David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Un bien étrange usage

Un bien étrange usage

lundi 13 mai 2002

Le site de l’association Vivre Le Net vient de rapporter la teneur d’une décision de la Cour d’appel de Paris en date du 16 novembre 2001.

En l’espèce un salarié avait été licencié pour faute grave, notamment pour avoir consulté des sites pornographiques sur son lieu de travail.

Selon la cour d’appel les documents versés aux débats font apparaître que bien que connaissant depuis le mois de janvier 1998 la réalité de cet usage, l’entreprise n’a cependant jamais rappelé au salarié les limites de l’utilisation de ce matériel et elle n’est dès lors pas fondée à le lui imputer à faute.

Il serait intéressant qu’un pourvoi soit effectué puisque, outre la teneur particulière de l’usage en cause, il ne semble pas, à la lecture de cet arrêt, que le caractère général, indispensable pour l’existence d’un usage, soit présent.

Voir en ligne : Consultation de l’article intitulé "la consultation des sites pornographiques ne peut pas toujours justifier un licenciement", sur le site de l’association Vivre Le Net, publié le 29 avril 2002.

A lire aussi :

Circonstances dans lesquelles des courriers électroniques peuvent être écartés des débats même s’ils ont un contenu professionnel

Dans un arrêt en date du 16 avril 2013 la chambre commerciale de la cour de cassation dans un dossier concernant des actes de concurrence déloyale et de parasitisme a approuvé le raisonnement adopté (...)

Les offres de reclassement de l’employeur dans la procédure de licenciement économique.

Il incombe à l’employeur de proposer au salarié dont le licenciement est envisagé des offres de reclassement écrites et précises.

Travail Egal Salaire Egal Incidence du Diplôme

Dans un arrêt en date du 11 janvier 2011, la Cour de cassation vient de se prononcer sur le principe à travail égal, salaire égal, en affirmant qu’une différence de diplôme ne justifie une différence (...)

Cour de cassation, Assemblée Plénière, 14 mars 1997, Société SPIE Batignolles et a. c/ direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la répression des Fraudes

n° 94-15.133.
LA COUR,
Sur le premier moyen :
Attendu que les sociétés SPIE Batignolles et SPIE Trindel font grief à l’arrêt d’avoir été prononcé en audience ordinaire, par la première chambre de la (...)

Avantage en nature nourriture 2011 HCR Suppression Exonération

L’article 201 de la loi de finances pour 2011 vient de modifier le régime applicable aux avantages en nature nourriture dans le secteur des hôtels, cafés et restaurants. En effet, une réduction (...)

Précision sur l’indemnisation du salarié qui n’a pas été en mesure de prendre son repos compensateur

Dans un arrêt en date du 20 février 2013 la chambre sociale de la cour de cassation vient d’affirmer que le salarié qui n’a pas été en mesure, du fait de son employeur, de formuler une demande de repos (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 10 mai 2006, N° de pourvoi : 05-40.802.

La pratique des bons de délégation visant à avertir le chef de service ou le supérieur de l’intention du représentant syndical de se mettre en délégation, ne peut être détournée de son seul objet d’information préalable d’un déplacement pour l’exercice du mandat dans ou en dehors de l’entreprise ; l’employeur, fût-il approuvé en comité d’entreprise, ne peut étendre la pratique des bons de délégation prévue par un accord d’entreprise pour la circulation des mandatés à un cas qui n’y est pas prévu.

Tickets restaurant et catégorie professionnelle.

Dans un arrêt en date du 20 février 2008, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affirmer que la seule différence de catégorie professionnelle ne saurait en elle-même justifier, pour (...)

Prévoyance : extension d’un avenant dans le secteur de la charcuterie de détail

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 10 mars 2010 portant extension d’un avenant à la convention collective nationale de la charcuterie de détail (n° 953).
En application de cet arrêté, (...)

Inaptitude : prise d’acte de la rupture du contrat de travail après le délai d’un mois sans reprise du versement du salaire

On revient sur un arrêt rendu le 9 juin 2010 par la Cour de cassation. Déjà intéressant par rapport à un autre problème juridique (lire l’article) cet arrêt doit également être apprécié en ce qui (...)

Répondre à cet article