David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Un arrêté fixe le montant de la rémunération du doctorant contractuel.

Un arrêté fixe le montant de la rémunération du doctorant contractuel.

samedi 25 avril 2009

Un arrêté du 23 avril 2009 vient de fixer le montant de la rémunération du doctorant contractuel.

L’intervention de ce texte était prévue par le décret n° 2009-464 du 23 avril 2009 relatif aux doctorants contractuels des établissements publics d’enseignement supérieur ou de recherche.

Cet arrêté prévoit que la rémunération mensuelle minimale des doctorants contractuels est fixée à 1 663,22 euros brut.

Toutefois, lorsque le service des doctorants contractuels intègre des missions autres que les activités de recherche accomplies en vue de la préparation du doctorat, la rémunération mensuelle minimale des doctorants contractuels est fixée à 1 998,61 euros brut.

A lire aussi :

Licenciement : durée du préavis

Lorsqu’une personne est licenciée, elle ne quitte normalement pas l’entreprise immédiatement. En effet, si le licenciement n’a pas été prononcé pour faute grave ou pour faute lourde, une durée de préavis (...)

Le paiement de provisions pour des dépenses de ravalement ne démontre pas l’accord du preneur pour la prise en charge de ces dépenses

Dans un arrêt en date du 19 décembre 2012 la troisième chambre civile de la cour de cassation a affirmé, après avoir visé l’article 1720 du code civil, que le bailleur doit faire, pendant la durée du (...)

La modulation de la prime de restructuration et de service.

Un arrêté du 20 octobre 2008 relatif à la modulation de la prime de restructuration et de service instituée par le décret n° 2008-366 du 17 avril 2008 instituant une prime de restructuration de service (...)

La dispense de travail peut s’analyser en un licenciement verbal

La Cour de cassation vient de rendre une décision intéressante ce 9 mars 2011 en matière de licenciement.
Au cas d’espèce, après un entretien préalable un salarié a été dispensé par l’employeur (...)

Les dérogations aux obligations de contrôle quotidien et hebdomadaire de la durée du travail.

L’article D 212-21 du Code du travail impose que lorsque les salariés d’un atelier, d’un service ou d’une équipe ne sont pas occupés selon le même horaire collectif de travail affiché, la durée du (...)

Fonds d’aide au portage de la presse : taux subvention 2010 2011

Le journal officiel vient de publier un arrêté du 25 octobre 2010 fixant les taux de subvention pour application du décret n° 98-1009 du 6 novembre 1998 modifié relatif au fonds d’aide au portage de (...)

Crédit : cas dans lequel la banque n’a pas d’obligation de mise en garde

Dans un arrêt en date du 19 novembre 2009, la Cour de cassation vient d’estimer que lorsqu’un crédit est adapté aux capacités financières des emprunteurs, la banque n’est pas tenue d’une obligation de (...)

Les 35 heures et les éternelles concessions

Lors de son intervention au journal de 20 heures sur TF1 le 28 août 2001, le premier ministre interrogé sur les moyens de "passer aux 35 heures pour les entreprises de moins de 20 personnes", bien (...)

Les députés adoptent le projet de loi HADOPI.

Le calamiteux projet de loi HADOPI, ou plus exactement le projet de loi favorisant la diffusion et la protection de la création sur internet, vient d’être adopté par les députés.
Les sénateurs vont (...)

Des nouveaux formulaires CERFA pour les marques de fabrique, de commerce ou de service, ainsi que pour les dessins et modèles

Un arrêté du 28 mai 2001 modifie les arrêtés du 31 janvier 1992 relatif aux marques de fabrique, de commerce ou de service et du 13 août 1992 relatif aux dessins et modèles en imposant d’utiliser des (...)

Répondre à cet article