David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > La prévention des conséquences sociales des mutations économiques.

La prévention des conséquences sociales des mutations économiques.

dimanche 29 avril 2007

Le journal officiel n° 99 du 27 avril 2007 vient de publier le décret n° 2007-603 du 25 avril 2007 pris pour l’application du II de l’article L. 320-2 du code du travail.

Ce texte ajoute un nouveau chapitre dans le code du travail, relatif à la gestion de l’emploi et des compétences et à la prévention des conséquences sociales des mutations économiques.

Ce chapitre comporte les articles D 320-1 à D 320-4 du Code du travail.

Il résulte de ces dispositions que l’autorité administrative compétente mentionnée au 1° du II de l’article L. 320-2 est le préfet du département où est situé le siège social de l’entreprise et que sans préjudice de la formalité de dépôt des accords, il appartient à l’employeur de transmettre l’accord collectif mentionné au II de l’article L. 320-2 à cette autorité administrative compétente.

Si la qualification d’emploi menacé retenue par l’accord collectif paraît à l’autorité administrative compétente insuffisamment fondée sur des éléments objectifs, celle-ci peut demander à l’employeur dans le mois suivant la transmission de l’accord de lui fournir des éléments complémentaires permettant de justifier cette qualification.

Lorsque l’employeur ne fournit pas d’éléments suffisants dans le mois suivant la demande, l’autorité administrative s’oppose à la qualification d’emploi menacé, pour tout ou partie des emplois qualifiés comme tels par l’accord collectif.

L’emploi est qualifié de stable lorsque le salarié dont le contrat est rompu a conclu avec un nouvel employeur un contrat à durée indéterminée, un contrat à durée déterminée de six mois ou plus, un contrat de travail temporaire de six mois ou plus, ou lorsqu’il a créé ou repris une entreprise. Le nouvel employeur ne peut appartenir au même groupe que l’employeur d’origine.

L’employeur ou son représentant et des représentants des salariés participent au comité de suivi. L’autorité administrative compétente, ou son représentant, assiste aux réunions du comité de suivi.

Le comité de suivi étudie les conditions de mise en oeuvre de l’accord collectif. Il valide les projets individuels de reclassement des salariés en s’assurant de leur réalité. En cas de création ou de reprise d’entreprise, la validation du projet est subordonnée à la constatation de l’exercice de la nouvelle activité et à sa poursuite pendant au moins six mois après la date de création ou de reprise.

Un bilan de mise en oeuvre des actions prévues dans l’accord collectif est transmis à l’issue de chaque réunion du comité de suivi à l’autorité administrative compétente.

Voir en ligne : Consultation, sur le site légifrance, du décret n° 2007-603

A lire aussi :

L’impartialité d’une juridiction est douteuse lorsqu’elle se contente de reprendre les conclusions d’une partie pour motiver sa décision

Dans un arrêt en date du 18 novembre 2009, la Cour de cassation vient d’estimer que lorque la motivation d’une décision de justice se contente de reprendre les conclusions d’une partie, cette (...)

Suppression Niches fiscales 2011 : toujours plus loin avec l’UMP

Certains membres de l’UMP semblent trouver que la remise en cause des niches fiscales et sociales par le gouvernement est trop timide. Gilles Carrez, rapporteur UMP du budget à l’Assemblée (...)

Le Conseil d’Etat supprime le taser aux policiers municipaux

Le 2 septembre 2009, le Conseil d’Etat a rendu un arrêt qui annule le décret qui autorisait l’emploi du taser par les agents de la police municipale.
Cette décision ne remet pas en cause le principe (...)

Prime de Noël 2010 Date Versement

Alors que Roselyne Bachelot, ministre des solidarités, a confirmé le renouvellement de la prime de noël pour l’année 2010, la ministre n’a pas donné avec précision la date de versement de cette prime. (...)

L’aide personnalisée au logement.

Trois textes relatifs à l’aide personnalisée au logement ont été publiés par le journal officiel n° 302 du 30 décembre 2006
Il s’agit tout d’abord du décret n° 2006-1722 du 23 décembre 2006 relatif à (...)

Remboursement de l’allocation de logement sociale : la CAF peut se passer de la mise en demeure

La Cour de cassation vient de rendre ce 10 novembre 2011 un arrêt concernant une demande d’une caisse d’allocations familiales qui avait été présentée devant un tribunal des affaires de sécurité sociale (...)

Chômage partiel : prise en charge par l’Etat en cas d’événements naturels d’intensité anormale

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 12 avril 2010 portant application de l’article D. 5122-42 du code du travail.
Le taux maximum de prise en charge par l’Etat des indemnités de chômage (...)

Publication de l’indice du coût de la construction du 4ème trimestre 2011

Le journal officiel vient de procéder à la publication de l’avis relatif à l’indice du coût de la construction du quatrième trimestre 2011 (décret n° 2009-1568 du 15 décembre 2009).
Selon cet avis (...)

L’emploi des seniors : l’entrée est facilitée, la sortie aussi.

Pour favoriser le retour à l’emploi des salariés âgés, le décret n° 2006-1070 du 28 août 2006 avait modifié le Code du travail en instaurant un contrat de travail à durée déterminée spécifique dénommé en (...)

La copropriété des immeubles bâtis : des modifications relatives à la convocation en assemblée générale, ainsi qu’aux notifications et mises en demeure.

Le journal officiel n° 53 du 3 mars 2007 vient de publier le décret n° 2007-285 du 1er mars 2007 modifiant le décret n° 67-223 du 17 mars 1967 pris pour l’application de la loi n° 65-557 du 10 juillet (...)

Répondre à cet article