David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > La prévention des conséquences sociales des mutations économiques.

La prévention des conséquences sociales des mutations économiques.

dimanche 29 avril 2007

Le journal officiel n° 99 du 27 avril 2007 vient de publier le décret n° 2007-603 du 25 avril 2007 pris pour l’application du II de l’article L. 320-2 du code du travail.

Ce texte ajoute un nouveau chapitre dans le code du travail, relatif à la gestion de l’emploi et des compétences et à la prévention des conséquences sociales des mutations économiques.

Ce chapitre comporte les articles D 320-1 à D 320-4 du Code du travail.

Il résulte de ces dispositions que l’autorité administrative compétente mentionnée au 1° du II de l’article L. 320-2 est le préfet du département où est situé le siège social de l’entreprise et que sans préjudice de la formalité de dépôt des accords, il appartient à l’employeur de transmettre l’accord collectif mentionné au II de l’article L. 320-2 à cette autorité administrative compétente.

Si la qualification d’emploi menacé retenue par l’accord collectif paraît à l’autorité administrative compétente insuffisamment fondée sur des éléments objectifs, celle-ci peut demander à l’employeur dans le mois suivant la transmission de l’accord de lui fournir des éléments complémentaires permettant de justifier cette qualification.

Lorsque l’employeur ne fournit pas d’éléments suffisants dans le mois suivant la demande, l’autorité administrative s’oppose à la qualification d’emploi menacé, pour tout ou partie des emplois qualifiés comme tels par l’accord collectif.

L’emploi est qualifié de stable lorsque le salarié dont le contrat est rompu a conclu avec un nouvel employeur un contrat à durée indéterminée, un contrat à durée déterminée de six mois ou plus, un contrat de travail temporaire de six mois ou plus, ou lorsqu’il a créé ou repris une entreprise. Le nouvel employeur ne peut appartenir au même groupe que l’employeur d’origine.

L’employeur ou son représentant et des représentants des salariés participent au comité de suivi. L’autorité administrative compétente, ou son représentant, assiste aux réunions du comité de suivi.

Le comité de suivi étudie les conditions de mise en oeuvre de l’accord collectif. Il valide les projets individuels de reclassement des salariés en s’assurant de leur réalité. En cas de création ou de reprise d’entreprise, la validation du projet est subordonnée à la constatation de l’exercice de la nouvelle activité et à sa poursuite pendant au moins six mois après la date de création ou de reprise.

Un bilan de mise en oeuvre des actions prévues dans l’accord collectif est transmis à l’issue de chaque réunion du comité de suivi à l’autorité administrative compétente.

Voir en ligne : Consultation, sur le site légifrance, du décret n° 2007-603

A lire aussi :

Cour de cassation, Chambre sociale, 1er juillet 2008, N° de Pourvoi : 06-46.421.

Peut constituer une faute grave le fait pour un salarié, employé d’une cartonnerie, d’avoir fumé une cigarette dans un local au sein de l’entreprise affecté aux pauses en violation d’une interdiction générale de fumer justifiée par la sécurité des personnes et des biens, imposée en raison du risque d’incendie par l’arrêté préfectoral d’autorisation d’installation classée et figurant au règlement intérieur, portée à sa connaissance tant par l’affichage de ce règlement que par les nombreux panneaux disposés dans l’entreprise, ainsi que par une note interne de rappel mentionnant les sanctions encourues.

Indice des Prix à la Consommation Mai 2013

Le journal officiel n°0140 du 19 juin 2013 vient de procéder à la publication de l’avis relatif à l’indice des prix à la consommation pour le mois de mai 2013.
Selon cet avis, l’indice mensuel des prix (...)

Le compte épargne codéveloppement.

La loi nº 2006-911 du 24 juillet 2006 avait inséré dans le code monétaire et financier un article L 221-33 relatif au compte épargne codéveloppement.
Le compte épargne codéveloppement peut être proposé (...)

Faute grave : appréciation en tenant compte du passé du salarié et de son état dépressif

Dans un arrêt en date du 21 avril 2010, la Cour de cassation a approuvé le raisonnement d’une Cour d’appel qui a considéré que des propos tenus par un directeur commercial à l’encontre de l’employeur (...)

Conséquence de la remise tardive de l’attestation Pôle Emploi

Il résulte d’un arrêt rendu ce 25 janvier 2012 par la chambre sociale de la Cour de cassation que la remise tardive à un salarié des documents ASSEDIC (actuellement il s’agit des documents Pôle (...)

Pénibilité du travail : le gouvernement fait il fausse route ? (vidéo)

Le choix retenu pour le gouvernement concernant la pénibilibité du travail pour la réforme des retraites est il approprié ? Cette vidéo nous donne des élements de (...)

Conséquence de la mention d’une convention collective sur le contrat de travail

Un arrêt de la cour de cassation rendu le 16 mai 2012 permet de constater l’importance attachée à la mention d’une convention collective dans le contrat de travail. Dans cette affaire une salarié (...)

La liste des textes étendus au journal officiel du 23 mai 2009.

Voici la liste des conventions et accords collectifs dont l’arrêté d’extension a été publié au journal officiel n° 0118 du 23 mai 2009 :
Arrêté du 18 mai 2009 portant extension d’un accord conclu dans le (...)

Simplification du dispositif sur les heures supplémentaires pour les très petites entreprises

La sénatrice Michèle San Vicente-Baudrin a posé une question au ministre du travail, des relations sociales et de la solidarité sur les conséquences de la loi n° 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du (...)

Les orientations retenues suites aux entretiens de Vendôme.

Le ministère de la justice a présenté le 19 décembre 2002 les orientations retenues suites aux entretiens de Vendôme initiés en avril 2001.
Les propositions du ministère sont nombreuses. Elles sont (...)

Répondre à cet article