David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de cassation, Chambre civile 3, 4 février 2009, N° de pourvoi : (...)

Cour de cassation, Chambre civile 3, 4 février 2009, N° de pourvoi : 07-20.980.

mercredi 4 février 2009

Malgré le contenu d’un contrat de bail, le juge peut déterminer la résidence principale du locataire.

Le congé régulièrement délivré est un acte unilatéral qui met fin au bail et à l’obligation de payer le loyer par la seule manifestation de volonté de celui qui l’a délivré, en conséquence le bailleur ne peut demander le paiement de loyers postérieurs à la date d’effet du congé.

LA COUR,

Attendu selon le jugement attaqué (juridiction de proximité de Grenoble, 25 juin 2007) rendu en dernier ressort, que M. X..., propriétaire d’un logement meublé, l’a donné à bail à Mme Y... pour une durée d’un an ; que la locataire, après avoir donné congé, a assigné le bailleur aux fins d’obtenir restitution de son dépôt de garantie et remboursement des frais exposés ; que le bailleur a contesté la validité du congé et reconventionnellement demandé le paiement de loyers jusqu’au terme du contrat ;

Sur le premier moyen :

Attendu que M. X... fait grief au jugement d’accueillir la demande de Mme Y..., alors, selon le moyen, que le caractère d’une location est déterminé par la destination que lui ont donnée les parties lors de la conclusion du contrat ; que le contrat de bail stipulait que le studio loué ne constituait pas la résidence principale de la locataire, qui était légalement domiciliée chez ses parents ; qu’en affirmant qu’il résultait du bail que ce studio constituait la résidence principale de Mme Y..., la juridiction de proximité en a dénaturé les termes clairs et précis et a violé l’article 1134 du code civil ;

Mais attendu qu’ayant relevé que Mme Y... était étudiante à l’institut universitaire de technologie de Grenoble et que ses parents demeuraient dans le département de la Loire, la juridiction de proximité en a exactement déduit, nonobstant toute clause contraire, que le studio meublé était sa résidence principale et que les dispositions impératives de l’article L. 632-1 du code de la construction et de l’habitation étaient applicables ;

D’où il suit que le moyen n’est pas fondé ;

Sur le second moyen :

Attendu que M. X... fait grief au jugement de le débouter de sa demande en paiement de loyers, alors, selon le moyen, que le preneur est tenu de payer les loyers jusqu’à la restitution effective des lieux, matérialisée par la remise des clefs au bailleur ; qu’il résulte des propres constatations du jugement que Mme Y... a remis les clefs du studio à un huissier, qu’elle avait mandaté pour dresser un état des lieux, et qui s’est borné à informer M. X... de ce que ces clefs étaient à sa disposition ; qu’en reprochant au bailleur, pour le débouter de sa demande en paiement des loyers jusqu’à la restitution effective des lieux, de ne pas être venu chercher ces clefs, la juridiction de proximité, qui n’a pas tiré les conséquences légales de ses propres constatations, d’où résultait l’absence de remise des clefs au bailleur ou à son mandataire, a violé les articles 1728, 1730 et 1737 du code civil ;

Mais attendu que le congé régulièrement délivré étant un acte unilatéral qui met fin au bail et à l’obligation de payer le loyer par la seule manifestation de volonté de celui qui l’a délivré, la juridiction de proximité, qui a constaté que Mme Y... avait donné congé par lettre recommandée avec demande d’avis de réception que M. X... avait reçue le 21 février 2006 et que le délai légal d’un mois avait été respecté a, par ces seuls motifs, légalement justifié sa décision de débouter M. X... de sa demande en paiement de loyers postérieurs à la date d’effet du congé ;

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi (…).

A lire aussi :

Chômage Partiel : mise en ligne d’un simulateur gratuit pour calculer l’indemnisation

Un simulateur gratuit pour aider à déterminer le montant de l’indemnisation applicable en cas de chômage partiel vient d’être mis en ligne par le ministère du travail.
Ce simulateur constitue un outil (...)

Cour de cassation, Ch. Com., 4 octobre 1994, Consorts N. contre époux C.

n° 92-15.102.
LA COUR ;
Attendu qu’il résulte des énonciations du premier des arrêts attaqués que, par acte du 11 janvier 1974, les époux C., " boulangers à (...) ", reconnaissaient avoir reçu de Mme (...)

Grippe A : nouveau dispositif de communication

Le ministère de la santé vient d’indiquer qu’une nouvelle campagne d’information sur la grippe A/H1N1 débute ce 25 août 2009.
Inpes Mouchoir 55s_140809V2
envoyé par sante-jeunesse-sports. - Regardez (...)

Départements d’outre-mer, Saint-Pierre-et-Miquelon et allocations.

Le décret n° 2008-52 du 16 janvier 2008 revalorisant l’allocation de revenu minimum d’insertion, l’allocation temporaire d’attente, l’allocation de solidarité spécifique et l’allocation équivalent (...)

Ameli

Ameli, ou l’Assurance Maladie En LIgne, contient une partie intitulée "vos droits" qui permet de prendre connaissance de quelques informations juridiques concernant la protection sociale qui (...)

Cour de cassation, Soc., 10 juillet 2002,M. B. c./ Société Maine Agri SA

Une clause de non-concurrence n’est licite que si elle est indispensable à la protection des intérêts légitimes de l’entreprise, limitée dans le temps et dans l’espace, qu’elle tient compte des spécificités de l’emploi du salarié et comporte l’obligation pour l’employeur de verser au salarié une contrepartie financière, ces conditions étant cumulatives

Compte rendu conseil des ministres du 30 juin

Ces vidéos nous permettent de prendre connaisasnce du compte rendu du conseil des ministres du 30 juin 2010 et des questions - réponses qui ont suivies ce compte (...)

Une dérogation à l’interdiction de circulation des poids lourds en fin de semaine dans le cadre des élections européennes.

Un arrêté du 18 mai 2009 portant dérogation à l’interdiction de circulation des poids lourds en fin de semaine dans le cadre des élections européennes vient d’être publié au journal officiel.
Selon ce (...)

Des modifications pour le programme et les modalités de l’examen subi en vue de la nomination à un office de notaire créé ou vacant.

Un arrêté du 5 mai 2009 modifiant l’arrêté du 27 août 2007 fixant le programme et les modalités de l’examen subi en vue de la nomination à un office de notaire créé ou vacant vient d’être publié au (...)

18 livres juridiques à lire : de la création d’entreprise aux ruptures du contrat de travail

De nombreux ouvrages à finalité juridique ont été publiés récemment. Je vous propose un panorama pour avoir un aperçu de la diversité d’une partie d’entre eux.
Code de procédure pénale 2012 : attention (...)

Répondre à cet article