David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Les obligations de lemployeur dans le cadre de la négociation (...)

Les obligations de lemployeur dans le cadre de la négociation préélectorale.

vendredi 17 juillet 2009

Dans un arrêt en date du 13 mai 2009, la Cour de cassation vient d’affirmer que l’employeur est tenu, dans le cadre de la négociation préélectorale, de fournir aux syndicats participant à la négociation les éléments nécessaires au contrôle de l’effectif de l’entreprise et de la régularité de la liste électorale.

Voici le texte de l’arrêt :

Cour de cassation, Chambre sociale, 13 mai 2009, N° de pourvoi : 08-60.530.

LA COUR,

Sur le moyen unique :

Attendu, selon jugement attaqué (tribunal d’instance de Paris 13e, 16 octobre 2008), qu’à la suite de l’échec des négociations préélectorales pour l’organisation des élections des membres du comité d’entreprise et des délégués du personnel devant avoir lieu en juin 2008 au sein de la société Equant France, l’employeur a fixé seul les modalités d’organisation du scrutin dans un document du 30 avril 2008 et notamment la détermination des effectifs et du corps électoral ; que le syndicat CGT a saisi, le 27 mai 2008, le tribunal d’instance d’une contestation relative à l’organisation des élections puis, par requêtes complémentaires des 16 juin et 2 juillet 2008, de demandes d’annulation du premier et du second tour des élections ; que le tribunal d’instance a annulé les dispositions relatives à la détermination des effectifs du "protocole" du 30 avril 2008, renvoyé les parties à négocier un nouveau protocole d’accord préélectoral, dit que la direction de la société devrait dans le cadre de cette négociation communiquer aux organisations syndicales qui en font la demande les documents nécessaires à la détermination des effectifs, et annulé les élections ;

Attendu que la société Equant France fait grief au jugement d’avoir ainsi statué alors, selon le moyen :

1°/ qu’il est constant qu’un protocole d’accord préélectoral n’avait pas été conclu, qu’il n’y avait donc pas lieu de l’annuler et que le tribunal a violé les articles L. 2314-23 et L. 2324-21 du code du travail ;

2°/ qu’en l’absence d’accord sur l’effectif à retenir en vue de l’élection des délégués du personnel et des membres du comité d’entreprise il appartient au juge saisi d’en décider et qu’en annulant l’accord préélectoral parce que l’entreprise n’avait pas fourni aux organisations syndicales d’informations utiles à la détermination de l’effectif, le tribunal a de nouveau violé les textes susvisés ;

3°/ qu’en statuant ainsi sans constater d’éléments relatifs aux effectifs en cause, le tribunal d’instance n’a pas permis à la Cour de cassation d’exercer son contrôle au regard des dispositions de l’article L. 1111-2 du code du travail ;

Mais attendu que l’employeur est tenu, dans le cadre de la négociation préélectorale, de fournir aux syndicats participant à la négociation les éléments nécessaires au contrôle de l’effectif de l’entreprise et de la régularité de la liste électorale ;

Qu’il s’ensuit, qu’abstraction faite de la simple impropriété rédactionnelle dénoncée par la 1re branche du moyen demeurée sans incidence sur la solution, le tribunal d’instance, qui a constaté que l’employeur n’avait pas fourni aux organisations syndicales appelées à la négociation l’ensemble des informations utiles à la détermination de l’effectif et des listes électorales a décidé à bon droit l’annulation du document du 30 avril 2008 par lequel l’employeur avait fixé unilatéralement les modalités de l’élection et enjoint aux parties de négocier un protocole d’accord préélectoral ;

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi (...).

A lire aussi :

Une Ordonnance relative aux rachats d’actions, aux déclarations de franchissement de seuils et aux déclarations d’intentions.

L’Ordonnance n° 2009-105 du 30 janvier 2009 relative aux rachats d’actions, aux déclarations de franchissement de seuils et aux déclarations d’intentions vient d’être publié au journal officiel n° 0026 (...)

Indemnités complémentaires de chômage partiel : taux maximal de prise en charge par l’Etat

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 9 avril 2010 portant application de l’article D. 5122-42 du code du travail.
Cet arrêté prévoit que le taux maximal de prise en charge par l’Etat des (...)

Les annonces des agences immobilières et les mentions relatives à la performance énergétique.

Le Premier ministre a signé le 19 mai 2008 une convention avec des professionnels de l’immobilier (parmi lesquels : FNAIM, CNAB, CSAB, SNPI, UNIT, FF2i, Century 21 France, Guy Hocquet, ERA france, (...)

Licenciement et harcèlement moral : possible cumul d’indemnités

Dans un arrêt en date du 19 janvier 2012 la chambre sociale vient d’affirmer, au visa des articles articles L. 1152-1 et L. 1154-1 du code du travail, que l’octroi de dommages-intérêts pour (...)

Rectification de la frontière entre la France et la Principauté d’Andorre

Le journal officiel n° 200 du 30 août 2001 vient de publier le décret n° 2001-761 du 28 août 2001 portant publication du traité entre la République française et la Principauté d’Andorre portant (...)

Le prix de revient pour déterminer la valeur locative imposable à la taxe professionnelle.

Le décret n° 2008-419 du 29 avril 2008 relatif aux règles de fixation du prix de revient servant à la détermination de la valeur locative imposable à la taxe professionnelle vient d’être publié au (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 26 novembre 2008, N° de pourvoi : 07-42.673.

Lorsqu’un conseil de prud’hommes constate l’existence d’une relation de travail pendant une journée dans des conditions normales d’emploi, au cours de laquelle le salarié a participé activement à la livraison des colis avec le véhicule de l’entreprise, en se tenant à la disposition de l’employeur et en écoutant ses directives sans pouvoir vaquer librement à ses propres affaires, il ne peut s’agir que d’une période de travail et non d’un essai professionnel.

Demande de relevé de forclusion : attention à ne pas oublier de déclarer la créance

Dans un arrêt en date du 23 avril 2013 la chambre commerciale de la cour de cassation vient d’affirmer, après avoir visé les articles L. 622-26 et L. 641-3 du code de commerce dans leur rédaction (...)

La renonciation à la poursuite de la procédure de licenciement.

Dans une décision en date du 16 janvier 2008, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d’estimer que sauf détournement de procédure, l’employeur peut renoncer à poursuivre la procédure de (...)

Pas d’espoir pour l’instance introduite par des personnes sans personnalité juridique

Dans un arrêt en date du 23 juin 2010, la Cour de cassation vient d’estimer que lorsqu’une instance a été introduite par des parties dépourvues de personnalité juridique, les interventions volontaires (...)

Répondre à cet article