David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de cassation, Chambre sociale, 31 octobre 2006, Pourvoi n° (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 31 octobre 2006, Pourvoi n° 05-42.158.

mardi 31 octobre 2006

La prise d’acte de la rupture par le salarié en raison de faits qu’il reproche à l’employeur entraîne la cessation immédiate du contrat de travail en sorte qu’il n’y a plus lieu de statuer sur la demande de résiliation judiciaire introduite auparavant ; s’il appartient alors au juge de se prononcer sur la seule prise d’acte, il doit fonder sa décision sur les manquements de l’employeur invoqués par le salarié tant à l’appui de la demande de résiliation judiciaire devenue sans objet qu’à l’appui de la prise d’acte.

LA COUR,

Attendu que M. *** a été engagé par la société *** à compter du 2 novembre 1998 ; qu’il a exercé les fonctions de directeur à partir du 1er février 2001 ; qu’il a saisi la juridiction prud’homale le 25 juin 2003 d’une demande de résiliation judiciaire de son contrat de travail, considérant que sa rémunération avait été modifiée unilatéralement, sa prime de bilan ne lui étant pas payée, qu’il lui était dû un rappel d’heures supplémentaires et que sa voiture de fonction lui avait été retirée ; qu’en cours de procédure, par lettre du 30 septembre 2003, il a pris acte de la rupture de son contrat de travail en raison du non-paiement de sa prime de bilan et des pressions morales qui auraient été exercées contre lui ;

Sur les deuxième et troisième moyens :

Attendu qu’il n’y a pas lieu de statuer sur ces moyens, qui ne seraient pas de nature à permettre l’admission du pourvoi ;

Et sur le premier moyen, pris en sa première branche :

Attendu que le salarié fait grief à l’arrêt attaqué (Chambéry, 1er mars 2005), de l’avoir débouté de sa demande en résiliation judiciaire du contrat de travail, alors, selon le moyen, que lorsqu’un salarié demande la résiliation de son contrat de travail en raison de faits qu’il reproche à son employeur, tout en continuant à travailler à son service, et qu’il prend ensuite acte de la rupture, au cours de la procédure, le juge doit d’abord rechercher si la demande de résiliation du contrat était justifiée ; qu’en décidant dès lors que la prise d’acte de la rupture par M. *** le 30 septembre 2003 rendait irrecevable sa demande antérieure en résiliation du contrat de sorte qu’il convenait de statuer uniquement sur les effets de la prise d’acte, la cour d’appel a violé, par refus d’application, l’article 1184 du code civil ;

Mais attendu que la prise d’acte de la rupture par le salarié en raison de faits qu’il reproche à l’employeur entraîne la cessation immédiate du contrat de travail en sorte qu’il n’y a plus lieu de statuer sur la demande de résiliation judiciaire introduite auparavant ; que s’il appartient alors au juge de se prononcer sur la seule prise d’acte, il doit fonder sa décision sur les manquements de l’employeur invoqués par le salarié tant à l’appui de la demande de résiliation judiciaire devenue sans objet qu’à l’appui de la prise d’acte ;

Et attendu, qu’abstraction faite du motif erroné critiqué par la première branche du moyen, la cour d’appel a examiné chacun des griefs formulés par le salarié contre son employeur, à l’appui de sa demande de résiliation judiciaire du contrat de travail et de sa prise d’acte ; que par ce seul motif, elle a légalement justifié sa décision ;

Et attendu qu’il n’y a pas lieu de statuer sur la seconde branche du premier moyen, qui ne serait pas de nature à permettre l’admission du pourvoi ;

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi (...).

A lire aussi :

Livret Développement Durable LDD Taux Rémunération 1 aout 2010

Depuis le 1er août 2010, le taux de rémunération du livret de développement durable (LDD) est de 1,75 %.

Indice des prix à la consommation pour septembre 2009

Le journal officiel vient de publier un avis relatif à l’indice des prix à la consommation.
Selon celui-ci, à partir de janvier 1999, l’indice des prix à la consommation est publié en base 100 en (...)

La démission donnée sous la contrainte n’est pas valable

Dans un arrêt en date du 9 décembre 2009, la Cour de cassation vient d’affirmer qu’il appartient à l’employeur, s’il estime qu’une salariée ne remplit pas ses obligations, d’user de son pouvoir (...)

Démission : la volonté du salarié doit être claire et non équivoque

Dans un arrêt en date du 26 mai 2010, la Cour de cassation vient d’affirmer de nouveau que la démission est un acte unilatéral par lequel le salarié manifeste de façon claire et non équivoque sa (...)

Les aides exceptionnelles de fin d’année attribuées aux allocataires du revenu de solidarité active, du revenu minimum d’insertion et de l’allocation de parent isolé

Le journal officiel vient de publier le décret n° 2009-1580 du 18 décembre 2009 relatif aux aides exceptionnelles de fin d’année attribuées à certains allocataires du revenu de solidarité active, du (...)

Licenciement Obligation de motivation

Lorsque l’employeur décide de licencier un salarié, il doit l’en informer au terme de la procédure de licenciement par une lettre qui expose les motifs de la rupture du contrat de travail. Dans un (...)

Prix de thèse informatique et libertés de la CNIL

La CNIL vient d’indiquer dans un communiqué avoir décerné son 1er prix de thèse informatique et libertés.
Un montant de 7.000 euros est alloué au lauréat afin de faciliter la publication de sa thèse. (...)

Nouveau Barème Saisie sur salaires 2012

Le barème pour l’année 2012 concernant les saisies sur les rémunérations a été publié.
Par tranche de rémunération annuelle, le barème est le suivant :
1/20 sur la tranche égale ou inférieure à 3.590 (...)

Cour de cassation, Civ. 1, 18 février 1992, X c/ Mme Y

LA COUR :
Sur le moyen unique, pris en ses deux branches :
Attendu, selon les énonciations des juges du fond, que Mme Georgette S… a mis au monde le 13 déc.1981 un enfant prénommé Laurent, qu’elle (...)

Précision sur le montant de l’indemnité de licenciement

Dans un arrêt en date du 29 juin 2011 la chambre sociale de la Cour de cassation s’est prononcée sur le montant de l’indemnité de licenciement concernant les employés de maison.
Au cas d’espèce une (...)

Répondre à cet article