David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Jurisprudence > Travail dissimulé : calcul de l’indemnité forfaitaire

Travail dissimulé : calcul de l’indemnité forfaitaire

vendredi 13 mai 2011

Dans un arrêt en date du 5 mai 2011, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient de se prononcer sur un dossier relatif à l’indemnité forfaitaire pour travail dissimulé.

En l’espèce, la Cour d’appel avait estimé que l’indemnité forfaitaire pour travail dissimulé devait être égale non pas aux salaires des six derniers mois au cours desquels a été commise la dissimulation d’emploi mais à six mois du dernier salaire perçu avant la rupture du contrat de travail, lequel ne comprend aucune heure supplémentaire ni dimanche travaillé.

Ce raisonnement est infirmé par la Cour de cassation.

En effet au visa de l’article L. 8223-1 du code du travail la Cour de cassation estime que le montant de l’indemnité forfaitaire pour travail dissimulé doit être calculé en tenant compte des heures supplémentaires accomplies par le salarié au cours des six derniers mois précédant la rupture du contrat de travail.

Référence :

- Soc., 5 mai 2011, N° de pourvoi : 10-11.967.

A lire aussi :

Le concours du nouveau logo biologique européen

La Commission européenne vient de lancer un concours pour le nouveau logo biologique européen.
Vous pouvez participer à ce concours si vous êtes étudiant(e) en art ou en design, originaire de l’Union (...)

Cour de Cassation, Chambre criminelle, 19 mai 2004, Pourvoi n° : 03-83.953

Réalise un abus de confiance le salarié qui détourne l’ordinateur et la connexion internet de l’usage pour lequel ils avaient été mis à sa disposition.

Congé Maternité 20 semaines Où en est on ?

Vent debout contre le congé maternité de 20 semaines. En effet, au cours du mois d’octobre, le Parlement Européen s’était prononcé en faveur de l’allongement de la durée du congé maternité pour la porter (...)

Cour de Cassation, Chambre civile 1, 30 mai 2006, N° de pourvoi : 05-13.980.

L’entrepreneur ayant reçu une chose en dépôt pour réparation n’est pas libéré de ses obligations de dépositaire par la réalisation des travaux commandés, mais demeure tenu de garder et de conserver cette chose jusqu’à restitution.

Le projet de loi de modernisation de l’économie.

Le projet de loi de modernisation de l’économie a été présenté en conseil des ministres.
Il s’agit d’un texte « fourre-tout » puisqu’il couvre des domaines très divers.
Parmi les domaines abordés par ce (...)

Publication d’un décret relatif aux résidences-services et à la prévention des difficultés des syndicats de copropriété

Le journal officiel vient de publier le décret n° 2010-391 du 20 avril 2010 modifiant le décret n° 67-223 du 17 mars 1967 pris pour l’application de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut (...)

Garde à vue : vers une division par 2 en 2011

Suite à la décision du conseil constitutionnel qui a imposé de modifier le régime de la garde à vue en raison de l’utilisation manifestement trop fréquente et abusive de celle ci, Michèle Alliot-Marie, (...)

Les textes étendus au journal officiel du 1er août 2009.

Voici la liste des accords collectifs et des conventions collectives dont l’arrêté d’extension a été publié au journal officiel du 1er août 2009 :
Arrêté du 27 juillet 2009 portant extension d’un (...)

Cour de Cassation, Chambre civile 1, 03 novembre 2004, Pourvoi n° : 02-19.211

La diffusion sans autorisation expresse sur un site internet ouvert à la consultation de tout tiers intéressé d’une note interne établie par une banque, non pour être publiée mais à l’usage exclusif des services de l’établissement auxquels elle avait été adressée, par une personne qui n’en était pas rendu destinataire et ne pouvait pas en ignorer le caractère privé est à l’évidence fautive ; sans méconnaître les dispositions de l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme, le juge peut, en référé, ordonner la cessation de la diffusion litigieuse pour mettre un terme, par une mesure appropriée, au trouble manifestement illicite qui en résultait pour la banque.

La cybersurveillance des salariés dans l’entreprise

La surveillance des salariés dans l’entreprise est un sujet particulièrement sensible. La CNIL vient de publier, le 28 mars 2001, un rapport relatif à la cybersurveillance des salariés dans (...)

Répondre à cet article