David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de cassation, Assemblée Plénière, 07 février 1997, Caisse générale de (...)

Cour de cassation, Assemblée Plénière, 07 février 1997, Caisse générale de prévoyance des marins c/ Groupe des assurances nationales

vendredi 7 février 1997

n° 93-17.292

La Cour,

Sur le moyen unique :

Vu les articles 29.1 et 30 de la loi n° 85-677 du 5 juillet 1985, ensemble les articles 1 et 2 du décret modifié du 17 juin 1938 relatif à la réorganisation et à l’unification du régime d’assurance des marins ;

Attendu que les prestations versées par un organisme, établissement ou service gérant un régime obligatoire de sécurité sociale à la victime d’un dommage résultant d’une atteinte à la personne ouvrent droit à un recours de caractère subrogatoire contre la personne tenue à réparation ou son assureur ; que sont obligatoirement affiliés à la Caisse générale de prévoyance des marins, dont l’objet est la couverture des risques d’accident, de maladie, de maternité, d’invalidité et de décès, les marins français dont les services donnent lieu à cotisations à la Caisse de retraites des marins ;

Attendu, selon l’arrêt attaqué (CA Bastia, 6 juillet 1992) et les pièces de la procédure, qu’à la suite du décès d’Y. L., ouvrier mécanicien de la marine marchande, mortellement blessé le 3 août 1988 dans un accident de la circulation, la Caisse générale de prévoyance des marins a pris en charge les frais d’hospitalisation de la victime et versé une pension d’orphelin à son fils mineur ; qu’elle a demandé le remboursement de ces deux sommes à M. N., responsable de l’accident, et à son assureur, le Groupe des assurances nationales ;

Attendu que, pour débouter la Caisse générale de prévoyance des marins de ses demandes, l’arrêt retient que cette Caisse ne bénéficie pas d’action subrogatoire ;

Qu’en statuant ainsi, alors que la Caisse générale de prévoyance des marins gère un régime obligatoire de sécurité sociale et que toutes les prestations qu’elle verse, lorsqu’elles ont un lien direct avec le fait dommageable, ouvrent droit à un recours subrogatoire contre la personne tenue à réparation ou son assureur, la cour d’appel a violé les textes susvisés ;

Par ces motifs :

Casse et annule, dans toutes ses dispositions, l’arrêt rendu le 6 juillet 1992, entre les parties, par la cour d’appel de Bastia ; remet, en conséquence, la cause et les parties dans l’état où elles se trouvaient avant ledit arrêt et, pour être fait droit, les renvoie devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence.

A lire aussi :

Rémunération 2010 2011 Chefs de clinique Universités Médecine Générale

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 21 octobre 2010 relatif à la rémunération des chefs de clinique des universités de médecine générale.
En application de ce texte, à partir du 1er juillet (...)

L’étonnant parallèle entre Nicolas Sarkozy et Raymond Domenech (interview)

Cette vidéo du Figaro permet de voir une interview de Bruno Jeudy, auteur de l’ouvrage "Sarkozy côté vestiaires", dans laquelle il estime que Nicolas Sarkozy fonctionne de la même façon que Raymond (...)

La liste des récompenses internationales de niveau équivalent au prix Nobel dont les sommes perçues ne sont pas soumises à l’impôt sur le revenu.

Le décret n° 2009-570 du 20 mai 2009 fixant la liste des récompenses internationales de niveau équivalent au prix Nobel pour l’application de l’article 92 A du code général des impôts vient d’être (...)

La convention de reclassement n’interdit pas la contestation du licenciement économique.

Si l’adhésion du salarié à une convention de reclassement personnalisé entraîne une rupture qui est réputée intervenir d’un commun accord, elle ne le prive pas de la possibilité d’en contester le motif économique.

Modification Rémunération : Accord du salarié indispensable

Dans un arrêt en date du 6 octobre 2010, la Cour de cassation vient d’approuver le raisonnement d’une Cour d’appel qui avait affirmé que la rémunération est un élément du contrat qui ne peut être (...)

Frédéric Lefebvre en difficulté sur le Web 2.0.

Invité dans l’emission de Jean Jacques Bourdin sur BFM TV, Frédéric Lefebvre, député des Hauts de Seine, a eu des difficultés pour répondre à son interlocuteur qui lui a demandé "Qu’est ce que le Web 2.0 (...)

Nature juridique de la contribution sociale de solidarité des sociétés

Dans un arrêt en date du 14 janvier 2010, la Cour de cassation vient d’affirmer que la contribution sociale de solidarité des sociétés, comme la contribution additionnelle, revêt, du fait de son (...)

L’administration fiscale doit respecter le principe général des droits de la défense

Dans un arrêt en date du 8 décembre 2009, la Cour de cassation vient d’affirmer que les dispositions en vertu desquelles la procédure de redressement contradictoire n’est pas applicable en matière de (...)

Les taux annuels de l’indemnité de sujétions spéciales attribuée aux directeurs d’école et aux directeurs d’établissement spécialisé.

Les taux annuels de l’indemnité de sujétions spéciales attribuée aux directeurs d’école et aux directeurs d’établissement spécialisé ont été fixés par un arrêté du 12 septembre 2008.
Selon ce texte, les (...)

Le marché allemand de la terminaison des appels mobiles dans le collimateur de la Commission européenne.

La commission européenne vient d’annoncer qu’elle a engagé une action judiciaire contre l’Allemagne pour non-respect du mécanisme communautaire de transparence dans sa réglementation sur les marchés de (...)

Répondre à cet article