David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Le droit du travail et le secret des correspondances

Le droit du travail et le secret des correspondances

vendredi 5 octobre 2001

La Chambre sociale de la cour de cassation vient, dans une décision en date du 02 octobre 2001 (Soc., 02 octobre 2001, Société Nikon France contre M. 0.) d’affirmer, en visant l’article 8 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, l’article 9 du Code civil, l’article 9 du nouveau Code de procédure civile et l’article L. 120-2 du Code du travail, que "le salarié a droit, même au temps et au lieu de travail, au respect de l’intimité de sa vie privée ; que celle-ci implique en particulier le secret des correspondances ; que l’employeur ne peut dès lors sans violation de cette liberté fondamentale prendre connaissance des messages personnels émis par le salarié et reçus par lui grâce à un outil informatique mis à sa disposition pour son travail et ceci même au cas où l’employeur aurait interdit une utilisation non professionnelle de l’ordinateur".

A lire aussi :

L’inaliénabilité du droit au respect de l’oeuvre est un principe d’ordre public.

L’inaliénabilité du droit au respect de l’oeuvre, principe d’ordre public, s’oppose à ce que l’auteur abandonne au cessionnaire, de façon préalable et générale, l’appréciation exclusive des utilisation, diffusion, adaptation, retrait, adjonction et changement auxquels il plairait à ce dernier de procéder.

Le montant du SMIC

A partir du 1er janvier 2014 le montant du salaire minimum de croissance a été fixé à 9,53 euros.
Ce montant a été prévu par le décret n° 2013-1190 du 19 décembre 2013 portant relèvement du salaire (...)

Résultats Elections Régionales 2ème tour

Cette année Google en collaboration avec l’AFP utilise la technologie de Google Maps pour afficher les résultats du second tour des élections régionales.
Lorsqu’on consulte la carte relative aux (...)

Des précisions sur la réduction d’impôt sur le revenu accordée au titre des emprunts contractés pour la reprise d’une entreprise.

Les règles relatives à la réduction d’impôt sur le revenu accordée au titre des emprunts contractés pour la reprise d’une entreprise viennent d’être précisées par le décret n° 2008-1403 du 19 décembre (...)

La compensation financière de l’Etat au titre du service d’accueil.

La compensation financière de l’Etat au titre du service d’accueil vient d’être fixée par le décret n° 2008-901 du 4 septembre 2008.
Selon ce texte, pour chaque école dans laquelle a été organisé un (...)

Cour de cassation, Chambre mixte, 7 juillet 2006, N° de Pourvoi : 04-14.788.

La clause d’une convention de cession d’une entité économique autonome, qui ne prévoit que la reprise d’une partie des salariés, est contraire aux dispositions d’ordre public de l’article L. 122-12, alinéa 2, du code du travail et doit être réputée non écrite, sans qu’en soit affectée entre les parties la validité de la convention de cession.

Congé maternité 20 semaines : le gouvernement divisé

Sur LCI, la ministre de la santé Roselyne Bachelot vient de se déclarer en faveur de l’allongement de la durée du congé maternité jusqu’à une durée de 20 semaines, conformément à la volonté du Parlement (...)

Conseil d’Etat, 3 juillet 2002, Ministre de l’économie, des finances et de l’industrie c./ M. X.

Le fait, pour un créateur de logiciels informatiques, de concéder le droit d’exploiter ceux-ci à titre onéreux doit être regardé, alors même que l’intéressé n’intervient pas dans l’exploitation de ces logiciels, comme une activité professionnelle, au sens des dispositions précitées de l’article 1447 du code général des impôts (dispositions relatives à la taxe professionnelle).

La réponse ministérielle à M. Houel, député, en date du 31 juillet 1971 et la documentation administrative de base 6 E 121 concernant l’assujettissement des inventeurs cédant ou concédant des brevets ne mentionnent pas les créateurs de logiciels

Cour de cassation, Première chambre civile, 16 avril 2008, N° de Pourvoi : 07-16.504.

Il résulte de l’article L. 781-1 du code de l’organisation judiciaire devenu l’article L. 141-1 du même Code que l’Etat est tenu de réparer le dommage personnel causé aux victimes par ricochet par le fonctionnement défectueux du service public de la justice lorsque cette responsabilité est engagée par une faute lourde ou un déni de justice.

Le seuil de revenu agricole à respecter par le candidat aux aides à l’installation.

Le seuil de revenu agricole à respecter par le candidat aux aides à l’installation vient d’être fixé par un arrêté du 13 janvier 2009.
Selon ce texte, le seuil de revenu correspond à un salaire minimum (...)

Répondre à cet article