David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Grippe A : l’indemnité versée aux agents publics dans le cadre de la campagne (...)

Grippe A : l’indemnité versée aux agents publics dans le cadre de la campagne de vaccination

dimanche 6 décembre 2009

Le journal officiel vient de publier le décret n° 2009-1496 du 4 décembre 2009 relatif à l’indemnité exceptionnelle versée aux agents publics de l’Etat dans le cadre de la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1).

Ce texte prévoit qu’une indemnité exceptionnelle liée à la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) est versée aux fonctionnaires de catégorie A, B et C et aux agents non titulaires de droit public, lorsqu’ils accomplissent des heures supplémentaires en dépassement des horaires définis par leur cycle de travail habituel dans le cadre d’une réquisition par le préfet pour exercer des fonctions de nature administrative pour le compte d’un centre de vaccination.

Les heures supplémentaires sont indemnisées dans les conditions suivantes :

- la rémunération horaire est déterminée en prenant pour base exclusive le montant du traitement brut annuel de l’agent concerné au moment de l’exécution des travaux, augmenté, le cas échéant, de l’indemnité de résidence que l’on divise par 1 820.

- Pour les heures effectuées entre 7 heures et 22 heures, la rémunération horaire est multipliée par 1,25.

- Pour les heures effectuées entre 22 heures et 7 heures, ou effectuées le dimanche ou un jour férié, la rémunération horaire est multipliée par 2,5.

Ces majorations ne peuvent se cumuler.

L’indemnité exceptionnelle entre dans le champ d’application de l’exonération fiscale et de la réduction de cotisations salariales de sécurité sociale.

Les heures supplémentaires indemnisées ne peuvent faire l’objet d’aucune autre indemnisation de même nature.

A lire aussi :

Simulateur Calcul Age de la Retraite

Le site retraites2010.fr vient de mettre en ligne un simulateur pour calculer votre âge d’ouverture des droits à la retraite en tenant compte des éléments du projet du (...)

Cour de Cassation, Chambre civile 2, 14 octobre 2004, Pourvoi n° : 03-04.153

Lorsque en matière de procédure sans représentation obligatoire, le pourvoi en cassation doit être formé par déclaration écrite que la partie ou tout mandataire, muni d’un pouvoir spécial, remet ou adresse, par lettre recommandée avec demande d’avis de réception, au greffe de la Cour de Cassation, est irrecevable le pourvoi effectué par lettre simple envoyée par "Chronopost" au greffe de la Cour de Cassation.

Les nouvelles règles relatives à la taxe sur les certificats d’immatriculation des véhicules

Une instruction du 16 février 2010 concernant les nouvelles règles relatives à la taxe sur les certificats d’immatriculation des véhicules vient d’être publiée (BOI 7 M-1-10 n° 22 du 16 février 2010). (...)

Explications sur le financement des partis politiques (vidéo)

Cette vidéo nous donne des indications sur la législation relative au financement des partis politiques.

Un projet de loi pour la modernisation de l’agriculture et de la pêche

Lors du conseil des ministres du 13 janvier 2010, le ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche a présenté un projet de loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche.
Ce projet (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 19 mars 2008, N° de pourvoi : 06-45.322.

Lorsqu’un salarié a, pour renoncer à la publication d’un manuscrit qui outrepassait sa liberté d’expression car divulguant des méthodes de travail de l’entreprise présentant un caractère confidentiel, exigé de l’employeur la remise d’une somme importante ; une cour d’appel peut décider que ce comportement de l’intéressé rend impossible son maintien dans l’entreprise et constitue une faute grave.

Une clause de confidentialité destinée à protéger le savoir-faire propre à l’entreprise peut valablement prévoir qu’elle s’appliquera après la fin du contrat de travail et que l’inexécution par le salarié de l’obligation de confidentialité postérieurement à son départ de l’entreprise le rend responsable du préjudice qui en résulte pour celle-ci, même en l’absence de faute lourde.

Les textes étendus au journal officiel du 16 septembre 2009

Voici la liste des conventions collectives et des accords collectifs dont l’arrêté d’extension a été publié au journal officiel du 16 septembre 2009 :
Arrêté du 3 septembre 2009 portant extension d’un (...)

Réduisant des contributions dues au titre de la formation par les employeurs dépassant l’effectif de 10 salariés.

Le décret n° 2009-818 du 1er juillet 2009 réduisant les contributions dues au titre de la formation professionnelle par les employeurs dépassant l’effectif de dix salariés en 2008, 2009 et 2010 vient (...)

Zoom sur la marque Android Data qui cause des tracas à Google.

La presse se fait aujourd’hui l’écho d’une action en justice introduite aux USA à l’encontre de Google, et des membres de l’Open Handset Alliance, par Android Data Corporation en raison de l’utilisation (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 23 mars 2005, Pourvoi n° : 03-42.404

En cas de manquement à l’obligation qui lui est faite par l’article L. 230-3 du Code du travail de prendre soin de sa sécurité et de sa santé, ainsi que de celles des autres personnes concernées du fait de ses actes ou de ses omissions au travail, un salarié engage sa responsabilité et une faute grave peut être retenue contre lui.

Le non respect de l’obligation de porter un casque de sécurité peut constituer une faute grave.

Répondre à cet article