David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Cour de cassation, Troisième chambre civile, 27 septembre 2006, N° de Pourvoi (...)

Cour de cassation, Troisième chambre civile, 27 septembre 2006, N° de Pourvoi : 05-13.981.

mercredi 27 septembre 2006

Le bail renouvelé étant un nouveau bail, les bailleurs pouvaient, lors du second renouvellement, solliciter la prise en compte des modifications intervenues dans les biens loués pour la fixation du prix du nouveau loyer.

LA COUR,

Sur le moyen unique :

Vu l’article 555 du code civil, ensemble les articles L. 145-33 du code de commerce et 23-3 du décret du 30 septembre 1953 ;

Attendu que lorsque les plantations, constructions et ouvrages ont été faits par un tiers et avec des matériaux appartenant à ce dernier, le propriétaire du fonds a le droit, sous réserve des dispositions de l’alinéa 4, soit d’en conserver la propriété, soit d’obliger le tiers à les enlever ;

Attendu, selon l’arrêt attaqué (Montpellier, 15 février 2005), que les consorts ***, d’une part, et Mme ***, d’autre part, (les consorts ***-***) ont consenti en 1972 à M. ... deux baux portant sur des parcelles de terrain en vue de l’exploitation d’un terrain de camping, chaque bail comportant une clause autorisant le preneur à effectuer sur ces terrains toutes les constructions utiles à son activité ; que, par acte du 18 octobre 2001, le preneur a sollicité le deuxième renouvellement des baux à compter du 20 novembre 2001 ; que les bailleurs ont accepté le principe du renouvellement, mais qu’aucun accord n’a pu être trouvé sur le prix du bail renouvelé ;

Attendu que, pour dire que le montant du loyer renouvelé doit être calculé sur la valeur du seul terrain nu, l’arrêt retient qu’en l’absence de clause réglant le sort des constructions en fin de bail ou permettant leur prise en compte dans la détermination du loyer, il convient de revenir au droit commun de l’article 555 du code civil selon lequel, en pareil cas, le propriétaire qui n’a pas demandé au tiers d’enlever les constructions, n’en devient propriétaire qu’à la fin du bail et que, les constructions restant nécessairement la propriété du preneur pendant toute la durée du même bail, la valeur du loyer renouvelé ne peut être déterminée que sur la valeur du terrain effectivement loué, soit le terrain nu ;

Qu’en statuant ainsi, alors que le bail renouvelé étant un nouveau bail, les bailleurs pouvaient, lors du second renouvellement, solliciter la prise en compte des modifications intervenues dans les biens loués pour la fixation du prix du nouveau loyer, la cour d’appel a violé les textes susvisés ;

PAR CES MOTIFS :

CASSE ET ANNULE, dans toutes ses dispositions, l’arrêt rendu le 15 février 2005, entre les parties, par la cour d’appel de Montpellier ; remet, en conséquence, la cause et les parties dans l’état où elles se trouvaient avant ledit arrêt et, pour être fait droit, les renvoie devant la cour d’appel de Montpellier, autrement composée (...).

A lire aussi :

Cour de cassation, Civ. 1, 16 juin 1993, Consorts D. contre Mme C.

n° 90-11.063
LA COUR,
Sur le premier moyen, prix en ses deux branche, qui est de pur droit :
Vu les articles 723 et 767 du Code civil ;
Attendu qu’aux termes d’une convention du 23 septembre (...)

La rémunération pour copie privée.

Le journal officiel n° 212 du 13 septembre 2006 vient de publier la décision n° 7 du 20 juillet 2006 de la commission prévue à l’article L. 311-5 du code de la propriété intellectuelle relative à la (...)

Les conventions collectives et accords collectifs étendus au journal officiel du 25 juillet 2009.

Voici la liste des conventions collectives et des accords collectifs dont l’arrêté d’extension vient d’être publié au journal officiel du 25 juillet 2009 :
Arrêté du 10 juillet 2009 portant extension (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 16 avril 2008, N° de pourvoi : 06-44.793.

L’employeur, qui est tenu d’accorder aux titulaires de mandats municipaux l’autorisation d’utiliser le crédit d’heures prévu par la loi et qui n’a pas invoqué le dépassement du forfait trimestriel par la salariée, ne peut contrôler l’usage qui en est fait.

Cour de cassation, Chambre civile 3, 25 juin 2008, N° de pourvoi : 07-15.598.

Ayant relevé, à bon droit, que les dispositions qui déterminent les charges récupérables sont limitatives et retenu que la prime reçue par la gardienne des immeubles à l’occasion de son départ à la retraite ne correspondait nullement aux services qu’elle avait rendus mais à ses droits relatifs à la retraite, le tribunal en a exactement déduit que cette prime, ne constituant pas une charge récupérable, n’avait pas à être imputée aux locataires.

Inscription sur la liste des experts judiciaires : la Cour de cassation apporte des précisions (Civ. 2, 30 avril 2009 N° 09-10.252).

L’appréciation, tant des qualités professionnelles du candidat à l’inscription sur la liste des experts judiciaires que de l’opportunité d’inscrire un technicien sur la liste des experts judiciaires, eu égard aux besoins des juridictions de la cour d’appel, échappe au contrôle de la Cour de cassation.

Sortie du Code de la fonction publique 2012 (Dalloz)

Les éditions Dalloz viennent de sortir la version 2012 de leur Code de la Fonction Publique commenté.
Il est devenu inutile de présenter les Codes Dalloz tant la qualité de ceux-ci est depuis de (...)

Site Juribook (juribook-nantes.blogspot.com)

Juribook est un site participatif, dont l’existence m’a été signalé par Gestion de la Paie, sur lequel les étudiants en droit peuvent publier les notes prises pendant un cour magistral.
Une bonne (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 3 avril 2007, N° de pourvoi : 05-45.110.

Si l’ouverture du droit à un élément de la rémunération afférent à une période travaillée peut être soumis à une condition de présence à la date de son échéance, le droit à rémunération, qui est acquis lorsque cette période a été intégralement travaillée, ne peut pas être soumis à une condition de présence à la date, postérieure, de son versement.

Portabilité des droits de prévoyance complémentaire : extension d’un avenant dans le secteur des activités de transport de fonds et de valeurs

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 10 mars 2010 portant extension d’un avenant à un accord national professionnel conclu dans le secteur des activités de transport de fonds et de valeurs (...)

Répondre à cet article