David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Livre de droit > Sortie du livre Introduction Générale au Droit Studyrama

Sortie du livre Introduction Générale au Droit Studyrama

vendredi 4 février 2011

Les éditions Studyrama viennent de sortir l’édition 2011 de l’ouvrage Introduction générale au droit d’Aude Mirkovic et Nathalie Deleuze.

Destiné aux étudiants en droit ce livre traite des sources du droit, de la personnalité, des faits et des actes juridiques, des ordres de juridictions et du droit de la preuve.

A lire aussi :

Indice Prix Consommation Octobre 2010

Le journal officiel vient de publier un avis relatif à l’indice des prix à la consommation pourle mois d’octobre 2010.
Il ressort de cet avis que l’indice mensuel des prix à la consommation de (...)

Les textes étendus au journal officiel du 13 mai 2009.

Voici la liste des textes dont l’extension a été publiée au journal officiel n° 0110 du 13 mai 2009 :
Arrêté du 6 mai 2009 portant extension d’un accord régional (Alsace) conclu dans le cadre de la (...)

Action en justice du syndic.

Dans un arrêt en date du 09 avril 2008, la troisième chambre civile de la Cour de cassation vient d’estimer, au visa des articles 55 du décret du 17 mars 1967, 120 et 125 du code de procédure civile, (...)

Niches fiscales : 3 milliards d’euros en moins pour l’assurance

Comme on l’a déjà évoqué, la fiscalité de l’assurance vie va être modifiée pour 2011 (lire la news) mais les changements envisagés par le gouvernement sont plus larges, l’objectif étant de réduire de 3 (...)

L’avis d’un avoué ne démontre pas la partialité de la Cour

Dans un arrêt en date du 18 mars, la Cour de cassation vient d’affirmer que l’information donnée par un avoué des faibles chances de succès d’une procédure ne constitue pas un fait de nature à faire (...)

Harcèlement moral : possibilité d’appliquer la qualification même pour des faits réalisés sur une période brève

Dans un arrêt en date du 27 janvier 2010, la Cour de cassation vient d’approuver une Cour d’appel qui avait retenu la qualification de harcèlement moral pour des faits qui se sont produits aux mois (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 26 novembre 2003, Pourvoi n° : 01-44.263

Il résulte de la combinaison des articles L. 122-1, L. 122-1-1, 3°, L. 122-3-10 et D 121-2 du Code du travail, d’abord, que dans les secteurs d’activités définis par décret ou par voie de convention ou d’accord collectif étendu, certains des emplois en relevant peuvent être pourvus par des contrats de travail à durée déterminée lorsqu’il est d’usage constant de ne pas recourir à un contrat à durée indéterminée, en raison du caractère par nature temporaire de ces emplois, ensuite, que des contrats à durée déterminée successifs peuvent être conclus avec le même salarié, enfin, que l’office du juge, saisi d’une demande de requalification d’un contrat à durée déterminée en contrat à durée indéterminée, est seulement de rechercher, par une appréciation souveraine, si, pour l’emploi concerné, et sauf si une convention collective prévoit en ce cas le recours au contrat à durée indéterminée, il est effectivement d’usage constant de ne pas recourir à un tel contrat ; que l’existence de l’ usage doit être vérifiée au niveau du secteur d’activité défini par l’article D 121-2 du Code du travail ou par une convention ou un accord collectif étendu.

Net-Iris

La rubrique actualité de ce site est devenue pratiquement incontournable pour connaître les évolutions législatives et jurisprudentielles. Des services originaux et pratiques sont proposés aux (...)

Le droit des contrats et l’ordonnance n° 2001-741 du 23 août 2001 portant transposition de directives communautaires et adaptation au droit communautaire en matière de droit de la consommation

La récente ordonnance n° 2001-741 du 23 août 2001 portant transposition de directives communautaires et adaptation au droit communautaire en matière de droit de la consommation comporte des (...)

Les limites au droit d’expression d’un syndicat sur son site internet.

Dans un arrêt en date du 05 mars 2008, la Chambre sociale de la Cour de cassation apporte des précisions sur les limites au droit d’expression d’un syndicat sur son site internet.
En effet, selon (...)

Répondre à cet article