David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > L’Union nationale des propriétaires immobiliers, le droit opposable au (...)

L’Union nationale des propriétaires immobiliers, le droit opposable au logement et la garantie des risques locatifs.

mercredi 17 janvier 2007

Le 11 janvier 2007, l’Union nationale des propriétaires immobiliers a exprimé sur son site internet sa position sur le droit opposable au logement et la garantie des risques locatifs.

Elle affirme ne pas être hostile au principe de l’opposabilité, mais être résolument opposée à toute mesure d’accompagnement qui se traduirait par des réquisitions de logements ou des blocages (loyers, expulsions, reprises de logements …) car de telles mesures auraient immédiatement pour effets pervers d’inciter les bailleurs à renoncer à des locations ou à vendre. Selon l’UNPI, l’accompagnement du droit opposable au logement doit passer par le volontariat.

L’UNPI regrette également que la garantie des risques locatifs ne soit pas universelle, ce qui, selon elle, devrait contraindre des bailleurs à s’assurer, et pourrait entraîner un risque d’affaiblissement de la relation locative ainsi qu’une forte hausse des primes d’assurance.

Voir en ligne : Accès au site internet de l’UNPI

A lire aussi :

Les droits de l’homme et les droits de la personnalité sacrifiés sur l’autel de la sécurité

L’adoption de dispositions sécuritaires dont la compatibilité avec les droits de l’homme et les droits de la personnalité est plus que douteuse ne cesse de se renouveler.
Après le triste spectacle (...)

Assemblée Nationale : découvrez la porte secrête pour prendre la fuite

Le député Patrick Roy nous montre la porte par laquelle Raymond Domenech et Jean Pierre Escalettes sont partis après leur audition. Un petit départ par une petite porte, ce qui résume bien finalement (...)

Mise en garde contre les pratiques de certains annuaires professionnels

Dans un communiqué en date du 21 mai 2010, la DGCCRF vient d’inviter les professionnels à la plus grande vigilance face aux sociétés d’annuaires professionnels.
La DGCCRF précise que le tribunal (...)

Le redevable de la TVA en présence de livraison de déchets et matières de récupération constitués de matières plastiques

Dans un rescrit en date du 20 avril 2010 (RES n° 2010/27), l’administration fiscale répond à la question suivante : les déchets et matières de récupération constitués de matières plastiques qui subissent (...)

GMP 2012 : les paramètres 2012 sont connus

Une circulaire 2012 - 09 - DT datée du 20 mars 2012 de l’AGIRC et de l’ARRCO vient de préciser les paramètres relatifs à la garantie minimale de points (GMP) pour l’année 2012.
Selon cette circulaire (...)

Les seuils de revenus applicables aux locataires de logement appartenant aux catégories II B et II C définies par la loi n° 48-1360 du 1er septembre 1948.

Le journal officiel n° 300 du 28 décembre 2006 vient de publier le décret n° 2006-1679 du 22 décembre 2006 fixant les seuils de revenus applicables aux locataires de logement appartenant aux (...)

Précision sur les règles relatives à la tutelle en droit portugais

Dans un arrêt en date du 3 mars 2010, la Cour de cassation vient d’affirmer que le droit portugais permet de confier la tutelle à un professionnel dès lors qu’elle ne pouvait être exercée par un (...)

Mise en conformité de la convention collective nationale du négoce d’ameublement

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 10 mars 2010 portant extension d’un avenant à la convention collective nationale du négoce d’ameublement (n° 1880).
En application de ce texte, sont (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 13 novembre 2008, N° de pourvoi : 06-46.306.

Le refus par une salariée d’un changement de ses conditions de travail, s’il rend son licenciement fondé sur une cause réelle et sérieuse, ne constitue pas à lui seul une faute grave.

Si le refus de la salariée de poursuivre l’exécution du contrat en raison non d’une modification du contrat mais d’un simple changement des conditions de travail décidé par l’employeur dans l’exercice de son pouvoir de direction était fautif, ce refus manifesté par une salariée qui avait une ancienneté de près de vingt-cinq années dans l’entreprise, n’était pas constitutif d’une faute grave.

Absence d’obligation d’informer le salarié pour l’enregistrement de propos diffusés lors d’un émission publique

Dans un arrêt rendu par la Cour de cassation le 23 juin 2010, une salariée contestait la production, dans le procès l’opposant à son employeur, d’enregistrements sonores en affirmant que ces (...)

Répondre à cet article