David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > France Télécom fait le ménage parmi ses marques

France Télécom fait le ménage parmi ses marques

lundi 22 mai 2006

Souhaitant développer le mieux possible la marque "Orange", France Télécom a pris la décision stratégique de cesser progressivement d’utiliser la marque "Wanadoo", à compter du 1er juin 2006 en France et au Royaume-Uni, puis ultérieument dans d’autres pays. A terme, la marque "Orange" doit désigner les produits et services de France Télécom dans le monde aussi bien pour la téléphonie mobile, la téléphonie fixe (sauf dans quelques pays, dont la France, où France Télécom est l’opérateur historique) et l’internet.

A lire aussi :

Une mission relative à la création d’une grande profession du droit.

Le site internet du Conseil National des Barreaux vient d’annoncer que lors d’un entretien qui s’est déroulé le 27 juin 2008 entre le Président de la République et des représentants du Conseil National (...)

Amélioration de la situation des stagiaires en entreprise

L’article 30 de la loi n° 2009-1437 du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie vient de modifier l’article 9 de la loi n° 2006-396 du 31 mars (...)

20 astuces fiscales pour l’entrepreneur

Afin d’aider les entrepreneurs à optimiser leur situation fiscale, Expert Comptable Média vient de procéder à la publication de l’ouvrage intitulé "20 astuces fiscales - Entreprise et patrimoine".
Ce (...)

Précision sur la responsabilité contractuelle de droit commun de l’entrepreneur

Dans un arrêt en date du 27 janiver 2010, la Cour de cassation vient d’affirmer que la responsabilité contractuelle de droit commun de l’entrepreneur subsiste concurremment avec la garantie de (...)

Cour de cassation, Chambre civile 1, 30 septembre 2008, N° de pourvoi : 06-21.400.

Il résulte des dispositions combinées des articles 66-4 de la loi n° 71-1130 du 31 décembre 1971 et 1er du décret n° 72-785 du 25 août 1972 modifié qu’est prohibé tout démarchage en matière juridique, qu’il s’agisse de l’activité de conseil hors contentieux ou de celle d’assistance et de représentation en justice, dès lors ces textes incriminent l’offre en vue de donner des consultations ou de rédiger des actes en matière juridique, sans distinguer entre les activités de l’avocat, et l’activité judiciaire d’un avocat implique nécessairement la réalisation de consultations et la rédaction d’actes juridiques.

Lorsqu’un site internet offre les services d’un avocat en vue d’exercer un mandat d’assistance et de représentation en justice en incitant les personnes potentiellement concernées par une action collective à y adhérer, le démarchage est caractérisé en tous ses éléments constitutifs.

Conseil d’État (Avis), 8ème sous-section, 23 mai 2003, N° 253223

Sauf stipulation contraire, le mandat donné à un conseil ou à tout autre mandataire par un contribuable, personne physique ou morale, pour recevoir l’ensemble des actes de la procédure d’imposition et y répondre emporte élection de domicile auprès de ce mandataire.

Le site de Maître Daniel RAVEZ

Cet avocat au barreau de Paris a assuré la défense de la salariée embauchée par contrat nouvelles embauches et dont le contrat a été rompu par l’employeur pendant la période de consolidation, dossier (...)

Cour de cassation, Chambre civile 3, 19 mars 2008, N° de pourvoi : 07-10.704.

La liste des charges récupérables prévue en annexe au décret du 26 août 1987 a un caractère limitatif et le gardiennage de nuit et de week-end n’y est pas mentionné.

Les conditions de la gestion d’affaire supposent que le gérant ait accompli pour le compte du maître un acte utile sans y être ni légalement ni contractuellement tenu, celle-ci ne peut s’appliquer lorsqu’une société est liée à chaque locataire par un contrat générateur de droits et d’obligations, dont celle d’assurer la jouissance paisible des lieux et des équipements mis à la disposition des résidents ; autant d’élément qui permettent au tribunal d’en déuire que les conditions d’application des articles 1372 à 1375 du code civil ne sont pas réunies et que la bailleresse ne peut se voir autoriser à conserver la quote-part de charges récupérées à tort.

Jurisprudence des Télécommunications Mobiles (Le Contentieux de L’Abonnement à la Téléphonie Mobile).

Ce site comporte plusieurs décisions de justice relatives à la téléphonie mobile, aussi bien des juges du fond que de la Cour de cassation, et qui abordent des domaines tels que les problèmes de (...)

Contrôleur général des lieux de privation de liberté émet une recommandation relative à la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône.

Le contrôleur général des lieux de privation de liberté vient de rendre une recommandation du 24 décembre 2008 relative à la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône.
Cette recommandation porte sur les (...)

Répondre à cet article