David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de Cassation, Chambre sociale, 7 juin 2006, N° de pourvoi : 04-46.587, (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 7 juin 2006, N° de pourvoi : 04-46.587, 04-46.664, 04-46.668 et 04-46.791.

mercredi 7 juin 2006

Dans le cas où les salariés se trouvent dans une situation contraignante telle qu’ils sont obligés de cesser le travail pour faire respecter leurs droits essentiels, directement lésés par un manquement grave et délibéré de l’employeur à ses obligations, celui-ci peut être condamné à payer aux grévistes une indemnité correspondant à la perte de leur salaire.

Constitue un manquement délibéré de l’employeur à ses obligations le retard dans le paiement des salaires lorsqu’il bénéficie d’un plan de redressement par continuation qui met fin à la période d’observation et fait recouvrir au débiteur la totalité de ses droits.

LA COUR, :

Vu leur connexité, joint les pourvois n° W 04-46.587, E 04-46.664, J 04-46.668 et T 04-46.791 ;

Sur le moyen unique :

Vu l’article L. 521-1 du code du travail et les articles L. 621-22, L. 621-62 et L. 621-78 du code de commerce ;

Attendu que MM. ..., ..., ..., ..., ... et ... , salariés de la société *** qui a été placée en redressement judiciaire par jugement rendu le 15 mai 2002 par le tribunal de commerce de Romans puis a bénéficié d’un plan de redressement par continuation par jugement rendu le 13 novembre 2002, ont participé à un mouvement de grève en janvier 2004 motivé par le retard répété de paiement de leurs salaires ; que soutenant qu’ils avaient été contraints de recourir à la grève en raison des manquements de leur employeur à ses obligations, ils ont saisi la juridiction prud’homale, statuant en la forme des référés, pour être indemnisés de la perte de salaires éprouvée par eux du fait des arrêts de travail ;

Attendu que pour débouter les salariés de leurs demandes, le conseil de prud’hommes de Saint-Germain-en-Laye a énoncé que si l’article L. 521-1du code du travail dispose que la grève ne rompt pas le contrat de travail, les salariés en grève ayant cessé d’exécuter la prestation de travail, l’employeur n’a pas à régler les salaires et les indemnités de déplacement dépourvues de toute contrepartie, quels que soient les motifs, même légitimes, ayant entraîné cette grève ;

Attendu cependant que dans le cas où les salariés se trouvent dans une situation contraignante telle qu’ils sont obligés de cesser le travail pour faire respecter leurs droits essentiels, directement lésés par un manquement grave et délibéré de l’employeur à ses obligations, celui-ci peut être condamné à payer aux grévistes une indemnité correspondant à la perte de leur salaire ;

Qu’en statuant comme il l’a fait, alors que constitue un manquement délibéré de l’employeur à ses obligations le retard dans le paiement des salaires lorsqu’il bénéficie d’un plan de redressement par continuation qui met fin à la période d’observation et fait recouvrir au débiteur la totalité de ses droits, le conseil de prud’hommes a violé les textes susvisés ;

PAR CES MOTIFS :

CASSE ET ANNULE, en leur entier, les ordonnances de référé rendues le 15 juin 2004, entre les parties, par le conseil de prud’hommes de Saint-Germain-en-Laye ; remet, en conséquence, la cause et les parties dans l’état où elles se trouvaient avant lesdites ordonnances et, pour être fait droit, les renvoie devant le conseil de prud’hommes de Versailles (…).

A lire aussi :

Le taux de compétence en dernier ressort des conseils de prud’hommes

Le décret no 2001-1358 du 28 décembre 2001 vient de modifier les dispositions de l’article D. 517-1 du code du travail et de fixer le taux de compétence en dernier ressort des conseils de prud’hommes (...)

Bail commercial consécutif à un bail de courte durée : précision sur les clauses à retenir

C’est un arrêt un peu ancien mais qui s’avère intéressant. En effet dans un arrêt en date du 23 mars 2011 la troisième chambre civile de la cour de cassation a, dans un cas d’espèce où à l’expiration (...)

Publication de la Fiscalité des associations 2012 (LexisNexis)

De nombreuses associations ne sont pas traitées comme il se doit et le respect des règles de droit est approximatif. Or les associations sont soumises à un environnement juridique qu’elles doivent (...)

Garde à vue : l’enregistrement des interrogatoires n’est applicable qu’en matière criminelle

Dans un arrêt en date du 2 décembre 2009, la Cour de cassation vient d’affirmer que l’obligation d’enregistrement des interrogatoires de garde à vue n’est applicable qu’en matière criminelle.
Voici le (...)

Site de l’Association des Maires de France (amf.asso.fr)

Le site internet de l’Association des Maires de France (AMF) comporte de nombreux documents relatifs aux communes.
Il permet également de s’informer sur le fonctionnement de cette (...)

L’Union nationale des propriétaires immobiliers, le droit opposable au logement et la garantie des risques locatifs.

Le 11 janvier 2007, l’Union nationale des propriétaires immobiliers a exprimé sur son site internet sa position sur le droit opposable au logement et la garantie des risques locatifs.
Elle affirme (...)

Les conventions et accords collectifs étendus au journal officiel du 23 juillet 2009.

Voici la liste des accords collectifs et des conventions collectives dont les arrêtés d’extensions ont été publié au journal officiel du 23 juillet 2009 :
Arrêté du 15 juillet 2009 portant extension (...)

Présentation Cabinet Rive Droite Maître Laetitia Fayon

Dans cette vidéo, Maître Laetitia Fayon nous présente son cabinet ainsi que l’essentiel de son activité et le développement des contentieux relatifs à la réputation des personnes, connues et moins (...)

La force probante de la lettre de voiture

Dans un arrêt en date du 30 octobre 2012 la chambre commerciale de la cour de cassation a précisé la force probante de la lettre de voiture.
En effet dans cet arrêt la chambre commerciale de la cour (...)

L’option entre le complément de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé et la prestation de compensation.

Le journal officiel n° 0131 du 6 juin vient de publier deux textes relatifs au droit d’option entre le complément de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé et la prestation de compensation.
Il (...)

Répondre à cet article