David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de cassation, Chambre civile 3, 4 février 2009, N° de pourvoi : (...)

Cour de cassation, Chambre civile 3, 4 février 2009, N° de pourvoi : 07-20.980.

mercredi 4 février 2009

Malgré le contenu d’un contrat de bail, le juge peut déterminer la résidence principale du locataire.

Le congé régulièrement délivré est un acte unilatéral qui met fin au bail et à l’obligation de payer le loyer par la seule manifestation de volonté de celui qui l’a délivré, en conséquence le bailleur ne peut demander le paiement de loyers postérieurs à la date d’effet du congé.

LA COUR,

Attendu selon le jugement attaqué (juridiction de proximité de Grenoble, 25 juin 2007) rendu en dernier ressort, que M. X..., propriétaire d’un logement meublé, l’a donné à bail à Mme Y... pour une durée d’un an ; que la locataire, après avoir donné congé, a assigné le bailleur aux fins d’obtenir restitution de son dépôt de garantie et remboursement des frais exposés ; que le bailleur a contesté la validité du congé et reconventionnellement demandé le paiement de loyers jusqu’au terme du contrat ;

Sur le premier moyen :

Attendu que M. X... fait grief au jugement d’accueillir la demande de Mme Y..., alors, selon le moyen, que le caractère d’une location est déterminé par la destination que lui ont donnée les parties lors de la conclusion du contrat ; que le contrat de bail stipulait que le studio loué ne constituait pas la résidence principale de la locataire, qui était légalement domiciliée chez ses parents ; qu’en affirmant qu’il résultait du bail que ce studio constituait la résidence principale de Mme Y..., la juridiction de proximité en a dénaturé les termes clairs et précis et a violé l’article 1134 du code civil ;

Mais attendu qu’ayant relevé que Mme Y... était étudiante à l’institut universitaire de technologie de Grenoble et que ses parents demeuraient dans le département de la Loire, la juridiction de proximité en a exactement déduit, nonobstant toute clause contraire, que le studio meublé était sa résidence principale et que les dispositions impératives de l’article L. 632-1 du code de la construction et de l’habitation étaient applicables ;

D’où il suit que le moyen n’est pas fondé ;

Sur le second moyen :

Attendu que M. X... fait grief au jugement de le débouter de sa demande en paiement de loyers, alors, selon le moyen, que le preneur est tenu de payer les loyers jusqu’à la restitution effective des lieux, matérialisée par la remise des clefs au bailleur ; qu’il résulte des propres constatations du jugement que Mme Y... a remis les clefs du studio à un huissier, qu’elle avait mandaté pour dresser un état des lieux, et qui s’est borné à informer M. X... de ce que ces clefs étaient à sa disposition ; qu’en reprochant au bailleur, pour le débouter de sa demande en paiement des loyers jusqu’à la restitution effective des lieux, de ne pas être venu chercher ces clefs, la juridiction de proximité, qui n’a pas tiré les conséquences légales de ses propres constatations, d’où résultait l’absence de remise des clefs au bailleur ou à son mandataire, a violé les articles 1728, 1730 et 1737 du code civil ;

Mais attendu que le congé régulièrement délivré étant un acte unilatéral qui met fin au bail et à l’obligation de payer le loyer par la seule manifestation de volonté de celui qui l’a délivré, la juridiction de proximité, qui a constaté que Mme Y... avait donné congé par lettre recommandée avec demande d’avis de réception que M. X... avait reçue le 21 février 2006 et que le délai légal d’un mois avait été respecté a, par ces seuls motifs, légalement justifié sa décision de débouter M. X... de sa demande en paiement de loyers postérieurs à la date d’effet du congé ;

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi (…).

A lire aussi :

Précision sur l’assiette des droits d’enregistrement et de taxe de publicité foncière pour les cessions d’immeubles qui entrent dans le champ d’application de la TVA

Dans un rescrit en date du 6 avril, 2010 (RES n° 2010/20), l’administration vient d’affirmer que les mutations d’immeubles qui entrent dans le champ d’application de la taxe sur la valeur ajoutée (...)

Déchéance de la nationalité : no limit

Toujours plus loin dans la déchéance de la nationalité avec l’UMP. Alors que les ministres Michèle Alliot-Marie, Eric Besson et Brice Hortefeux y vont chacun de leurs propositions d’amendements pour (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 30 mai 2007, N° de pourvoi : 06-41.240.

En application de l’article L. 122-3-8 du code du travail, lorsqu’un salarié rompt le contrat de travail à durée déterminée et qu’il invoque des manquements de l’employeur, il incombe au juge de vérifier si les faits invoqués sont ou non constitutifs d’une faute grave, tel n’est pas le cas lorsque le seul manquement, de l’employeur, établi procède d’une simple erreur de calcul d’une majoration du taux horaire prévue par la convention collective.

Taux de la contribution exceptionnelle et temporaire 2010

Pour l’année 2010, le taux de la contribution exceptionnelle et temporaire (CET) reste fixé à 0,35 %.
La répartition est la suivante : 0,22 % de part patronale et 0,13 % de part (...)

Christine Albanel : nous allons continuer à nous battre contre le droit des auteurs

Christine Albanel déclare devant l’assemblée nationale "nous allons continuer à nous battre contre le droit des auteurs" (la déclaration est à la minute 4’10)
Patrick Bloche interroge Albanel après la (...)

Conditions et pièces justicatives pour la carte de résident délivrée pour une contribution économique exceptionnelle

Le décret n° 2009-1114 du 11 septembre 2009 relatif à la carte de résident délivrée pour une contribution économique exceptionnelle vient d’être publié au journal officiel.
Ce texte précise notamment que (...)

Livret A : le taux au 1er août 2013

Alors que le 1er février 2013 le taux du livret A était passé de 2,25 % à 1,75 % cette chute va se poursuivre. En effet le journal officiel vient de procéder à la publication d’un arrêté du 29 juillet (...)

Interview Christine Lagarde G20 Toronto (vidéo)

Cette vidéo vous permet de voir une interview de Christine Lagarde, la ministre de l’économie, avant la tenue du G20 de Toronto où elle va réaffirmer la volonté de taxer les activités financières et (...)

Indice Prix Consommation Octobre 2010

Le journal officiel vient de publier un avis relatif à l’indice des prix à la consommation pourle mois d’octobre 2010.
Il ressort de cet avis que l’indice mensuel des prix à la consommation de (...)

Jean Louis Masson contre l’absence de gratuité des numéros des services sociaux

Jean Louis Masson, le sénateur de la Moselle qui a fait beaucoup parler de lui en raison de sa proposition de loi contre l’anonymat des blogueurs (lire la news) revient aujourd’hui dans l’actualité. (...)

Répondre à cet article