David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > L’indice des prix à la consommation pour octobre 2007.

L’indice des prix à la consommation pour octobre 2007.

lundi 19 novembre 2007

Le journal officiel n° 266 du 16 novembre 2007 vient de publier un avis relatif à l’indice des prix à la consommation pour le mois d’octobre 2007.

L’indice mensuel des prix à la consommation de l’ensemble des ménages s’établit à 116,62 en octobre 2007 (114,34 en octobre 2006 sur la base 100 en 1998).

L’indice mensuel des prix à la consommation, hors tabac, de l’ensemble des ménages s’établit à 115,37 en octobre 2007 (113,20 en octobre 2006 sur la base 100 en 1998).

L’indice mensuel des prix à la consommation, hors tabac, des ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé s’établit à 115,36 en octobre 2007 (113,16 en octobre 2006 sur la base 100 en 1998).

A lire aussi :

Les taux d’intérêt des produits d’épargne réglementés.

En application d’un avis relatif aux taux d’intérêt des produits d’épargne réglementés publié au journal officiel du 30 juillet 2008, les taux d’intérêt nominaux annuels de rémunération des comptes (...)

dmp.gouv.fr Accès dossier médical personnel par internet DMP

Le gouvernement vient de mettre en place le site dmp.gouv.fr qui est relatif au dossier médical personnel (DMP). Ce site va permettre de consulter via internet son propre dossier médical personnel. (...)

Caisses d’Epargne et de Prévoyance : les salariés à temps partiel disposent des mêmes primes que ceux à temps complet

Dans un arrêt en date du 15 septembre 2010, la chambre sociale de la Cour de cassation vient d’estimer que la prime d’expérience, la prime familiale et la prime de vacances prévuent par l’accord (...)

Vers une modification de l’âge de la majorité pénale ?

D’après le Nouvel Observateur, le sénateur UMP Serge Dassault va déposer une proposition de loi dans le but de modifier l’ordonnance n° 45-174 du 2 février 1945 relative à l’enfance délinquante afin (...)

Cour de cassation, Chambre commerciale, 20 mai 2003, Pourvoi n° 99-17.092

La responsabilité personnelle d’un dirigeant à l’égard des tiers ne peut être retenue que s’il a commis une faute séparable de ses fonctions, il en est ainsi lorsque le dirigeant commet intentionnellement une faute d’une particulière gravité incompatible avec l’exercice normal des fonctions sociales, constitue une telle faute le fait de tromper volontairement une société sur la solvabilité de la société que le dirigeant dirige, ce qui lui a permis de bénéficier de livraisons que sans de telles manoeuvres il n’aurait pu obtenir.

Video Reportage sur les dessous de la loi Hadopi

Public Sénat vient de mettre en ligne la vidéo de l’émission "Les Dessous de La Loi" relative à la loi Création et Internet.
Bon visionnage !

Promesse synallagmatique de vente et restitution du dépôt de garantie

Par un arrêt en date du 29 mai 2013 la troisième chambre civile de la cour de cassation vient de préciser que seul le bénéficiaire d’une promesse synallagmatique de vente a qualité pour agir en (...)

Suppression crédit d’impôt immobilier 2011

Sur Europe 1, Benoist Apparu a dressé un constat du crédit d’impôt immobilier en affirmant que les banques ne le prenait pas en compte pour calculer la solvabilité des clients. D’après le secrétaire (...)

Les occupants de bonne foi d’un immeuble à usage d’hôtel meublé bénéficient du droit au relogement

Dans un arrêt en date du 4 novembre 2009, la troisième chambre civile de la Cour de cassation vient d’estimer qu’une Cour d’appel, compétente pour statuer sur les demandes d’expulsion et de mise en (...)

Modifications des classifications professionnelles dans le secteur de la boucherie

L’arrêté du 29 janvier 2010 portant extension d’un avenant à la convention collective nationale de la boucherie, de la boucherie-charcuterie, boucherie hippophagique, triperie, commerces de volailles (...)

Répondre à cet article