David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Les dates de consultations des électeurs de Guyane et de la Martinique sur (...)

Les dates de consultations des électeurs de Guyane et de la Martinique sur le changement de statut

mercredi 11 novembre 2009

Lors du conseil des ministres du 10 novembre 2009, la proposition du Gouvernement au Président de la République tendant à l’organisation d’une consultation des électeurs de Guyane et de la Martinique sur le changement de statut de ces collectivités a été présentée.

Les électeurs martiniquais et guyanais seront consultés le 10 janvier prochain sur l’institution d’une collectivité régie par l’article 74 de la Constitution, disposant d’un statut particulier tenant compte de ses intérêts propres au sein de la République.

En cas de réponse positive, un projet de loi organique, fixant l’organisation de la nouvelle collectivité et définissant notamment les conditions d’application des lois et règlements, sera présenté au Parlement.

En cas de réponse négative, les électeurs seront consultés le 24 janvier prochain sur la création d’une collectivité qui exercerait les compétences dévolues au département et à la région tout en demeurant régie par l’article 73 de la Constitution.

A lire aussi :

Assistance et représentation par un délégué syndical membre d’un conseil de prud’hommes

Par un arrêt en date du 10 janvier 2012 la chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affirmer que le fait qu’une partie soit assistée ou représentée devant la cour d’appel par un délégué (...)

Licenciement : conséquence de l’absence de justification de la prolongation de l’arrêt de travail initial

Dans un arrêt en date du 26 octobre 2010, la chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affirmer que ne constitue pas une faute grave la seule absence de justification par un salarié de la (...)

Cour de cassation, Com., 29 mai 2001, société Tang (Advanced Computer international dite "Aci Tang"), société à responsabilité limitée c./ M. L., ès qualités de liquidateur à la liquidation judiciaire de la société Jade technologie

n° 98-15.802
LA COUR,
Attendu, selon l’arrêt attaqué (C.A. Douai, 2ème ch. civile, 18 décembre 1997), que la société Jade Technologie (le débiteur) a été mise en redressement judiciaire le 16 novembre (...)

Le dispositif dit "Besson - neuf" et la suppression de l’interdiction de louer à un ascendant ou descendant du propriétaire ou d’un associé de la société propriétaire

Une instruction fiscale en date du 05 mars 2003 vient de commenter la suppression par l’article 9 de la loi de finances pour 2003 (loi n° 2002-1575 du 30 décembre 2002) de l’interdiction de louer à (...)

DIF : conditions et modalités

Avec cette vidéo vous pouvez prendre connaissance de plusieurs explications concernant le droit individuel à la formation (DIF), notamment concernant les modalités d’accès au DIF, la question de la (...)

Indice des prix à la consommation Septembre 2011

Le journal officiel vient de publier l’avis relatif à l’indice des prix à la consommation pour le mois de septembre 2011.
Selon cet avis, l’indice mensuel des prix à la consommation de l’ensemble des (...)

HLM : Licenciement du salarié suite à des violences sur la fille d’un locataire et au relogement de la famille

Dans un arrêt en date du 14 septembre 2010, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affirmer que si, en principe, il ne peut être procédé à un licenciement pour un fait tiré de la vie privée (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 9 mai 2007, N° de Pourvoi : 05-40.315.

La démission est un acte unilatéral par lequel le salarié manifeste de façon claire et non équivoque sa volonté de mettre fin au contrat de travail ; lorsque le salarié, sans invoquer un vice du consentement de nature à entraîner l’annulation de sa démission, remet en cause celle-ci en raison de faits ou manquements imputables à son employeur, le juge doit, s’il résulte de circonstances antérieures ou contemporaines de la démission qu’à la date à laquelle elle a été donnée, celle-ci était équivoque, l’analyser en une prise d’acte de la rupture qui produit les effets d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse si les faits invoqués la justifiaient ou dans le cas contraire d’une démission.

La qualification par le Conseil d’Etat de la saisine du Conseil constitutionnel par le Président de la République

M. Benoit Tabaka vient d’annoncer dans la Revue de l’Actualité Juridique Française une décision rendue en référé par le Conseil d’Etat dans laquelle cette juridiction rejette une requête qui lui demande (...)

Cour d’appel de Paris, 22ème ch., sect. C, 16 novembre 2001, M. L. B. c./ SA EXPEDITORS INTERNATIONAL FRANCE SAS

Sur l’utilisation d’Internet à des fins personnelles, les documents versés aux débats font apparaître que bien que connaissant la réalité de cet usage, l’employeur n’a cependant jamais rappelé au salarié les limites de l’utilisation de ce matériel et n’est dès lors pas fondée à lui imputer à faute

Répondre à cet article