David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Grippe A : une indemnité pour les agents exerçant des tâches médicales ou (...)

Grippe A : une indemnité pour les agents exerçant des tâches médicales ou paramédicales

jeudi 10 décembre 2009

Le journal officiel vient de publier le décret n° 2009-1522 du 9 décembre 2009 relatif à l’indemnité exceptionnelle versée aux agents publics de l’Etat exerçant des tâches médicales ou paramédicales dans le cadre de la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1).

Selon ce texte, une indemnité exceptionnelle liée à la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) est versée aux fonctionnaires de catégories A, B et C et aux agents non titulaires de droit public, lorsqu’ils accomplissent des heures supplémentaires en dépassement des horaires définis par leur cycle de travail habituel dans le cadre d’une réquisition par le préfet pour exercer des fonctions de nature médicale ou paramédicale pour le compte d’un centre de vaccination.

Les heures supplémentaires accomplies sont indemnisées dans les conditions suivantes :

- la rémunération horaire est déterminée en prenant pour base exclusive le montant du traitement brut annuel de l’agent concerné au moment de l’exécution des travaux, augmenté, le cas échéant, de l’indemnité de résidence que l’on divise par 1 820.

- pour les heures effectuées entre 7 heures et 22 heures, la rémunération horaire est multipliée par 1,25.

- pour les heures effectuées entre 22 heures et 7 heures, ou effectuées le dimanche ou un jour férié, la rémunération horaire est multipliée par 2,5.

Ces majorations ne peuvent se cumuler.

L’indemnité exceptionnelle entre dans le champ d’application de l’exonération fiscale prévue au 5° du I de l’article 81 quater du code général des impôts et de la réduction de cotisations salariales de sécurité sociale prévue à l’article L. 241-17 du code de la sécurité sociale.

Ces heures supplémentaires ne peuvent faire l’objet d’une autre indemnisation de même nature.

A lire aussi :

Fixation du prix pour paiement comptant

Le journal officiel vient de publier un avis relatif à la fixation du prix pour paiement comptant visé à l’article L. 311-7 du code de la consommation.
Selon ce texte, le taux au règlement des (...)

La taxe sur les surfaces commerciales : les modalités de gestion sont précisées

La loi de finances pour 2010 a transféré le recouvrement et le contrôle de la taxe sur les surfaces commerciales à la direction générale des finances publiques (DGFiP).
En conséquence, le décret n° (...)

Création d’un conseil d’action sociale de la juridiction administrative

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 6 novembre 2009 relatif à la création d’un conseil d’action sociale de la juridiction administrative.
Institué au Conseil d’Etat, le conseil d’action (...)

Grippe A : les mesures pour la distribution de kits destinés au traitement des patients atteints par le virus

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 3 décembre 2009 relatif à la distribution de kits destinés au traitement des patients atteints par le virus de la grippe de type A (H1N1) 2009.
Selon (...)

Bail commercial : conditions pour mettre à la charge du locataire les travaux de ravalement, de toiture et de chauffage collectif

Dans un arrêt en date du 6 mars 2013 la troisième chambre civile de la cour de cassation a affirmé, après avoir visé les articles 1134 et 1754 du code civil, qu’en matière de bail commercial des (...)

SCI : obligation aux dettes et intérêts moratoires

Dans un arrêt en date du 21 janvier 2014 la chambre commerciale de la cour de cassation a affirmé, après avoir visé les articles 1858, 1153 et 1154 du code civil, que les associés d’une SCI sont (...)

Précision sur la subrogation de l’assureur

Dans un arrêt en date du 26 janvier 2010, la Cour de cassation vient de précisé que l’assureur qui a payé l’indemnité contractuellement due à son assuré est légalement subrogé dans les droits de ce (...)

Une assignation en référé pour la nomination d’un expert constitue une action en justice

Quand l’action de l’assuré contre l’assureur a pour cause le recours d’un tiers, le délai de la prescription biennale ne court que du jour où ce tiers a exercé une action en justice contre l’assuré ou a été indemnisé par ce dernier ; une assignation en référé en vue de la nomination d’un expert constitue une action en justice.

La Cour de cassation se prononce sur les recherches de reclassement en cas d’inaptitude.

Dans un arrêt en date du 26 novembre 2008, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affirmer que seules les recherches de reclassement compatibles avec les conclusions du médecin du (...)

Site Clin d’oeil (www.clindoeil-social.com)

Clin d’Oeil est un site qui appartient à Nadia Rakib, juriste spécialisée en droit social.
Elle propose plusieurs types d’interventions :
veille juridique,
information jurique,
formation (...)

Répondre à cet article