David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Articles Juridiques > Le calcul des intérêts légaux : théorie et pratique.

Le calcul des intérêts légaux : théorie et pratique.

dimanche 15 avril 2007, par David Taté

Le taux de l’intérêt légal est fixé par décret pour la durée de l’année civile et sa publication au journal officiel en facilite la connaissance. Se pose néanmoins la question du calcul des intérêts légaux, dont la réponse peut sembler bien obscure et délicate pour le profane.

Conformément à l’article L 313-2 du Code monétaire et financier, le taux de l’intérêt légal est fixé par décret pour la durée de l’année civile. Sa publication au journal officiel en facilite la connaissance et son évolution est consultable sur plusieurs sites Internet.

Lorsqu’une décision de justice prononce des condamnations pécuniaires, l’application du taux de l’intérêt légal est fréquente. Se pose alors la question du calcul des intérêts légaux, dont la réponse peut sembler bien obscure et délicate pour le profane. Pour procéder à ce calcul, certains professionnels font l’acquisition de logiciels spécialisés [1]. Mais il est également possible de recourir à un tableur, ou même à une simple calculette, à condition bien sur de connaître la formule adéquate.

Avant de se livrer à de savants calculs, encore faut il au préalable recueillir les données suivantes :

- le montant sur lequel les intérêts vont être appliqués,
- l’année pour laquelle le calcul doit être effectué,
- le taux de l’intérêt légal de l’année précitée,
- le nombre de jour de l’année précitée,
- le nombre de jour de l’année précitée sur lesquels le calcul doit être effectué.

Le recueil de ces éléments permet de procéder au calcul des intérêts légaux avec la formule suivante :

(montant du * nombres de jours * taux annuel) / ( nombre de jours de l’année * 100)= intérêts légaux pour l’année considérée.

Le taux de l’intérêt légal étant fixé chaque année, il faut reproduire ce type de calcul pour chaque année concernée par l’application du taux de l’intérêt légal. Par exemple, s’il faut appliquer le taux de l’intérêt légal pour l’année 2006 et pour l’année 2007, il faudra effectuer des calculs séparés pour l’année 2006 puis pour l’année 2007, et non un calcul global.

Par ailleurs, l’article L 313-3 du Code monétaire et financier prévoyant qu’en cas de condamnation pécuniaire par décision de justice, le taux de l’intérêt légal est majoré de cinq points à l’expiration d’un délai de deux mois à compter du jour où la décision de justice est devenue exécutoire, fut ce par provision, il faut faire attention à tenir compte du taux majoré lorsque celui ci s’applique [2], étant toutefois précisé que l’alinéa second de l’article précité permet au juge de l’exécution d’exonérer le débiteur de cette majoration ou d’en réduire le montant. En conséquence, il peut être nécessaire de tenir compte pour une même année de deux taux différents et donc de procéder à deux calculs, l’un avec un taux normal et l’autre avec un taux majoré, le taux des années suivantes étant alors bien sur également majoré.

Un exemple de feuille de calcul basique permettant d’estimer le montant des intérêts légaux sera mis en ligne prochainement.

Notes

[1Il est notamment possible de recourir au logiciel utilavocat.

[2Sont exécutoires les décisions de justice suivantes : les décisions exécutoires par provisions, les décisions susceptibles d’un recours suspensif expiré, les décisions susceptibles d’un recours non suspensif.

A lire aussi :

Des conséquences sur les élections sénatoriales de la diffusion de fausses informations par le site Internet du Sénat

La diffusion de fausses informations par le site Internet du Sénat peut elle entraîner l’annulation des élections sénatoriales ?
Oui, selon l’Union des contribuables de France.
Le site (...)

CDD Durée Période d’essai 2011

Comme le contrat de travail à durée indéterminée (CDI), le contrat de travail à durée déterminée (CDD) peut comporter une période d’essai. Toutefois la durée de celle-ci n’est pas réglementée de la même (...)

Fédération nationale des tiers de confiance.

Cette fédération regroupe des personnes concernées directement ou indirectement par la sécurisation des échanges électroniques (signature électronique, cryptologie...) et la conservation des (...)

Prime Voiture Electrique 2010 2011 Augmentation Alsace

Les personnes qui souhaitent acheter une voiture électrique en Alsace devraient envisager de repousser de quelques semaines cette acquisition. En effet, le conseil régional d’Alsace doit normalement (...)

Autonomie de l’action en réparation du préjudice résultant d’un vice caché

Dans un arrêt en date du 19 juin 2012 la chambre commerciale de la cour de cassation a affirmé, au visa de l’article 1645 du code civil, que l’action en réparation du préjudice éventuellement subi du (...)

Publication du Guide du contentieux du droit des étrangers

Les éditions Lexis Nexis viennent de procéder à la publication du "Guide du contentieux du droit des étrangers" rédigé par Denis Seguin.
Le contentieux du droit des étrangers est très particulier et (...)

Les montants de l’avantage en nature nourriture pour 2014

A partir du 1er janvier 2014 les montants de l’avantage en nature nourriture sont les suivants :
toutes activités sauf hôtels cafés restaurants : 4,60 euros pour 1 repas,
toutes activités sauf (...)

Les prix de l’électricité.

Le journal officiel n° 186 du 12 août 2006 a publié un arrêté du 10 août 2006 relatif aux prix de l’électricité.
Il résulte de ce texte que les tarifs de vente hors taxes de l’électricité mentionnés à (...)

Précision sur le régime fiscal des plus-values des associés conjoints de sociétés civiles agricoles

Un rescrit publié le 2 mars 2010 (RES N°2010/13 (FP)) apporte une réponse à la question relative au montant des recettes à retenir pour l’application de l’article 151 septies du code général des impôts (...)

Allocation de solidarité spécifique 2011 Montant

Le montant journalier de l’allocation de solidarité spécifique 2011 vient d’être fixé à 15,37 euros par le décret n° 2011-123 du 29 janvier 2011.
Ce nouveau montant de l’allocation de solidarité (...)

4 Messages

  • Le calcul des intérêts légaux : théorie et pratique. Le 18 juin 2009 à 11:12 , par FLEURY

    Bonjour,

    J’aimerai savoir si le calcul diffère en cas de règlement partiel de la dette ....

    et si cela était dans quelle mesure ....

    repondre message

    • Le calcul des intérêts légaux : théorie et pratique. Le 18 juin 2009 à 21:37 , par David Taté

      je pense que oui puisque le montant du principal devient moindre

      repondre message

      • Le calcul des intérêts légaux : théorie et pratique. Le 21 juin 2009 à 14:21 , par Bobby

        Ne pas oublier l’article 1254 du code civil. En cas de paiement partiel, et sauf si le débiteur y renonce, le paiement est censé concerner d’abord les intérêts.

        Article 1254 du Code civil

        « Le débiteur d’une dette qui porte intérêt ou produit des arrérages ne peut point, sans le consentement du créancier, imputer le paiement qu’il fait sur le capital par préférence aux arrérages ou intérêts : le paiement fait sur le capital et intérêts, mais qui n’est point intégral, s’impute d’abord sur les intérêts. »

        Par ailleurs, il y a, soit en cas de convention entre les parties, soit en cas de demande du créancier au juge, possibilité de capitalisation des intérêts à chaque échéance annuelle (art. 1154 du code civil).

        repondre message

Répondre à cet article