouvent dans une situation contraignante telle qu’ils sont obligés de cesser le travail pour faire respecter leurs droits essentiels, directement lésés par un manquement grave et délibéré de l’employeur à ses obligations, celui-ci peut être condamné à payer aux grévistes une indemnité correspondant à la perte de leur salaire ;

Qu’en statuant comme il l’a fait, alors que constitue un manquement délibéré de l’employeur à ses obligations le retard dans le paiement des salaires lorsqu’il bénéficie d’un plan de redressement par continuation qui met fin à la période d’observation et fait recouvrir au débiteur la totalité de ses droits, le conseil de prud’hommes a violé les textes susvisés ;

PAR CES MOTIFS :

CASSE ET ANNULE, en leur entier, les ordonnances de référé rendues le 15 juin 2004, entre les parties, par le conseil de prud’hommes de Saint-Germain-en-Laye ; remet, en conséquence, la cause et les parties dans l’état où elles se trouvaient avant lesdites ordonnances et, pour être fait droit, les renvoie devant le conseil de prud’hommes de Versailles (…).

A lire aussi :

Permis de conduire : 2 ans pour récupérer les points

La modification de la durée nécessaire pour pouvoir récupérer les points du permis de conduire est toujours sous les feux de l’actualité. Actuellement 3 années sont requises et le Sénat avait (...)

Prime à l’adoption Montant 2011

Les personnes qui adoptent ou qui accueillent en vue de son adoption un enfant de moins de 20 ans sont susceptibles de bénéficier d’une prime d’adoption.
Cette prime est destinée à financer les (...)

Nouvelles règles pour la hauteur de la cheminée des crématoriums et pour les quantités de polluants dans les gaz rejetés à l’atmosphère

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 28 janvier 2010 relatif à la hauteur de la cheminée des crématoriums et aux quantités maximales de polluants contenus dans les gaz rejetés à (...)

Rémunération variable : 4 ressources à ne pas rater

Le salaire de certains salariés n’est pas fixe. En effet ils disposent d’une rémunération variable dont le montant peut en conséquence évoluer d’une période à l’autre. Historiquement plutôt réservée aux (...)

Prise d’acte de la rupture du contrat de travail pour non respect de la législation relative à l’interdiction de fumer

La Cour de cassation vient de rendre ce 6 octobre 2010 un arrêt qui semble indiquer qu’un salarié peut prendre acte de la rupture de son contrat de travail lorsque l’employeur ne respecte pas les (...)

Un décret prévoit des obligations pour les établissements et services accueillant ou accompagnant des personnes handicapées adultes n’ayant pu acquérir un minimum d’autonomie.

Le décret n° 2009-322 du 20 mars 2009 relatif aux obligations des établissements et services accueillant ou accompagnant des personnes handicapées adultes n’ayant pu acquérir un minimum d’autonomie (...)

L’Union nationale des propriétaires immobiliers, le droit opposable au logement et la garantie des risques locatifs.

Le 11 janvier 2007, l’Union nationale des propriétaires immobiliers a exprimé sur son site internet sa position sur le droit opposable au logement et la garantie des risques locatifs.
Elle affirme (...)

La déloyaute de l’emprunteur exclue la responsabilité du banquier

Dans un arrêt en date du 8 décembre 2009, la Cour de cassation vient d’affirmer que n’est pas fondé à reprocher à la banque un manquement à son devoir de mise en garde l’emprunteur non averti qui fait (...)

Augmentation PV Stationnement 2011 : Où en est on ?

A l’Assemblée Nationale, l’amendement qui visait à augmenter le montant de l’amende pour mauvais stationnement afin de la faire passer de 11 euros à 20 euros appartient désormais au passé. Le risque (...)

Pas touche à la rémunération du salarié

Dans un arrêt en date du 18 mai 2011, la chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affirmer que la rémunération contractuelle d’un salarié constitue un élément du contrat de travail qui ne peut (...)

Répondre à cet article