David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de cassation, Assemblée Plénière, 07 février 1997, Caisse générale de (...)

Cour de cassation, Assemblée Plénière, 07 février 1997, Caisse générale de prévoyance des marins c/ Groupe des assurances nationales

vendredi 7 février 1997

n° 93-17.292

La Cour,

Sur le moyen unique :

Vu les articles 29.1 et 30 de la loi n° 85-677 du 5 juillet 1985, ensemble les articles 1 et 2 du décret modifié du 17 juin 1938 relatif à la réorganisation et à l’unification du régime d’assurance des marins ;

Attendu que les prestations versées par un organisme, établissement ou service gérant un régime obligatoire de sécurité sociale à la victime d’un dommage résultant d’une atteinte à la personne ouvrent droit à un recours de caractère subrogatoire contre la personne tenue à réparation ou son assureur ; que sont obligatoirement affiliés à la Caisse générale de prévoyance des marins, dont l’objet est la couverture des risques d’accident, de maladie, de maternité, d’invalidité et de décès, les marins français dont les services donnent lieu à cotisations à la Caisse de retraites des marins ;

Attendu, selon l’arrêt attaqué (CA Bastia, 6 juillet 1992) et les pièces de la procédure, qu’à la suite du décès d’Y. L., ouvrier mécanicien de la marine marchande, mortellement blessé le 3 août 1988 dans un accident de la circulation, la Caisse générale de prévoyance des marins a pris en charge les frais d’hospitalisation de la victime et versé une pension d’orphelin à son fils mineur ; qu’elle a demandé le remboursement de ces deux sommes à M. N., responsable de l’accident, et à son assureur, le Groupe des assurances nationales ;

Attendu que, pour débouter la Caisse générale de prévoyance des marins de ses demandes, l’arrêt retient que cette Caisse ne bénéficie pas d’action subrogatoire ;

Qu’en statuant ainsi, alors que la Caisse générale de prévoyance des marins gère un régime obligatoire de sécurité sociale et que toutes les prestations qu’elle verse, lorsqu’elles ont un lien direct avec le fait dommageable, ouvrent droit à un recours subrogatoire contre la personne tenue à réparation ou son assureur, la cour d’appel a violé les textes susvisés ;

Par ces motifs :

Casse et annule, dans toutes ses dispositions, l’arrêt rendu le 6 juillet 1992, entre les parties, par la cour d’appel de Bastia ; remet, en conséquence, la cause et les parties dans l’état où elles se trouvaient avant ledit arrêt et, pour être fait droit, les renvoie devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence.

A lire aussi :

Cour de cassation, Assemblée Plénière, 04 juin 1999, Société Faraya c/ M. B., mandataire judiciaire de la liquidation du cabinet Cazabat et associés et a.

n° 96-18.094.
LA COUR,
Sur le moyen unique :
Vu l’article 3 de la loi du 2 janvier 1970, ensemble les articles 17 et 39 du décret n° 72-678 du 20 juillet 1972 ;
Attendu qu’en raison de son (...)

Les oeuvres musicales et les éditeurs de musique

Afin de protéger les oeuvres musicales les éditeurs de musique tentent de mettre en place des techniques susceptibles d’empêcher les copies.
Ainsi Sony aurait, selon la presse, utilisé un procédé (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 18 mars 2003, N° de pourvoi : 01-41.343

Si le salarié n’est pas tenu de poursuivre une collaboration avec l’employeur durant la suspension de l’exécution du contrat de travail provoquée par la maladie ou l’accident, l’obligation de loyauté subsiste durant cette période et le salarié n’est pas dispensé de communiquer à l’employeur, qui en fait la demande, les informations qui sont détenues par lui et qui sont nécessaires à la poursuite de l’activité de l’entreprise.

Pas de visite médicale d’embauche : l’employeur va devoir payer

Dans un arrêt en date du 5 octobre 2010, la Cour de cassation vient d’apporter des précisions sur les conséquences de l’absence de visite médicale d’embauche. En effet, l’employeur doit faire le (...)

La Cour de cassation donne des précisions sur le reclassement du salarié inapte.

Lorsque l’employeur a d’abord proposé au salarié un poste de reclassement qui ne correspondait pas à l’avis du médecin du travail, et que suite à un rappel de ce médecin, l’employeur a proposé un nouveau (...)

Jurés Populaire Confirmation Application Ete 2011

Les jurès populaires devraient bien faire leur apparition dans les tribunaux correctionnels avant le début de l’été 2011. Nicolas Sarkozy vient de le confirmer lors de l’émission "Paroles aux (...)

L’élection des membres des tribunaux paritaires des baux ruraux et des membres des commissions consultatives paritaires départementales des baux ruraux.

L’arrêté du 22 juin 2009 convoquant les électeurs pour l’élection des membres assesseurs des tribunaux paritaires des baux ruraux et des membres bailleurs non preneurs et preneurs non bailleurs à voix (...)

3939 Allo Service Public

Allô Service Public est un service qui permet d’avoir des réponses téléphoniques à des questions administratives relatives notamment à la carte grise, aux banques, aux assurances, à la tutelle, au (...)

L’index national BT 01 pour septembre 2009

Le journal officiel vient de publier un avis relatif à l’index national bâtiment « tous corps d’état » (symbole BT 01) pour le mois de septembre 2009.
Il précise que l’index national bâtiment « tous (...)

Le gouvernement retire le fichier Edvige.

Le très controversé décret ayant institué le fichier Edvige vient d’être retiré par le décret n° 2008-1199 du 19 novembre 2008.
Il faut toutefois rappeler qu’un texte devant aboutir à une nouvelle (...)

Répondre à cet article