David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Les dates de consultations des électeurs de Guyane et de la Martinique sur (...)

Les dates de consultations des électeurs de Guyane et de la Martinique sur le changement de statut

mercredi 11 novembre 2009

Lors du conseil des ministres du 10 novembre 2009, la proposition du Gouvernement au Président de la République tendant à l’organisation d’une consultation des électeurs de Guyane et de la Martinique sur le changement de statut de ces collectivités a été présentée.

Les électeurs martiniquais et guyanais seront consultés le 10 janvier prochain sur l’institution d’une collectivité régie par l’article 74 de la Constitution, disposant d’un statut particulier tenant compte de ses intérêts propres au sein de la République.

En cas de réponse positive, un projet de loi organique, fixant l’organisation de la nouvelle collectivité et définissant notamment les conditions d’application des lois et règlements, sera présenté au Parlement.

En cas de réponse négative, les électeurs seront consultés le 24 janvier prochain sur la création d’une collectivité qui exercerait les compétences dévolues au département et à la région tout en demeurant régie par l’article 73 de la Constitution.

A lire aussi :

Droit du travail : extension de plusieurs textes dans le secteurs des transports routiers et des activités auxiliaires du transport

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 10 mars 2010 portant extension d’accords, d’avenants et d’un procès-verbal conclus dans le cadre de la convention collective nationale des transports (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 16 décembre 2005, Pourvoi n° : 03-40.888

La mention dans le contrat de travail de l’application d’une disposition d’une convention collective dont ne relève pas l’employeur est limitée à celles de ses prévisions transposables dans l’entreprise considérée.

Le titre d’admission au bénéfice de l’aide médicale de l’Etat.

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 10 juillet 2009 relatif au titre d’admission au bénéfice de l’aide médicale de l’Etat.
Selon ce texte, le titre d’admission au bénéfice de l’aide médicale (...)

Hôtellerie - Restauration : la Cour de cassation précise les conditions de recours aux contrats à durée déterminée "d’extra"

Dans un arrêt en date du 2 décembre 2009, la Cour de cassation vient d’affirmer que la seule qualification conventionnelle de "contrat d’extra" n’établit pas qu’il peut être conclu dans le secteur de (...)

Cour de cassation, Chambre commerciale, 4 novembre 2008, N° de Pourvoi : 07-21.481.

Aux termes de l’article L. 533-4 du code monétaire et financier, le prestataire de services d’investissement est tenu d’exercer son activité avec la compétence, le soin et la diligence qui s’imposent, au mieux des intérêts de ses clients et de l’intégrité du marché, ainsi que de se conformer à toutes les réglementations applicables à l’exercice de son activité de manière à promouvoir au mieux les intérêts de son client et l’intégrité du marché ; il résulte de l’article 10 de la décision n° 99-07 du Conseil des marchés financiers, devenu l’article 321-62 du règlement général de l’Autorité des marchés financiers, que le prestataire habilité qui fournit les services de réception et transmission d’ordres via internet doit, lorsqu’il tient lui-même le compte d’espèces et d’instruments financiers de son client, disposer d’un système automatisé de vérification du compte et en cas d’insuffisance des provisions et des couvertures, le système doit assurer le blocage de l’entrée de l’ordre ; l’article 1147 du code civil oblige le prestataire de services d’investissement à répondre des conséquences dommageables de l’inexécution de ces obligations.

La refonte du Code de l’organisation judiciaire.

Le journal officiel n° 132 du 9 juin 2006 porte publication de l’Ordonnance n° 2006-673 du 8 juin 2006 portant refonte du code de l’organisation judiciaire et modifiant le code de commerce, le code (...)

Interjuris

L’association interjuris est composée d’avocats et d’avoués répartis sur toute la france (DOM - TOM inclus) et qui désirent procurer à leurs clients des services de qualité (respect des engagements (...)

La Cour de cassation apporte des précisions sur la consultation des délégués du personnel lors d’un licenciement pour inaptitude suite à une accident du travail (Soc., 8 avril 2009, N° 07-44.307)

L’avis des délégués du personnel doit être recueilli avant que la procédure de licenciement d’un salarié déclaré par le médecin du travail inapte à son emploi en conséquence d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle ne soit engagée.

La convention type de gestion et de cautionnement des prêts à intérêts bonifiés destinés à financer des dépenses liées à l’accès à un nouvel emploi.

L’article 1er du décret n° 2007-327 du 8 mars 2007 créant une aide au financement des dépenses liées à l’accès à un nouvel emploi dite « prêt jeunes avenir » prévoit que les établissements de crédit qui ont (...)

Conséquence de l’absence d’information concernant le DIF dans la lettre de licenciement

Dans un arrêt en date du 31 octobre 2012 la chambre sociale de la cour de cassation vient d’approuver le raisonnement d’une cour d’appel qui avait considéré que lorsqu’une lettre de licenciement (...)

Répondre à cet article