David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Demande d’un congé à temps partiel pour création d’entreprise : l’employeur doit (...)

Demande d’un congé à temps partiel pour création d’entreprise : l’employeur doit motiver sa décision d’accorder un congé à temps complet.

mardi 7 octobre 2008

Dans un arrêt en date du 24 septembre 2008, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affiremer que selon l’article L. 122-32-12 (recodifié sous les numéros L. 3142-78, L. 3142-79 et L. 3142-80) du code du travail, le salarié qui crée une entreprise a droit soit à un congé pendant lequel son contrat de travail est suspendu, soit à une période de travail à temps partiel.

Elle ajoute qu’il résulte des articles L. 122-32-23 (recodifié sous les numéros L. 3142-97, D. 3142-51 et D. 3142-52) et L. 122-32-24 (recodifié sous les numéros L. 3142-98 et D. 3142-53) du même code que, dans les entreprises de moins de deux cents salariés, si l’employeur peut refuser un congé pour création d’entreprise lorsqu’il estime que le congé aura des conséquences préjudiciables à la production et à la marche de l’entreprise, il doit, à peine de nullité, préciser le motif de son refus, et, sous la même sanction, le notifier dans les 30 jours au salarié, qui peut le contester directement devant le bureau de jugement du conseil de prud’hommes.

Elle ajoute que la décision de l’employeur d’accorder un congé à temps plein pour création d’entreprise au lieu d’une période à temps partiel demandée par le salarié, s’analyse en un refus de cette demande qui, selon les dispositions susvisées, doit être motivé.

Enfin elle précise que lorsque l’employeur a, sans justifier sa décision, informé les salariées de l’octroi d’un congé à temps plein et qu’aucun autre écrit motivé n’a été notifié aux salariées dans les 30 jours, le conseil de prud’hommes a exactement décidé, ce refus non motivé étant nul, que la demande d’une période de travail à temps partiel doit être considérée comme acceptée et pris les mesures nécessaires pour rendre cette décision effective (Cour de cassation, Chambre sociale, 24 septembre 2008, N° de pourvoi : 06-44.939.).

A lire aussi :

Simulateur Calcul Age de la Retraite

Le site retraites2010.fr vient de mettre en ligne un simulateur pour calculer votre âge d’ouverture des droits à la retraite en tenant compte des éléments du projet du (...)

Publication d’une ordonnance relative à diverses mesures de protection sociale agricole

L’ordonnance n° 2010-104 du 28 janvier 2010 relative à diverses mesures de protection sociale agricole vient d’être publiée au journal officiel.
Cette ordonnance intervient en application des (...)

Vidéo Procès La Rumeur Sarkozy

La Cour de cassation vient de rendre sa décision dans l’affaire "La Rumeur" du nom d’un groupe de rap contre lequel Nicolas Sarkozy avait déposé plainte pour "diffamation, atteinte à l’honneur et la (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 13 janvier 2009, N° de pourvoi : 07-17.692.

Selon l’article 2 de la Convention n° 87 de l’OIT ratifiée par la France et relative à la liberté syndicale et à la protection du droit syndical, les travailleurs et les employeurs, sans distinction d’aucune sorte, ont le droit de constituer des organisations de leur choix et, selon l’article 5, ces organisations ont le droit de former d’autres groupements.

C’est à bon droit que la cour d’appel a retenu que l’article L. 411-2, devenu l’article L. 2131-2 du code du travail, qui suppose l’existence d’activités rémunérées à l’exclusion des activités désintéressées ou philanthropiques, ne distingue pas selon que ces activités sont exercées à titre exclusif, accessoire ou occasionnel, ni selon que les revenus qui en sont tirés constituent un revenu principal ou accessoire de sorte que peuvent constituer un syndicat tous les producteurs de miel et que doit être considéré comme tel tout apiculteur qui commercialise ses produits.

TVA : conditions pour bénéficier de l’exonération des exportations

Une instruction du 28 janvier 2010 vient d’être publiée concernant l’exonération de TVA applicable aux exportations (BOI 3 A-2-10 n° 19 du 11 février 2010).
Dans cette instruction, la direction (...)

Légifrance invente la boucle sans fin.

L’un des apports de la nouvelle version de légifrance réside dans l’insertion de liens entre ses diverses données. Ceci permet, par exemple, lorsqu’on prend connaissance d’un décret de pouvoir accèder (...)

Extension d’un accord sur le régime d’assurance complémentaire frais de santé des salariés non cadres des entreprises de travaux agricoles et ruraux

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 13 janvier 2010 portant extension d’un accord régional sur le régime d’assurance complémentaire frais de santé des salariés non cadres des entreprises de (...)

Maintien de l’interdiction à la vente de Word aux USA

Alors qu’un juge de première instance avait déjà interdit la vente de Microsoft aux USA (décision dont l’application avait été suspendue), une juridiction d’appel vient de confirmer cette décision.
En (...)

Cour de cassation, Soc., 25 juin 2002, Société Elf Atochem SA c./ Fédération Chimie Energie CFDT

1) Si la rupture du contrat de travail pour un motif économique est soumise pour sa mise en oeuvre aux dispositions sur le licenciement économique en vertu de l’article L. 321-1, alinéa 2, du Code du travail, il n’en résulte pas que toute rupture d’un contrat de travail procédant d’un motif économique entraîne les effets d’un licenciement

2) Le départ volontaire à la retraite dans le cadre d’un plan social constitue une rupture à l’initiative du salarié et n’ouvre pas droit à l’indemnité conventionnelle de licenciement

Un décret relatif aux modalités d’attribution aux fonctionnaires et aux agents non titulaires de l’Etat du congé de présence parentale

Le journal officiel du 12 mai 2006 vient de publier le décret n° 2006-536 du 11 mai 2006 relatif aux modalités d’attribution aux fonctionnaires et aux agents non titulaires de l’Etat du congé de (...)

Répondre à cet article