David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Des conseils juridiques gratuits dans un lieu insolite

Des conseils juridiques gratuits dans un lieu insolite

mardi 17 août 2010

Cela fait un peu penser aux Bibliobus, mais au lieu de permettre la lecture et la location de livres, le bus dont il est question est un lieu où il est possible de recevoir gratuitement des conseils juridiques. En effet, à Paris le Bus de la solidarité permet de consulter des avocats. Cette initiative est menée depuis 2003 par l’association Droits d’urgence et le barreau de Paris. Selon Les Echos pour 2009, 3.500 personnes ont bénéficié d’une consultation juridique gratuite avec le bus de la solidarité.

Via : Les Echos

A lire aussi :

2 ou 3 petites choses que vous ne savez pas sur la justice

L’univers de la justice permet d’observer quelquefois des situations particulièrement étranges. On peut voir des choses surprenantes qui semblent sortir tout droit d’un mauvais film. C’est notamment (...)

Critiquer son employeur après la fin du contrat de travail expose au versement de dommages et intérêts

Dans un arrêt rendu ce 19 septembre 2012 la chambre sociale de la cour de cassation vient d’approuver le raisonnement d’une cour d’appel qui avait condamné un salarié à payer à son ancien employeur des (...)

Congé sabbatique : un accord tacite prohibe le licenciement pour absence.

Dans une décision rendue le 12 mars 2008, la chambre sociale de la Cour de cassation estime que dans les entreprises de plus de deux cents salariés, l’employeur ne peut que différer la date de départ (...)

Cotisation Foncière des Entreprises 2010 Condition Non Application Auto Entrepreneurs

Le ministère du budget vient de préciser dans un communiqué que les auto-entrepreneurs doivent en principe acquitter la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE).
Le ministère précise ensuite les cas (...)

Le licenciement et les règles conventionnelles relatives à la saisine d’un organisme consultatif.

Le non-respect d’un délai conventionnel de saisine d’un organisme consultatif ne constitue pas la violation d’une garantie de fond, sauf si cette irrégularité a eu pour effet de priver le salarié de la possibilité d’assurer utilement sa défense devant cet organisme.

Lorsque les procédures conventionnelles protectrices des droits du salarié contre son licenciement ont été mises en oeuvre par l’employeur, l’absence de motivation du conseil de discipline qui résulte de ce que ses membres n’ont pu se départager n’a pas pour effet de mettre en échec le pouvoir disciplinaire de l’employeur et de rendre irrégulière au regard des dispositions conventionnelles la procédure de licenciement.

Taxe Foncière 2010 Montant Paris Province

La taxe foncière 2010 est en forte augmentation par rapport aux années précédentes et ceci dans la majorité des villes françaises. Entre 2004 et 2009, la taxe foncière a augmenté de 65 % à Paris et de (...)

Comment préparer votre dossier pour votre avocat

La vie est loin d’être un long fleuve tranquille, contrairement au titre d’un film célèbre. Un jour ou l’autre vous pouvez être contraint de faire face à la justice, pour demander la reconnaissance de (...)

Cour de Cassation, Avis n° 0040002P, 22 mars 2004, Pourvoi n° : 03-00.004.

L’omission des mentions prévues par l’article 4 alinéa 2 de la loi du 12 avril 2000 n’est pas de nature à justifier l’annulation par les juridictions statuant en matière de contentieux général de la sécurité sociale des mises en demeure délivrées par les URSSAF.

Le nouveau modèle du formulaire déclaration unique d’embauche

Le journal officiel du 24 Juillet 2002 a publié un arrêté du 8 juillet 2002 fixant le modèle du formulaire "déclaration unique d’embauche (sauf pour les salariés intérimaires)" et portant abrogation de (...)

Hadopi : Free va contester le nouveau décret

Dans une interview donnée aux Echos, Xavier Niel vient d’indiquer que Free entend contester le récent décret qui impose aux FAI d’envoyer les emails de recommandations de l’Hadopi.
Il indique (...)

Répondre à cet article