David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Demande d’un congé à temps partiel pour création d’entreprise : l’employeur doit (...)

Demande d’un congé à temps partiel pour création d’entreprise : l’employeur doit motiver sa décision d’accorder un congé à temps complet.

mardi 7 octobre 2008

Dans un arrêt en date du 24 septembre 2008, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affiremer que selon l’article L. 122-32-12 (recodifié sous les numéros L. 3142-78, L. 3142-79 et L. 3142-80) du code du travail, le salarié qui crée une entreprise a droit soit à un congé pendant lequel son contrat de travail est suspendu, soit à une période de travail à temps partiel.

Elle ajoute qu’il résulte des articles L. 122-32-23 (recodifié sous les numéros L. 3142-97, D. 3142-51 et D. 3142-52) et L. 122-32-24 (recodifié sous les numéros L. 3142-98 et D. 3142-53) du même code que, dans les entreprises de moins de deux cents salariés, si l’employeur peut refuser un congé pour création d’entreprise lorsqu’il estime que le congé aura des conséquences préjudiciables à la production et à la marche de l’entreprise, il doit, à peine de nullité, préciser le motif de son refus, et, sous la même sanction, le notifier dans les 30 jours au salarié, qui peut le contester directement devant le bureau de jugement du conseil de prud’hommes.

Elle ajoute que la décision de l’employeur d’accorder un congé à temps plein pour création d’entreprise au lieu d’une période à temps partiel demandée par le salarié, s’analyse en un refus de cette demande qui, selon les dispositions susvisées, doit être motivé.

Enfin elle précise que lorsque l’employeur a, sans justifier sa décision, informé les salariées de l’octroi d’un congé à temps plein et qu’aucun autre écrit motivé n’a été notifié aux salariées dans les 30 jours, le conseil de prud’hommes a exactement décidé, ce refus non motivé étant nul, que la demande d’une période de travail à temps partiel doit être considérée comme acceptée et pris les mesures nécessaires pour rendre cette décision effective (Cour de cassation, Chambre sociale, 24 septembre 2008, N° de pourvoi : 06-44.939.).

A lire aussi :

Le paiement de provisions pour des dépenses de ravalement ne démontre pas l’accord du preneur pour la prise en charge de ces dépenses

Dans un arrêt en date du 19 décembre 2012 la troisième chambre civile de la cour de cassation a affirmé, après avoir visé l’article 1720 du code civil, que le bailleur doit faire, pendant la durée du (...)

Les règles relatives au passeport diplomatique.

Le décret n° 2008-543 du 9 juin 2008 relatif au passeport diplomatique vient d’être publié au journal officiel n°0135 du 11 juin 2008
Le passeport diplomatique est délivré par le ministre des affaires (...)

Hausse de la TVA : application au 1er juillet pour 5 types de services à la personne

La hausse de la TVA de 7 % à 19,6 % pour différents services à la personne vient d’être reportée. En effet cette hausse de la TVA va s’appliquer à partir du 1er juillet 2013, au lieu du 1er avril 2013, (...)

Publication du Code de commerce.

Le journal officiel de 21 septembre 2000 vient de publier les textes relatifs au nouveau Code de commerce. Ces documents sont consultables sur le site (...)

Les clauses abusives des contrats de Numéricable

Par un jugement en date du 17 septembre 209, le Tribunal de Grande Instance de Paris vient d’estimer que les conditions générales de vente de juin 2008 de Numéricable (anciennement Noos) comportent (...)

Les raisons de la colère d’eJustice contre Google

Un billet rédigé hier fait état des demandes de la Commission européenne adressées à Google pour obtenir des explications sur ses pratiques dans les domaines des moteurs de recherche et de la publicité (...)

Résiliation Judiciaire Contrat de Travail Indemnité de Préavis Condition

Dans un arrêt en date du 28 avril 2011, la chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affirmer que dès lors que la résiliation judiciaire du contrat de travail est prononcée aux torts de (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 28 juin 2006, N° de pourvoi : 04-43.053.

Il résulte de l’article L. 122-1-1-1 du code du travail que le contrat de travail à durée déterminée ne peut être conclu que pour le remplacement d’un seul salarié en cas d’absence.

Des nouvelles dispositions pour garantir les droits épargnés par un salarié sur son compte-épargne temps

Dans un communiqué, le ministère du travail fait état de la publication du décret n° 2009-1184 du 5 octobre 2009 qui fixe les conditions et modalités de la garantie et de la consignation des droits (...)

Modalités de calcul des droits à pension des moniteurs de ski

Le journal officiel vient de publier le décret n° 2009-1260 du 19 octobre 2009 relatif aux modalités de calcul des droits à pension des moniteurs de ski.
Ce texte précise que lorsqu’une personne née (...)

Répondre à cet article