David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Les modalités de calcul et de partage des allocations familiales en cas de (...)

Les modalités de calcul et de partage des allocations familiales en cas de résidence alternée des enfants au domicile de chacun des parents.

lundi 16 avril 2007

Le journal officiel n° 88 du 14 avril 2007 vient de publier le très attendu décret n° 2007-550 du 13 avril 2007 relatif aux modalités de calcul et de partage des allocations familiales en cas de résidence alternée des enfants au domicile de chacun des parents et modifiant le code de la sécurité sociale.

Les dispositions de ce décret sont applicables à compter du premier jour du mois suivant sa publication au journal officiel.

Il résulte de ce texte qu’en cas de résidence alternée, l’allocataire est celui des deux parents qu’ils désignent d’un commun accord. A défaut d’accord sur la désignation d’un allocataire unique, chacun des deux parents peut se voir reconnaître la qualité d’allocataire :

- lorsque les deux parents en ont fait la demande conjointe ;
- lorsque les deux parents n’ont ni désigné un allocataire unique, ni fait une demande conjointe de partage.

Lorsque les parents ont désigné un allocataire unique ou fait une demande conjointe de partage, ils ne peuvent remettre en cause les modalités ainsi choisies qu’au bout d’un an, sauf modification des modalités de résidence du ou des enfants.

Lorsque chacun des deux parents se voit reconnaître la qualité d’allocataire, la prestation due à chacun des parents est en principe égale au montant des allocations familiales dues pour le total des enfants à charge, multiplié par un coefficient résultant du rapport entre le nombre moyen d’enfants et le nombre total d’enfants.

Le nombre moyen d’enfants, pour chaque foyer, est obtenu en faisant la somme du nombre d’enfants à charge dans les conditions suivantes :

- chaque enfant en résidence alternée compte pour 0,5 ;
- les autres enfants à charge comptent pour 1.

Le nombre total d’enfants, pour chaque foyer, est obtenu en faisant la somme du ou des enfants en résidence alternée et, le cas échéant, du ou des autres enfants à charge.

Concernant le droit à majoration, lorsque le ou les enfants ouvrant droit à ladite majoration sont en résidence alternée, le montant servi au titre de cette majoration est réduit de moitié.

Voir en ligne : Consultation, sur le site légifrance, du décret n° 2007-550 du 13 avril 2007

A lire aussi :

telerc.travail.gouv.fr : la saisie assistée de la rupture conventionnelle

Le site internet http://www.telerc.travail.gouv.fr accessible depuis le 1er février 2013 permet de saisir en ligne de façon assistée une demande d’homologation d’une rupture conventionnelle d’un (...)

Une circulaire sur les taux accidents du travail forfaitaire applicable aux salariés en contrat d’avenir ou en contrat d’accompagnement dans l’emploi dans les ateliers et chantiers d’insertion.

Une lettre Circulaire n° 2009 - 044 du 06/04/2009 de l’Acoss relative aux taux accidents du travail forfaitaire applicable aux salariés en contrat d’avenir ou en contrat d’accompagnement dans l’emploi (...)

Vidéo Choc Discrimination Femmes Hommes

Pour dénoncer les différences de salaires entre les hommes et les femmes, un parti féministe vient de bruler 10.000 euros en Suède.
Veuillez installer Flash Player pour lire la (...)

Les textes étendus au journal officiel du 15 mai 2009.

Voici la liste des conventions collectives et accords collectifs dont l’arrêté d’extension vient d’être publié au journal officiel n° 0112 du 15 mai 2009 :
Arrêté du 11 mai 2009 portant extension (...)

Index BT 01 Valeur Janvier 2011

Le journal officiel vient de procéder à la publication de l’avis relatif à l’index national bâtiment « tous corps d’état » (symbole BT01).
Selon cet avis, l’index national bâtiment « tous corps d’état » (...)

Nouveau Barème Frais kilométriques 2011 + 4,6%

Le barème des frais kilométriques va être modifié. En effet afin de tenir compte de l’augmentation des frais de carburants le gouvernement a envisagé d’instauré un tarif social ou un dispositif de (...)

Pas de rétrogradation sans l’accord du salarié.

Une modification du contrat de travail, y compris à titre disciplinaire, ne peut être imposée au salarié.

Aucun fait fautif ne peut donner lieu à double sanction ; l’employeur qui a épuisé son pouvoir disciplinaire en appliquant immédiatement la rétrogradation ne peut prononcer ultérieurement un licenciement pour le même fait.

Le management de Wikio.

Je viens de prendre connaissance de l’entretien donné par Pierre Chappaz, Président de Wikio à "Sur le vif" pour Enjeux / Les Echos, dans lequel il explique sa méthode pour manager wikio.
Pierre (...)

Journée de solidarité et absence pour grève.

Dans une décision en date du 16 janvier 2008, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d’estimer que lorsque la journée de solidarité est fixée un jour férié précédemment chômé pour lequel le (...)

Une révision de la Constitution pour ratifier le Traité de Lisbonne.

Suite à la signature le 13 décembre 2007 du Traité de Lisbonne, le Conseil constitutionnel a été saisi sur le fondement de l’article 54 de la Constitution par le Président de la République concernant (...)

Répondre à cet article