David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Demande d’un congé à temps partiel pour création d’entreprise : l’employeur doit (...)

Demande d’un congé à temps partiel pour création d’entreprise : l’employeur doit motiver sa décision d’accorder un congé à temps complet.

mardi 7 octobre 2008

Dans un arrêt en date du 24 septembre 2008, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affiremer que selon l’article L. 122-32-12 (recodifié sous les numéros L. 3142-78, L. 3142-79 et L. 3142-80) du code du travail, le salarié qui crée une entreprise a droit soit à un congé pendant lequel son contrat de travail est suspendu, soit à une période de travail à temps partiel.

Elle ajoute qu’il résulte des articles L. 122-32-23 (recodifié sous les numéros L. 3142-97, D. 3142-51 et D. 3142-52) et L. 122-32-24 (recodifié sous les numéros L. 3142-98 et D. 3142-53) du même code que, dans les entreprises de moins de deux cents salariés, si l’employeur peut refuser un congé pour création d’entreprise lorsqu’il estime que le congé aura des conséquences préjudiciables à la production et à la marche de l’entreprise, il doit, à peine de nullité, préciser le motif de son refus, et, sous la même sanction, le notifier dans les 30 jours au salarié, qui peut le contester directement devant le bureau de jugement du conseil de prud’hommes.

Elle ajoute que la décision de l’employeur d’accorder un congé à temps plein pour création d’entreprise au lieu d’une période à temps partiel demandée par le salarié, s’analyse en un refus de cette demande qui, selon les dispositions susvisées, doit être motivé.

Enfin elle précise que lorsque l’employeur a, sans justifier sa décision, informé les salariées de l’octroi d’un congé à temps plein et qu’aucun autre écrit motivé n’a été notifié aux salariées dans les 30 jours, le conseil de prud’hommes a exactement décidé, ce refus non motivé étant nul, que la demande d’une période de travail à temps partiel doit être considérée comme acceptée et pris les mesures nécessaires pour rendre cette décision effective (Cour de cassation, Chambre sociale, 24 septembre 2008, N° de pourvoi : 06-44.939.).

A lire aussi :

Livre de droit : comment gérer votre documentation juridique

Stéphane Cottin a certes fermé son blog servicedoc.info il y a quelques années mais il a continué à écrire. Les éditions LGDJ viennent de publier son nouveau livre relatif à "la gestion de la (...)

Des décrets d’application relatifs à la modernisation du marché du travail.

Le journal officiel n° 0167 du 19 juillet 2008 vient de publier deux décrets d’application concernant nécessaires suite à l’entrée en vigueur de la loi de modernisation du marché du travail.
Il s’agit (...)

Le ministère du travail prépare les entreprises à la pandémie grippale.

Le ministère du travail vient de diffuser une circulaire DGT 2009/16 du 3 juillet 2009 relative à la pandémie grippale. Cette circulaire complète la circulaire DGT n° 2007/18 du 18 décembre 2007. (...)

Le non respect des prescriptions du médecin du travail peut constituer un harcèlement

Dans un arrêt en date du 28 janvier 2010, la Cour de cassation vient d’affirmer que si le salarié est déclaré apte par le médecin du travail, il retrouve son emploi ou un emploi similaire assorti d’une (...)

Concertation Garde des Sceaux Magistrats Pas de Moyens vendredi 11 février

Le Président de la République Nicolas Sarkozy vient d’indiquer ce jeudi 10 février sur TF1 dans l’émission "Paroles aux Français" que dès le vendredi 11 février une concertation va débuter entre le (...)

Publication des textes relatifs à l’aide à l’insonorisation des logements des riverains des aérodromes

Le journal officiel vient de publier le décret n° 2009-647 du 9 juin 2009 relatif à l’aide à l’insonorisation des logements des riverains des aérodromes mentionnés au I de l’article 1609 quatervicies A (...)

Les taux de la subvention de fonctionnement allouée aux associations et organismes responsables des établissements d’enseignement agricole privés viennent d’être revalorisés.

Un arrêté du 23 avril 2009 revalorisant pour l’année civile 2009 les taux de la subvention de fonctionnement allouée aux associations et organismes responsables des établissements d’enseignement (...)

La TVA et les travaux portant sur des immeubles existants concourant à la production d’un immeuble neuf.

Dans une instruction 8 A-1-06 n° 202 du 8 décembre 2006, l’administration apporte des précisions sur la TVA et sur les travaux portant sur des immeubles existants concourant à la production d’un (...)

La rupture du contrat de travail se situe à la date où l’employeur manifeste sa volonté d’y mettre fin

Dans un arrêt en date du 14 octobre 2009, la Cour de cassation vient d’affirmer que la rupture d’un contrat de travail se situe à la date où l’employeur a manifesté sa volonté d’y mettre fin.
Cette (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 12 juillet 2006, N° de pourvoi : 04-47.938.

La lettre qui ne mentionne ni l’emploi occupé, ni la rémunération, ni la date d’embauche, ni le temps de travail, constitue une simple offre d’emploi.

Répondre à cet article