David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > L’Union nationale des propriétaires immobiliers, le droit opposable au (...)

L’Union nationale des propriétaires immobiliers, le droit opposable au logement et la garantie des risques locatifs.

mercredi 17 janvier 2007

Le 11 janvier 2007, l’Union nationale des propriétaires immobiliers a exprimé sur son site internet sa position sur le droit opposable au logement et la garantie des risques locatifs.

Elle affirme ne pas être hostile au principe de l’opposabilité, mais être résolument opposée à toute mesure d’accompagnement qui se traduirait par des réquisitions de logements ou des blocages (loyers, expulsions, reprises de logements …) car de telles mesures auraient immédiatement pour effets pervers d’inciter les bailleurs à renoncer à des locations ou à vendre. Selon l’UNPI, l’accompagnement du droit opposable au logement doit passer par le volontariat.

L’UNPI regrette également que la garantie des risques locatifs ne soit pas universelle, ce qui, selon elle, devrait contraindre des bailleurs à s’assurer, et pourrait entraîner un risque d’affaiblissement de la relation locative ainsi qu’une forte hausse des primes d’assurance.

Voir en ligne : Accès au site internet de l’UNPI

A lire aussi :

Un arrêté fixe le barème d’indemnisation des dégâts sylvicoles causés par les espèces de grand gibier soumises à plan de chasse

L’arrêté du 20 mai 2009 fixant le barème d’indemnisation des dégâts sylvicoles causés par les espèces de grand gibier soumises à plan de chasse vient d’être publié au journal officiel.
Selon ce texte, (...)

Création d’une prime à l’embauche de jeunes stagiaires en contrat à durée indéterminée

Le journal officiel vient de publier le décret n° 2009-692 du 15 juin 2009 instituant une prime à l’embauche de jeunes stagiaires en contrat à durée indéterminée.
Selon ce texte, peuvent bénéficier de (...)

Une lettre circulaire sur la réduction de cotisations patronales de sécurité sociale applicable à compter du 01 juillet 2003

Une lettre circulaire, en date du 25 juillet 2003, relative à la réduction de cotisations patronales de sécurité sociale applicable à compter du 01 juillet 2003 est consultable sur le site Internet de (...)

Site LegalNews (legalnews.fr)

Ce site est spécialisé dans la veille pour les professions du droit.
Il couvre l’actualité du droit dans plusieurs domaines :
civil,
affaires,
banque-finance, (...)

Aide Juridictionnelle 2011 Montant Frais de Plaidoirie

Le projet de loi de finances 2011 réserve une mauvaise surprise aux personnes qui bénéficient de l’aide juridictionnelle. En effet, il résulte de ce projet de loi que les personnes qui bénéficient de (...)

Aide au retour humanitaire ARH 2010 Fichage biométrique

A partir du vendredi 1er octobre 2010, les étrangers qui bénéficient de l’aide au retour humanitaire dans leurs pays vont faire l’objet d’un fichage biométrique. Ce fichage va être effectué à partir des (...)

Salaires : extension d’un avenant pour le secteur des industries de l’habillement

L’arrêté du 1er février 2010 portant extension d’un avenant à la convention collective nationale des industries de l’habillement (n° 247) vient d’être publié au journal officiel.
Il prévoit que sont (...)

Site European E-Justice (e-justice.europa.eu)

Le portail e-justice européen permet de prendre connaissance d’information sur la justice dans les différents pays de l’union européenne.

Sortie du Code du travail 2011 Lamy

Les éditions Lamy ont publié la version 2011 de leur Code du travail.
Ce code est à jour au 31 mars 2011. Il comporte en conséquence jusqu’à cette date les textes législatifs et réglementaires relatif (...)

Cour de cassation, Chambre civile 1, 30 septembre 2008, N° de pourvoi : 07-16.876.

En se livrant de façon habituelle à des opérations d’achat et de revente de véhicule d’occasion dont il tirait profit, le vendeur a acquis la qualité de vendeur professionnel, de sorte qu’il est réputé connaître les vices de la chose vendue et tenu de tous les dommages-intérêts envers l’acheteur.

En matière de vices cachés lorsque l’acheteur exerce l’action rédhibitoire, le vendeur, tenu de restituer le prix qu’il a reçu, n’est pas fondé à obtenir une indemnité liée à l’utilisation de la chose vendue ou à l’usure résultant de cette utilisation.

Répondre à cet article