David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Création Bulletin officiel du Centre national du cinéma et de l’image animée (...)

Création Bulletin officiel du Centre national du cinéma et de l’image animée Consultation gratuite cnc.fr

mardi 16 novembre 2010

Le journal officiel vient de publier un arrêté du 5 novembre 2010 qui porte création du Bulletin officiel du Centre national du cinéma et de l’image animée dont la publication est effectuée exclusivement sous forme électronique.

Group of Excited People in Movie Theater

Ce bulletin est consultable gratuitement sur le site internet du Centre national du cinéma et de l’image animée (cnc.fr).

A lire aussi :

Le maintien des couvertures complémentaire santé et prévoyance pour les anciens salariés : application au 1er juillet 2009.

Le maintien des couvertures complémentaire santé et prévoyance pour les anciens salariés est un feuilleton sans fin puisque cette mesure qui devait s’appliquer initialement au 19 janvier 2009 avait (...)

Le site de la Commission Darrois.

Ce site a été ouvert dans le cadre de la Commission Darrois.
La mission de cette commission consiste à faire des propositions tendant à réformer la profession d’avocat avec, comme objectif, la (...)

La justification du crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt de prêts contractés par des étudiants en vue de financer leurs études supérieures.

L’annexe III au Code Général des impôts vient d’être modifiée par le décret n° 2006-719 du 20 juin 2006 pris pour l’application de l’article 200 terdecies du code général des impôts et relatif au crédit (...)

Marché du travail : multiplication des CDD requalifiables en CDI

D’après Le Figaro, 80 % des embauches se font actuellement sous la forme d’un contrat de travail à durée déterminée, au détriment du contrat de travail à durée indéterminée qui doit pourtant en principe (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 2 juillet 2008, N° de pourvoi : 07-42.085.

Constitue une faute grave le comportement d’un salarié qui refuse d’exécuter les missions qui lui ont été confiées, qui modifie de son propre chef ses dates de congés, qui ne respecte pas, à de nombreuses reprises, les instructions et consignes de l’employeur malgré ses demandes réitérées et qui tente de se faire rembourser des frais engagés hors du cadre professionnel lors d’un déplacement ; ces manquements rendent impossible le maintien du salarié dans l’entreprise.

Publication de l’indice des prix à la consommation pour mai 2012

Le journal officiel vient de procéder à la publication de l’avis relatif à l’indice des prix à la consommation pour le mois de mai 2012.
Selon cet avis l’indice mensuel des prix à la consommation de (...)

Les taux effectifs moyens pratiqués par les établissements de crédit au cours du troisième trimestre de l’année 2008 et les seuils de l’usure applicables à compter du 1er octobre 2008.

Le journal officiel n° 0226 du 27 septembre 2008 vient de publier un avis relatif à l’application des articles L. 313-3 du code de la consommation et L. 313-5-1 du code monétaire et financier (...)

Formation Elève Avocat : contenu stage juridiction

Dans un arrêt rendu ce 9 septembre, la Cour de cassation vient de préciser que l’élève avocat qui accomplit un stade en juridiction pendant sa formation peut assister aux délibérés de la juridiction. (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 01 décembre 2004, Pourvoi n° : 02-21.304

Selon l’article L. 212-5 du Code du travail, constituent des heures supplémentaires toutes les heures de travail effectuées au-delà de la durée hebdomadaire du travail fixée par l’article L. 212-1 ou de la durée considérée comme équivalente ; cette durée du travail hebdomadaire s’entend des heures de travail effectif et des temps assimilés.

Les jours fériés ou de congés payés, en l’absence de dispositions légales ou conventionnelles, ne peuvent être assimilés à du temps de travail effectif, en conséquence les jours fériés chômés et de congés payés ne peuvent être pris en compte dans la détermination de l’assiette de calcul des droits à majoration et bonification en repos pour heures supplémentaires en l’absence d’un usage contraire en vigueur dans l’entreprise.

Des modifications pour les cotisations des entreprises du BTP.

Un arrêté du 22 mai 2008 relatif à la cotisation due par les entreprises visées aux articles L. 5424-15 et D. 5424-7 du code du travail vient d’être publié au journal officiel n° 0125 du 30 mai 2008. (...)

Répondre à cet article