David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de Cassation, Chambre sociale, 7 juin 2006, N° de pourvoi : 04-46.587, (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 7 juin 2006, N° de pourvoi : 04-46.587, 04-46.664, 04-46.668 et 04-46.791.

mercredi 7 juin 2006

Dans le cas où les salariés se trouvent dans une situation contraignante telle qu’ils sont obligés de cesser le travail pour faire respecter leurs droits essentiels, directement lésés par un manquement grave et délibéré de l’employeur à ses obligations, celui-ci peut être condamné à payer aux grévistes une indemnité correspondant à la perte de leur salaire.

Constitue un manquement délibéré de l’employeur à ses obligations le retard dans le paiement des salaires lorsqu’il bénéficie d’un plan de redressement par continuation qui met fin à la période d’observation et fait recouvrir au débiteur la totalité de ses droits.

LA COUR, :

Vu leur connexité, joint les pourvois n° W 04-46.587, E 04-46.664, J 04-46.668 et T 04-46.791 ;

Sur le moyen unique :

Vu l’article L. 521-1 du code du travail et les articles L. 621-22, L. 621-62 et L. 621-78 du code de commerce ;

Attendu que MM. ..., ..., ..., ..., ... et ... , salariés de la société *** qui a été placée en redressement judiciaire par jugement rendu le 15 mai 2002 par le tribunal de commerce de Romans puis a bénéficié d’un plan de redressement par continuation par jugement rendu le 13 novembre 2002, ont participé à un mouvement de grève en janvier 2004 motivé par le retard répété de paiement de leurs salaires ; que soutenant qu’ils avaient été contraints de recourir à la grève en raison des manquements de leur employeur à ses obligations, ils ont saisi la juridiction prud’homale, statuant en la forme des référés, pour être indemnisés de la perte de salaires éprouvée par eux du fait des arrêts de travail ;

Attendu que pour débouter les salariés de leurs demandes, le conseil de prud’hommes de Saint-Germain-en-Laye a énoncé que si l’article L. 521-1du code du travail dispose que la grève ne rompt pas le contrat de travail, les salariés en grève ayant cessé d’exécuter la prestation de travail, l’employeur n’a pas à régler les salaires et les indemnités de déplacement dépourvues de toute contrepartie, quels que soient les motifs, même légitimes, ayant entraîné cette grève ;

Attendu cependant que dans le cas où les salariés se trouvent dans une situation contraignante telle qu’ils sont obligés de cesser le travail pour faire respecter leurs droits essentiels, directement lésés par un manquement grave et délibéré de l’employeur à ses obligations, celui-ci peut être condamné à payer aux grévistes une indemnité correspondant à la perte de leur salaire ;

Qu’en statuant comme il l’a fait, alors que constitue un manquement délibéré de l’employeur à ses obligations le retard dans le paiement des salaires lorsqu’il bénéficie d’un plan de redressement par continuation qui met fin à la période d’observation et fait recouvrir au débiteur la totalité de ses droits, le conseil de prud’hommes a violé les textes susvisés ;

PAR CES MOTIFS :

CASSE ET ANNULE, en leur entier, les ordonnances de référé rendues le 15 juin 2004, entre les parties, par le conseil de prud’hommes de Saint-Germain-en-Laye ; remet, en conséquence, la cause et les parties dans l’état où elles se trouvaient avant lesdites ordonnances et, pour être fait droit, les renvoie devant le conseil de prud’hommes de Versailles (…).

A lire aussi :

Mariage annulé et virginité : zéro pointé aux vierges effarouchées.

La classe politique ainsi que des journalistes et des associations donnent actuellement un bien triste spectacle au sujet d’une décision rendue le 01 avril 2008 par le Tribunal de Grande Instance (...)

TMG démontre par l’exemple l’absurdité du dispositif Hadopi

Comme vous le savez très certainement vous avez une obligation de parvenir à sécuriser votre connexion internet. A défaut vous êtes coupable d’une négligence caractérisée et votre connexion peut être (...)

La revalorisation du plafond de la sécurité sociale pour 2009.

Dans un communiqué de presse en date du 14 novembre 2009, la Direction de la sécurité sociale vient d’annoncer qu’à partir du 1er janvier 2009, l’augmentation du plafond de la sécurité sociale sera de (...)

Livre de droit "Théorie générale du procès"

Rédigé par Loïc Cadiet, Jacques Normand et Soraya Amrani Mekki, l’ouvrage juridique "Théorie générale du procès" vient d’être publié chez PUF.
Ce livre aborde la fonction du procès ainsi que ses règles. (...)

Le report des cotisations chômage pour faire face à la crise financière.

En raison de la situation financière internationale et pour prévenir d’éventuelles répercussions sur la trésorerie des entreprises, la direction de l’Unedic a annoncé dans un communiqué de presse du 10 (...)

Revue des blogs juridiques Semaine 26/2011

En ce vendredi les médias parlent tous de l’affaire DSK et de l’intervention d’une révélation totalement inattendue qui pourrait bien changer radicalement la donne. Difficile d’échapper à cette (...)

L’espérance de gain pour les jeux de loterie.

Le décret n° 2008-40 du 11 janvier 2008 modifiant le décret n° 78-1067 du 9 novembre 1978 modifié relatif à l’organisation et à l’exploitation des jeux de loterie autorisés par l’article 136 de la loi du (...)

L’annonce par l’Insee de l’indice de référence des loyers au 3e trimestre 2006.

Le site internet de l’Insee vient de faire état de l’indice de référence des loyers au 3e trimestre 2006, lequel s’élève à 106,36.
L’indice de référence des loyers augmente de 3,19 % en glissement annuel, (...)

Livres de droit : choisir son lexique juridique

Les livres de droit présentent la particularité de devenir rapidement obsolètes, en raison de la publication de nouveaux textes (lois, décrets...) et de l’intervention de nouvelles jurisprudence. (...)

Livret A Nouveau Taux Rémunération 1er février

Le journal officiel vient de publier l’avis qui porte publication du nouveaux taux de rémunération du livret A.
A partir du 1er février 2011, c’est un taux de 2 % dont il va falloir tenir (...)

Répondre à cet article