David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Taxe télécom pour l’audiovisuel public : le gouvernement va au (...)

Taxe télécom pour l’audiovisuel public : le gouvernement va au clash

vendredi 1er octobre 2010

Alors que la Commission européenne a adressé un avis motivé à la France concernant la taxe télécom, destinée à financer la suppression de la publicité dans l’audiovisuel public, en lui demandant de mettre un terme à cette taxe que la commission estime contraire au droit de l’Union européenne, le gouvernement refuse de s’exécuter.

En effet, selon le ministère de l’économie, Bruxelles s’appuie sur une "analyse erronée d’une directive européenne". Devant le refus de la France, la Commission va devoir déterminer si elle saisit la Cour européenne de justice.

Via : Le Figaro

A lire aussi :

Suppression crédit d’impôt immobilier 2011

Sur Europe 1, Benoist Apparu a dressé un constat du crédit d’impôt immobilier en affirmant que les banques ne le prenait pas en compte pour calculer la solvabilité des clients. D’après le secrétaire (...)

L’annonce du taux de l’intérêt légal 2007.

Alors que la publication du décret fixant le taux de l’intérêt légal pour l’année 2007 est attendue, le site internet Minefi du Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie, mentionne déjà un (...)

Augmentation Taux TVA 2011

Alors que le gouvernement et le président de la république ne cessent de clamer la nécessité d’un rapprochement de notre législation fiscale avec celle de l’Allemagne il serait bon de connaître les (...)

Les montants de l’avantage en nature nourriture pour 2014

A partir du 1er janvier 2014 les montants de l’avantage en nature nourriture sont les suivants :
toutes activités sauf hôtels cafés restaurants : 4,60 euros pour 1 repas,
toutes activités sauf (...)

Le transfert des contrats d’assurance vie.

Le député Loos François a posé au ministère de l’économie, de l’industrie et de l’emploi une question relative au transfert des contrats d’assurance vie (Question publiée au JO le 14/04/2009).
En effet, (...)

Remise au premier ministre du rapport relatif à la mise en œuvre du RSA et du CUI en outre-mer.

Le rapport relatif à la mise en oeuvre du revenu de solidarité active (RSA) et du contrat unique d’insertion (CUI) en outre-mer vient d’être remis au Premier Ministre.
Ce rapport du député Victoria (...)

Une dérogation à l’interdiction de circulation des poids lourds en fin de semaine dans le cadre des élections européennes.

Un arrêté du 18 mai 2009 portant dérogation à l’interdiction de circulation des poids lourds en fin de semaine dans le cadre des élections européennes vient d’être publié au journal officiel.
Selon ce (...)

Cour de Cassation, Chambre civile 3, 11 mai 2006, N° de pourvoi : 05-14.425.

L’établissement du plan particulier de sécurité et de protection de la santé ne relève pas du coordonnateur, mais des entrepreneurs.

Action en justice contre Facebook en raison des modifications de règles de confidentialité

Facebook vient de changer récemment ses règles de confidentialité et désormais les règlages par défaut activent le partage public pour toutes les informations. Des données personnelles ont été ainsi (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 18 avril 2008, N° de pourvoi : 06-45.315.

La démission est un acte unilatéral par lequel le salarié manifeste de façon claire et non équivoque sa volonté de mettre fin au contrat de travail ; lorsque le salarié, sans invoquer un vice du consentement de nature à entraîner l’annulation de sa démission, remet en cause celle-ci en raison de faits ou manquements imputables à son employeur, le juge doit, s’il résulte de circonstances antérieures ou contemporaines de la démission qu’à la date à laquelle elle a été donnée, celle-ci était équivoque, l’analyser en une prise d’acte qui produit les effets d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse si les faits invoqués la justifiaient ou dans le cas contraire d’une démission.

Lorsqu’une lettre de démission ne comporte aucune réserve et lorsque le salarié, qui ne justifiait d’aucun litige antérieur ou contemporain de celle-ci avec son employeur, n’a contesté les conditions de la rupture du contrat de travail que plusieurs mois plus tard, il en résulte que rien ne permette de remettre en cause la manifestation de sa volonté claire et non équivoque de démissionner.

Répondre à cet article