David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Les obligations de lemployeur dans le cadre de la négociation (...)

Les obligations de lemployeur dans le cadre de la négociation préélectorale.

vendredi 17 juillet 2009

Dans un arrêt en date du 13 mai 2009, la Cour de cassation vient d’affirmer que l’employeur est tenu, dans le cadre de la négociation préélectorale, de fournir aux syndicats participant à la négociation les éléments nécessaires au contrôle de l’effectif de l’entreprise et de la régularité de la liste électorale.

Voici le texte de l’arrêt :

Cour de cassation, Chambre sociale, 13 mai 2009, N° de pourvoi : 08-60.530.

LA COUR,

Sur le moyen unique :

Attendu, selon jugement attaqué (tribunal d’instance de Paris 13e, 16 octobre 2008), qu’à la suite de l’échec des négociations préélectorales pour l’organisation des élections des membres du comité d’entreprise et des délégués du personnel devant avoir lieu en juin 2008 au sein de la société Equant France, l’employeur a fixé seul les modalités d’organisation du scrutin dans un document du 30 avril 2008 et notamment la détermination des effectifs et du corps électoral ; que le syndicat CGT a saisi, le 27 mai 2008, le tribunal d’instance d’une contestation relative à l’organisation des élections puis, par requêtes complémentaires des 16 juin et 2 juillet 2008, de demandes d’annulation du premier et du second tour des élections ; que le tribunal d’instance a annulé les dispositions relatives à la détermination des effectifs du "protocole" du 30 avril 2008, renvoyé les parties à négocier un nouveau protocole d’accord préélectoral, dit que la direction de la société devrait dans le cadre de cette négociation communiquer aux organisations syndicales qui en font la demande les documents nécessaires à la détermination des effectifs, et annulé les élections ;

Attendu que la société Equant France fait grief au jugement d’avoir ainsi statué alors, selon le moyen :

1°/ qu’il est constant qu’un protocole d’accord préélectoral n’avait pas été conclu, qu’il n’y avait donc pas lieu de l’annuler et que le tribunal a violé les articles L. 2314-23 et L. 2324-21 du code du travail ;

2°/ qu’en l’absence d’accord sur l’effectif à retenir en vue de l’élection des délégués du personnel et des membres du comité d’entreprise il appartient au juge saisi d’en décider et qu’en annulant l’accord préélectoral parce que l’entreprise n’avait pas fourni aux organisations syndicales d’informations utiles à la détermination de l’effectif, le tribunal a de nouveau violé les textes susvisés ;

3°/ qu’en statuant ainsi sans constater d’éléments relatifs aux effectifs en cause, le tribunal d’instance n’a pas permis à la Cour de cassation d’exercer son contrôle au regard des dispositions de l’article L. 1111-2 du code du travail ;

Mais attendu que l’employeur est tenu, dans le cadre de la négociation préélectorale, de fournir aux syndicats participant à la négociation les éléments nécessaires au contrôle de l’effectif de l’entreprise et de la régularité de la liste électorale ;

Qu’il s’ensuit, qu’abstraction faite de la simple impropriété rédactionnelle dénoncée par la 1re branche du moyen demeurée sans incidence sur la solution, le tribunal d’instance, qui a constaté que l’employeur n’avait pas fourni aux organisations syndicales appelées à la négociation l’ensemble des informations utiles à la détermination de l’effectif et des listes électorales a décidé à bon droit l’annulation du document du 30 avril 2008 par lequel l’employeur avait fixé unilatéralement les modalités de l’élection et enjoint aux parties de négocier un protocole d’accord préélectoral ;

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi (...).

A lire aussi :

Micro Entreprise Seuils 2011 Chiffre d’affaires

Les seuils relatifs au chiffre d’affaires annuel hors taxes pour bénéficier du régime fiscal de la micro-entreprise sont les suivants pour l’année 2011 :
32.600 euros pour les prestations de service (...)

Le versement d’une aide exceptionnelle de fin d’année aux bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique et de l’allocation équivalent retraite.

Le versement d’une aide exceptionnelle de fin d’année aux bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique et de l’allocation équivalent retraite vient d’être précisé par le décret n° 2009-96 du 26 (...)

Des modifications relatives à l’apprentissage.

Le décret n° 2008-1253 du 1er décembre 2008 relatif à l’apprentissage vient d’être publié au journal officiel n° 0281 du 3 décembre 2008.
Pour consulter ce décret, il faut suivre ce (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 30 mars 2005, Pourvoi n° : 02-46.338

Un salarié ne peut valablement renoncer, pendant la durée du contrat, par avance, au droit de se prévaloir des règles légales du licenciement.

En présence de deux contrats de travail successifs entre les mêmes parties, la période d’essai stipulée dans le second contrat conclu à l’occasion d’un changement de fonction du salarié, ne peut être qu’une période probatoire dont la rupture a pour effet de replacer le salarié dans ses fonctions antérieures.

Le titre d’admission au bénéfice de l’aide médicale de l’Etat.

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 10 juillet 2009 relatif au titre d’admission au bénéfice de l’aide médicale de l’Etat.
Selon ce texte, le titre d’admission au bénéfice de l’aide médicale (...)

Le cessionnaire doit respecter son obligation d’information pour invoquer la garantie de passif.

L’inexécution par les cessionnaires de leur obligation d’informer les cédants, dans le délai convenu, par lettre recommandée avec accusé de réception, de toute réclamation, de toute action contentieuse et de tout fait et événement générateur de la garantie de passif, faisait à elle seule obstacle à ce qu’ils invoquent le bénéfice de la garantie de passif.

Cour de cassation, Civ. 1, 5 octobre 1994, Soc. Demart Pro Arte BV c. Mme C.-M., mandataire-liquidateur de la soc. Art Graphic international

La Cour ;
Sur le premier moyen du pourvoi incident, pris en sa deuxième branche ;
Vu l’article 3 c. civ. et les principes du droit international privé relatifs à l’application du droit étranger ; (...)

Des modifications pour les règles applicables aux installations de gaz combustible et d’hydrocarbures liquéfiés situées dans des bâtiments.

Le journal officiel vient de publier un arrêté du 27 avril 2009 modifiant l’arrêté du 2 août 1977 modifié relatif aux règles techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz combustible et (...)

Mettre à la charge du locataire certains travaux ne peut concerner que des logements répondant aux normes minimales de confort et d’habitabilité

Dans un arrêt en date du 3 février 2010, la Cour de cassation vient d’affirmer concernant les baux d’habitation que le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 04 février 1988, Pourvoi n° : 87-60.232

Si, dans une entreprise comptant moins de cinquante salariés, chaque syndicat représentatif peut désigner un délégué du personnel comme délégué syndical, il n’en va pas de même dans un établissement de moins de cinquante salariés, qui dépend d’une entreprise dont l’effectif global est au moins égal à ce chiffre.

Répondre à cet article