David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Un accord commercial entre l’Union européenne et la Papouasie ‑ (...)

Un accord commercial entre l’Union européenne et la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée.

jeudi 30 juillet 2009

L’Union européenne et la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée viennent de signer l’accord intérimaire de partenariat économique qui avait été paraphé à la fin de 2007.

L’accord porte principalement sur le commerce de marchandises et comprend des dispositions importantes sur les règles d’origine pour le secteur de la pêche.

L’accord intérimaire de partenariat économique a été paraphé en novembre 2007 par la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée et les Fidji. L’accord est provisoirement mis en oeuvre par l’Union depuis le 1 er janvier 2008 et a déjà permis d’attirer des investissements en Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée, notamment en faveur du parc marin de Madang.

En vertu de cet accord, toutes les importations provenant de la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée et des Fidji bénéficie immédiatement d’un accès en franchise de droits et sans contingents au marché européen (avec de brèves périodes de transition pour le riz et le sucre).

Au cours des quinze prochaines années, la Papouasie ‑ Nouvelle‑Guinée abolira les droits de douane qui frappaient jusqu’ici ses importations en provenance de l’Union de 88 % et les Fidji de 87 %.

A lire aussi :

Cour de cassation, Chambre sociale, 23 septembre 2008, N° de pourvoi : 07-41.748.

Une démission de l’apprenti intervenue après les deux premiers mois d’apprentissage ne met pas fin au contrat.

Cour de cassation, Chambre sociale, 19 décembre 2002, Mme X... c./ Caisse primaire d’assurance maladie CPAM d’Angers et autre

La majoration de la rente prévue lorsque l’accident du travail est dû à la faute inexcusable de l’employeur, au sens de l’article L.452-1 du Code de la sécurité sociale, ne peut être réduite en fonction de la gravité de cette faute, mais seulement lorsque le salarié victime a lui-même commis une faute inexcusable, au sens de l’article L.453-1 du même Code

DUE

Ce site de l’URSSAF permet d’effectuer en ligne les formalités relatives à la déclaration unique d’embauche

Temps de déplacement lors de périodes d’astreintes et temps de travail effectif.

Dans une décision en date du 31 octobre 2007 (Cour de Cassation, Chambre sociale, 31 octobre 2007, N° de pourvoi : 06-43.834), la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affirmer que selon (...)

Jean Louis Borloo encourage l’utilisation des lampes basse consommation

Dans un communiqué du 31 août 2009, Jean-Louis BORLOO, ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer, et Chantal JOUANNO, secrétaire d’Etat chargée de (...)

Legimonaco.

La principauté de Monaco a aussi son légifrance.
Le site Légimonaco permet en effet de prendre connaissance de données suivantes relatives au droit applicable à Monaco :
codes et lois, (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 23 janvier 2003, N° de pourvoi : 00-22.164

Une personne qui exerce sa profession à titre libéral ne peut être considéré comme un particulier et dès lors qu’elle contracte pour son usage professionnel et non pour son usage personnel, cette personne doit s’assurer lors de la conclusion d’un contrat dont l’objet porte sur une obligation d’un montant au moins égal à 3 000 euros (20 000 francs) en vue de l’exécution d’un travail, de la fourniture d’une prestation de services ou de l’accomplissement d’un acte de commerce, que son cocontractant s’acquitte de ses obligations au regard de l’article L. 324-10 du Code du travail.

Cour de Cassation, Chambre sociale, 10 novembre 2004, Pourvoi n° : 02-45.187

L’employeur est tenu d’énoncer le ou les motifs du licenciement dans la lettre de licenciement ; s’il est interdit de licencier un salarié notamment en raison de son état de santé ou de son handicap, sauf inaptitude constatée par le médecin du Travail dans le cadre du titre IV du Livre II du Code du travail, cette interdiction ne s’oppose pas au licenciement motivé, non pas par l’état de santé du salarié, mais par la situation objective de l’entreprise dont le fonctionnement est perturbé par l’absence prolongée ou les absences répétées du salarié, celui-ci ne pouvant toutefois être licencié que si ces perturbations entraînent la nécessité pour l’employeur de procéder à son remplacement définitif ; il en résulte que la mention dans la lettre de licenciement de la nécessité du remplacement du salarié constitue l’énoncé du motif exigé par la loi.

Est suffisamment motivée la lettre de licenciement qui mentionne la nécessité du remplacement du salarié absent en raison de son état de santé et il appartient aux juges du fond de vérifier que ce remplacement est définitif.

Jurisacos.

Ce site se présente comme étant l’outil juridique des contractuels de la poste. Il comporte plusieurs accords d’entreprise, une liste d’affaires en cours (avec quelquefois les conclusions relatives à (...)

Le Salon juridique de l’internet 2008 va se dérouler le 26 novembre 2008.

Ce 26 novembre 2008, le 6ème Salon juridique de l’internet et du numérique va se dérouler à Paris.
Ce salon est organisé par Légiteam. Le site du Salon juridique comporte le programme de cette (...)

Répondre à cet article