David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de cassation, Assemblée Plénière, 07 février 1997, Caisse générale de (...)

Cour de cassation, Assemblée Plénière, 07 février 1997, Caisse générale de prévoyance des marins c/ Groupe des assurances nationales

vendredi 7 février 1997

n° 93-17.292

La Cour,

Sur le moyen unique :

Vu les articles 29.1 et 30 de la loi n° 85-677 du 5 juillet 1985, ensemble les articles 1 et 2 du décret modifié du 17 juin 1938 relatif à la réorganisation et à l’unification du régime d’assurance des marins ;

Attendu que les prestations versées par un organisme, établissement ou service gérant un régime obligatoire de sécurité sociale à la victime d’un dommage résultant d’une atteinte à la personne ouvrent droit à un recours de caractère subrogatoire contre la personne tenue à réparation ou son assureur ; que sont obligatoirement affiliés à la Caisse générale de prévoyance des marins, dont l’objet est la couverture des risques d’accident, de maladie, de maternité, d’invalidité et de décès, les marins français dont les services donnent lieu à cotisations à la Caisse de retraites des marins ;

Attendu, selon l’arrêt attaqué (CA Bastia, 6 juillet 1992) et les pièces de la procédure, qu’à la suite du décès d’Y. L., ouvrier mécanicien de la marine marchande, mortellement blessé le 3 août 1988 dans un accident de la circulation, la Caisse générale de prévoyance des marins a pris en charge les frais d’hospitalisation de la victime et versé une pension d’orphelin à son fils mineur ; qu’elle a demandé le remboursement de ces deux sommes à M. N., responsable de l’accident, et à son assureur, le Groupe des assurances nationales ;

Attendu que, pour débouter la Caisse générale de prévoyance des marins de ses demandes, l’arrêt retient que cette Caisse ne bénéficie pas d’action subrogatoire ;

Qu’en statuant ainsi, alors que la Caisse générale de prévoyance des marins gère un régime obligatoire de sécurité sociale et que toutes les prestations qu’elle verse, lorsqu’elles ont un lien direct avec le fait dommageable, ouvrent droit à un recours subrogatoire contre la personne tenue à réparation ou son assureur, la cour d’appel a violé les textes susvisés ;

Par ces motifs :

Casse et annule, dans toutes ses dispositions, l’arrêt rendu le 6 juillet 1992, entre les parties, par la cour d’appel de Bastia ; remet, en conséquence, la cause et les parties dans l’état où elles se trouvaient avant ledit arrêt et, pour être fait droit, les renvoie devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence.

A lire aussi :

PV pour excès de vitesse : responsabilité du représentant légal de la personne morale

Dans un arrêt en date du 2 septembre 2010, la Cour de cassation vient d’affirmer que le représentant légal d’une personne morale est redevable pécuniairement de l’amende encourue pour les (...)

De nouvelles obligations pour la formation des cadres territoriaux en charge de la protection de l’enfance.

Un décret n° 2008-774 du 30 juillet 2008 relatif à la formation des cadres territoriaux en charge de la protection de l’enfance et modifiant le code de l’action sociale et des familles a été publié au (...)

Une loi relative à la législation funéraire.

La loi n° 2008-1350 du 19 décembre 2008 relative à la législation funéraire vient d’être publiée au journal officiel n° 0296 du 20 décembre 2008.
Pour consulter ce texte, il faut suivre ce (...)

Commet une faute grave le salarié qui fait peser abusivement une menace sur les intérêts vitaux de son employeur

Dans un arrêt en date du 09 janvier 2013 la cour de cassation a approuvé le raisonnement d’une cour d’appel qui, passant outre la prise d’acte de la rupture du contrat de travail antérieure au (...)

Le pouvoir d’office du juge et le principe du contradictoire (Civ. 2, 9 avril 2009, N° 08-13.343)

Le juge doit, en toutes circonstances, faire observer et observer lui-même le principe de la contradiction ; cette obligation lui impose d’inviter les parties à s’expliquer sur la fin de non-recevoir qu’il soulève d’office.

Droit à la prime de restructuration : une nouvelle opération est concernée.

Un arrêté du 4 juillet 2008 désignant une opération de restructuration de service ouvrant droit à la prime de restructuration instituée par le décret n° 2008-366 du 17 avril 2008 vient d’être publiée au (...)

L’UMP et ses experts d’internet frappent encore

Le député UMP Jacques Myard sur Radio-Courtoisie a tenu des propos étonnant en affirmant que "le réseau internet aujourd’hui est totalement pourri. Et quand je dis pourri, c’est que peut-être nous (...)

RSA 2011 Montant Revenu de solidarité active

A combien va s’élever le montant du revenu de solidarité active (RSA) en 2011 ? Le RSA 2011 va être plus important que celui de 2010. Il doit connaitre une augmentation de 1,5 %. Ainsi pour une (...)

Les périodes militaires d’initiation ou de perfectionnement à la défense nationale.

Un arrêté du 21 avril 2008 relatif aux périodes militaires d’initiation ou de perfectionnement à la défense nationale vient d’être publié au journal officiel n° 0102 du 30 avril 2008.
Selon ce texte, les (...)

6 ressources pour ne rien rater du Droit Individuel à la Formation

Afin de vous aider à trouver des données utiles concernant le Droit Individuel à la Formation (DIF), je viens de sélectionner 6 sources que vous pouvez consulter et qui devraient vous rendre service. (...)

Répondre à cet article