David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > La prévention des conséquences sociales des mutations économiques.

La prévention des conséquences sociales des mutations économiques.

dimanche 29 avril 2007

Le journal officiel n° 99 du 27 avril 2007 vient de publier le décret n° 2007-603 du 25 avril 2007 pris pour l’application du II de l’article L. 320-2 du code du travail.

Ce texte ajoute un nouveau chapitre dans le code du travail, relatif à la gestion de l’emploi et des compétences et à la prévention des conséquences sociales des mutations économiques.

Ce chapitre comporte les articles D 320-1 à D 320-4 du Code du travail.

Il résulte de ces dispositions que l’autorité administrative compétente mentionnée au 1° du II de l’article L. 320-2 est le préfet du département où est situé le siège social de l’entreprise et que sans préjudice de la formalité de dépôt des accords, il appartient à l’employeur de transmettre l’accord collectif mentionné au II de l’article L. 320-2 à cette autorité administrative compétente.

Si la qualification d’emploi menacé retenue par l’accord collectif paraît à l’autorité administrative compétente insuffisamment fondée sur des éléments objectifs, celle-ci peut demander à l’employeur dans le mois suivant la transmission de l’accord de lui fournir des éléments complémentaires permettant de justifier cette qualification.

Lorsque l’employeur ne fournit pas d’éléments suffisants dans le mois suivant la demande, l’autorité administrative s’oppose à la qualification d’emploi menacé, pour tout ou partie des emplois qualifiés comme tels par l’accord collectif.

L’emploi est qualifié de stable lorsque le salarié dont le contrat est rompu a conclu avec un nouvel employeur un contrat à durée indéterminée, un contrat à durée déterminée de six mois ou plus, un contrat de travail temporaire de six mois ou plus, ou lorsqu’il a créé ou repris une entreprise. Le nouvel employeur ne peut appartenir au même groupe que l’employeur d’origine.

L’employeur ou son représentant et des représentants des salariés participent au comité de suivi. L’autorité administrative compétente, ou son représentant, assiste aux réunions du comité de suivi.

Le comité de suivi étudie les conditions de mise en oeuvre de l’accord collectif. Il valide les projets individuels de reclassement des salariés en s’assurant de leur réalité. En cas de création ou de reprise d’entreprise, la validation du projet est subordonnée à la constatation de l’exercice de la nouvelle activité et à sa poursuite pendant au moins six mois après la date de création ou de reprise.

Un bilan de mise en oeuvre des actions prévues dans l’accord collectif est transmis à l’issue de chaque réunion du comité de suivi à l’autorité administrative compétente.

Voir en ligne : Consultation, sur le site légifrance, du décret n° 2007-603

A lire aussi :

Avocat Gratuit Bordeaux 2010 Consultation

Il est possible d’avoir des consultations gratuites avec des avocats à Bordeaux. En effet le barreau de Bordeaux finance des consultations gratuites effectuées par des avocats. Ces consultations (...)

Cour de Cassation, Chambre civile 3, 24 novembre 2004, Pourvoi n° : 03-15.807

Les loyers sont quérables et non portables.

Le locataire, auquel un commandement de payer a été délivré, ne peut arguer d’une éventuelle absence de réclamation antérieure du bailleur pour échapper à son obligation essentielle de s’acquitter effectivement du paiement des loyers.

Publication de la loi portant réforme des retraites

Sans surprise, la loi portant réforme des retraites vient d’être publiée au journal officiel.
Celui ci porte également publication de la décision du conseil constitutionnel concernant cette loi, des (...)

Apple doit faire face à des actions en justice concernant l’iPad

Aux USA, 3 acheteurs d’un iPad viennent d’engager des actions contre Apple. En effet ils affirment que la tablette tactile surchauffe et s’éteint lorsqu’ils s’en servent au soleil ou dans un (...)

Elections professionnelles : précision sur les causes d’annulation

Dans un arrêt en date du 10 mars, la Cour de cassation vient d’affirmer qu’à moins qu’elles soient directement contraires aux principes généraux du droit électoral, les irrégularités commises dans (...)

Les pièces et informations à transmettre en vue de l’agrément et du versement de la prime à la création d’emplois

Un arrêté du 20 juillet 2001 précise les pièces et informations à transmettre en vue de l’agrément et du versement de la prime à la création d’emplois.
Il ressort de ce texte que la demande d’agrément de (...)

Cour de cassation, Chambre civile 3, 27 mars 2008, N° de pourvoi : 06-21.728.

Le gestionnaire professionnel d’une union de syndicats ne peut demander ni recevoir, directement ou indirectement, d’autres rémunérations, à l’occasion des opérations de gestion immobilière, que celles dont les conditions sont précisées dans un mandat écrit préalable à sa désignation ou dans la décision de nomination.

D’autres décisions relatives au contrat nouvelles embauches.

Alors que l’attention s’est focalisée sur l’arrêt rendu le 06 juillet 2007 par la Cour d’appel de Paris, d’autres décisions ont été rendues récemment concernant le contrat nouvelles embauches.
Ainsi, (...)

Brevets, marques, droits d’auteur... : mode d’emploi

L’ouvrage Brevets, marques, droits d’auteur... : mode d’emploi traite d’une branche du droit particulièrement intéressante, celle relative à la propriété intellectuelle.
Publié par les Editions des CCI (...)

L’Arjel fait condamner les FAI à bloquer un site de paris en ligne

A la demande de l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL), le TGI de Paris vient de rendre ce 6 août 2010 une ordonnance en référé qui ordonne à plusieurs fournisseurs d’accès à internet de (...)

Répondre à cet article