David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Les factures délirantes d’Orange se terminent devant la justice

Les factures délirantes d’Orange se terminent devant la justice

mardi 22 décembre 2009

Plusieurs abonnés d’Orange pour accéder à Internet avec une clé 3G ont eu la surprise de recevoir des factures avec un montant astronomique alors que l’abonnement était supposé être illimité.

Mais le terme illimité a souvent un sens étonnant chez les FAI et les opérateurs puisque pour certains d’entre eux l’illimité est en réalité limité. On avait déjà vu cela il y a longtemps pour l’accès filaire à internet et il semble qu’Orange avec ses clés 3G tombe dans ce type de travers d’un autre âge.

Car en effet, l’illimité ne concernerait que le temps de connexion et non le volume qui transite par la clé 3G.

Une médecin urgentiste qui a reçu d’Orange une facture de 159.000 euros pour une période d’un mois de connexion avec sa clé 3G vient d’introduire une action contre Orange (selon les sites d’actualité il semble s’agir d’une plainte, ce qui reste à confirmer car ce terme est souvent mal utilisé par les journalites) en estimant avoir été victime d’une publicité mensongère.

A lire aussi :

Développement du dialogue social : extension d’un accord dans le secteur des commerces de détail non alimentaires

L’arrêté du 29 janvier 2010 portant extension d’un accord conclu dans le cadre de la convention collective nationale des commerces de détail non alimentaires (n° 1517) vient d’être étendu au journal (...)

La Cour de cassation se prononce sur le devoir de conseil du notaire (Civ. 1, 14 mai 2009, N° 08-12.093)

Le notaire n’est pas déchargé de son devoir de conseil par les compétences personnelles de son client.

Décision de justice et point de départ des intérêts.

La partie qui doit restituer une somme détenue par elle en vertu d’une décision de justice exécutoire n’en doit les intérêts au taux légal qu’à compter de la notification, valant mise en demeure, de la décision ouvrant droit à restitution.

35 heures Réforme Temps de travail 2011

Le gouvernement souhaite t’il donner le coup de grâce aux 35 heures en 2011 comme vient de le proposer récemment le sénateur Gérard Longuet ? Il semblerait que non. En effet, Xavier Bertrand, le (...)

Un nouveau portail de la propriété intellectuelle

Les url http://www.ipppi.net et http://www.ipppi.com devraient prochainement figurer dans les favoris et les bookmarks des internautes désirant connaître les règles de droit relatives à la propriété (...)

Une circulaire relative aux allègements de cotisations sur les heures supplémentaires et complémentaires.

Suite à l’entrée en vigueur de la loi n° 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat (souvent en pratique désignée par l’abréviation loi TEPA) et du décret n° (...)

Prévoyance : extension d’un accord dans le secteur des exploitations et entreprises agricoles du Nord

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 6 avril 2010 portant extension d’un accord départemental sur le régime de prévoyance des salariés agricoles non cadres des exploitations et entreprises (...)

Cour de cassation, Civ. 1, 24 novembre 1993, P. c/ R.

LA COUR ;
Sur le moyen unique, pris en ses quatre branches :
Attendu que M. P., arboriculteur, a acheté à M. R., pépiniériste, 6.008 plants de pommiers Starkrimson S 106 premier choix, qu’il a (...)

Divorce pour faute aux torts de l’épouse qui recherche des partenaires multiples sur des sites de rencontres

Dans un arrêt en date du 30 avril 2014 la première chambre civile de la cour de cassation vient d’approuver le raisonnement d’une cour d’appel qui avait estimé qu’une épouse qui échange des mails (...)

Les obligations du banquier à l’égard de l’emprunteur adhérant à un contrat d’assurance de groupe.

Dans un arrêt en date du 02 mars 2007 , la Cour de cassation, réunie en assemblée plénière, s’est prononcée sur l’étendue des obligations qui pèsent sur le banquier qui consent un prêt à un client qui (...)

Répondre à cet article