David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Les obligations de lemployeur dans le cadre de la négociation (...)

Les obligations de lemployeur dans le cadre de la négociation préélectorale.

vendredi 17 juillet 2009

Dans un arrêt en date du 13 mai 2009, la Cour de cassation vient d’affirmer que l’employeur est tenu, dans le cadre de la négociation préélectorale, de fournir aux syndicats participant à la négociation les éléments nécessaires au contrôle de l’effectif de l’entreprise et de la régularité de la liste électorale.

Voici le texte de l’arrêt :

Cour de cassation, Chambre sociale, 13 mai 2009, N° de pourvoi : 08-60.530.

LA COUR,

Sur le moyen unique :

Attendu, selon jugement attaqué (tribunal d’instance de Paris 13e, 16 octobre 2008), qu’à la suite de l’échec des négociations préélectorales pour l’organisation des élections des membres du comité d’entreprise et des délégués du personnel devant avoir lieu en juin 2008 au sein de la société Equant France, l’employeur a fixé seul les modalités d’organisation du scrutin dans un document du 30 avril 2008 et notamment la détermination des effectifs et du corps électoral ; que le syndicat CGT a saisi, le 27 mai 2008, le tribunal d’instance d’une contestation relative à l’organisation des élections puis, par requêtes complémentaires des 16 juin et 2 juillet 2008, de demandes d’annulation du premier et du second tour des élections ; que le tribunal d’instance a annulé les dispositions relatives à la détermination des effectifs du "protocole" du 30 avril 2008, renvoyé les parties à négocier un nouveau protocole d’accord préélectoral, dit que la direction de la société devrait dans le cadre de cette négociation communiquer aux organisations syndicales qui en font la demande les documents nécessaires à la détermination des effectifs, et annulé les élections ;

Attendu que la société Equant France fait grief au jugement d’avoir ainsi statué alors, selon le moyen :

1°/ qu’il est constant qu’un protocole d’accord préélectoral n’avait pas été conclu, qu’il n’y avait donc pas lieu de l’annuler et que le tribunal a violé les articles L. 2314-23 et L. 2324-21 du code du travail ;

2°/ qu’en l’absence d’accord sur l’effectif à retenir en vue de l’élection des délégués du personnel et des membres du comité d’entreprise il appartient au juge saisi d’en décider et qu’en annulant l’accord préélectoral parce que l’entreprise n’avait pas fourni aux organisations syndicales d’informations utiles à la détermination de l’effectif, le tribunal a de nouveau violé les textes susvisés ;

3°/ qu’en statuant ainsi sans constater d’éléments relatifs aux effectifs en cause, le tribunal d’instance n’a pas permis à la Cour de cassation d’exercer son contrôle au regard des dispositions de l’article L. 1111-2 du code du travail ;

Mais attendu que l’employeur est tenu, dans le cadre de la négociation préélectorale, de fournir aux syndicats participant à la négociation les éléments nécessaires au contrôle de l’effectif de l’entreprise et de la régularité de la liste électorale ;

Qu’il s’ensuit, qu’abstraction faite de la simple impropriété rédactionnelle dénoncée par la 1re branche du moyen demeurée sans incidence sur la solution, le tribunal d’instance, qui a constaté que l’employeur n’avait pas fourni aux organisations syndicales appelées à la négociation l’ensemble des informations utiles à la détermination de l’effectif et des listes électorales a décidé à bon droit l’annulation du document du 30 avril 2008 par lequel l’employeur avait fixé unilatéralement les modalités de l’élection et enjoint aux parties de négocier un protocole d’accord préélectoral ;

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi (...).

A lire aussi :

Le Blog de Frédéric Rollin.

Le blog de ce Professeur de Droit a, selon ses termes, l’ambition de contribuer aux débats à la réflexion dans le domaine du droit administratif. Il y arrive parfaitement, et dépasse même son (...)

Herman Van Rompuy Premier Président de l’Union Européenne (video)

Les dirigeants européens viennent de désigner le premier ministre blege Herman Van Rompuy pour devenir le premier président de l’Union européenne.
Il va prendre ses fonctions le 1er janvier 2010.
La (...)

Application de l’adage fraus omnia corrumpit au salarié intérimaire qui refuse de signer son contrat de mission pour obtenir une requalification en CDI

Dans un arrêt en date du 24 mars 2010, la Cour de cassation vient d’affirmer que la fraude corrompt tout.
Elle estime ensuite que si la signature d’un contrat écrit, imposée par la loi dans les (...)

Médiapart décroche le gros lot avec les révèlations de l’ex-comptable des Bettencourt

La polémique autour de l’affaire Bettencourt Eric Woerth ne semble pas prête de s’éteindre. Elle risque même de repartir de plus belle. Le site Médiapart vient de publier un article intitulé (...)

Licenciement : conséquence de l’arrivée tardive du conseiller du salarié

Dans un arrêt en date du 26 janvier 2010, la Cour de cassation vient d’affirmer que l’arrivée tardive du conseiller sollicité par le salarié pour l’assister lors d’un entretien préalable à un (...)

Rapport de l’Observatoire National sur les effets du réchauffement climatique

Dans un communiqué, le ministère de l’écologique indique que Jean-Louis BORLOO, ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer, a reçu Paul VERGES, président (...)

Période d’essai et préavis : extension d’avenants dans le secteur de la charcuterie de détail

L’arrêté du 29 janvier 2010 portant extension d’avenants à la convention collective nationale de la charcuterie de détail (n° 953) vient d’être publié au journal officiel.
Selon cet arrêté, sont rendues (...)

Amiante Délai Prescription FIVA Modification PLFSS 2011

Le délai de prescription des actions devant le Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante (FIVA) va être modifié par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2011.
En effet, le (...)

Conseil national de la comptabilité

Le site du Conseil national de la comptabilité permet de prendre connaissance d’information relative à cet organisme (organisation, avis rendus...) et à la comptabilité (plan comptable, règlements du (...)

Le pouvoir du juge en matière de licenciement économique.

S’il appartient au juge, tenu de contrôler le caractère sérieux du motif économique du licenciement, de vérifier l’adéquation entre la situation économique de l’entreprise et les mesures affectant l’emploi ou le contrat de travail envisagées par l’employeur, il ne peut se substituer à ce dernier quant aux choix qu’il effectue dans la mise en oeuvre de la réorganisation.

Répondre à cet article