David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Deuxième plan national santé environnement : installation du groupe de (...)

Deuxième plan national santé environnement : installation du groupe de suivi

jeudi 22 octobre 2009

Dans un communiqué, le ministère de l’écologique indique que Roselyne BACHELOT-NARQUIN, ministre de la Santé et des Sports, et Chantal JOUANNO, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, viennent d’installer le groupe de suivi du deuxième plan national santé environnement (PNSE2) présidé par Bérangère POLETTI, députée des Ardennes.

Ce groupe sera chargé de suivre et d’orienter la mise en oeuvre des actions du PNSE 2, au niveau national et régional.

Un bilan annuel de l’avancée du plan sera établi et proposera des recommandations au Gouvernement destinées à améliorer sa mise en oeuvre, voire à compléter le plan lui-même, en fonction notamment des nouvelles connaissances sur les risques sanitaires environnementaux.

Les actions du PNSE 2 sont déclinées selon deux grands axes :

- réduire les expositions responsables de pathologies à fort impact sur la santé (cancers, maladies cardiovasculaires, pathologies respiratoires, neurologiques...) ;

- réduire les inégalités environnementales.

Le plan comporte 58 mesures concrètes et 12 mesures phares. Il sera également décliné au niveau régional dans des plans régionaux santé environnement.

A lire aussi :

Avances de trésorerie, abandons de créances et acte anormal de gestion.

Dans une décision en date du 30 mai 2007, le Conseil d’Etat vient d’affirmer qu’en vertu des dispositions combinées des articles 38 et 209 du code général des impôts, le bénéfice imposable à l’impôt sur (...)

Sfr et les clauses abusives.

La consultation du site internet de Sfr permet actuellement de prendre connaissance d’une condamnation prononcée à son encontre par le Tribunal de Grande Instance de Paris le 30 septembre 2008 en (...)

Vidéo Reportage sur le mariage forcée

Cette vidéo nous permet de voir un reportage sur le mariage forcée en inde où 40 % des mariages d’enfants sont réalisés.

Fibre optique : montant nouvelle taxe pour les internautes

Après l’augmentation de la TVA sur les offres triple play, les internautes vont sans doute devoir payer une nouvelle taxe destinée à financer le déploiement de la fibre optique. En effet, la Tribune (...)

Taxe sur les salaires : Barèmes 2010

Le barème de la taxe sur les salaires due au titre des rémunérations brutes individuelles annuelles versées en 2010 s’établit comme suit :
fraction de la rémunération brute individuelle annuelle (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 21 mars 2007, N° de pourvoi : 05-44.967.

Aux termes de l’article L. 122-3-8 du code du travail, sauf accord des parties, le contrat de travail à durée déterminée ne peut être rompu avant l’échéance du terme qu’en cas de faute grave ou de force majeure.

L’employeur, qui exerce son activité tout au long de l’année et connait seulement un accroissement temporaire de production pendant une période considérée, n’a pas d’activité saisonnière.

L’action en justice de plus en plus chère

Le ministère de la justice recherche de nouvelles sources de financement pour l’aide juridictionnelle. Actuellement il semblerait que le ministre de la justice Michel Mercier va dans le sens de (...)

Un fait relevant de la vie privée peut il fonder un licenciement disciplinaire ?

Un fait relevant de la vie privée est il susceptible de justifier valablement un licenciement disciplinaire ?
C’est à cette question que la Cour de cassation vient d’apporter une réponse dans un (...)

Pas d’expertise biologique en matière de constatation de possession d’état

Dans un arrêt en date du 16 juin 2011 la première chambre civile de la Cour de cassation vient d’affirmer, après avoir visé les articles 311 1, 311 2, 334 8 du code civil dans leur rédaction (...)

Cour de cassation, Chambre criminelle, 6 janvier 2009, N° de pourvoi : 05-83.491.

Lorsque des poursuites pour l’une des infractions prévues par la loi du 29 juillet 1881 sont engagées en raison de la diffusion, sur le réseau internet, d’un message figurant sur un site, le point de départ du délai de prescription de l’action publique prévu par l’article 65 de la loi du 29 juillet 1881 doit être fixé à la date du premier acte de publication ; cette date est celle à laquelle le message a été mis pour la première fois à la disposition des utilisateurs.

La simple adjonction d’une seconde adresse pour accéder à un site existant ne saurait caractériser un nouvel acte de publication de textes figurant déjà à l’identique sur ce site.

Répondre à cet article