David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Un décret précise les conditions de délivrance de l’autorisation de transport (...)

Un décret précise les conditions de délivrance de l’autorisation de transport déterminée.

jeudi 18 juin 2009

Selon l’article 257 du Code des douanes, les transports effectués entre les ports de la France métropolitaine sont réservés aux navires exploités par des armateurs ressortissants d’un Etat membre de la Communauté européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen et immatriculés dans un Etat membre de la Communauté européenne ou dans un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen et battant pavillon de ce même Etat.

Toutefois, l’autorité administrative peut, dans des conditions fixées par décret, autoriser un navire ne satisfaisant pas à ces conditions à assurer un transport déterminé.

Le journal officiel vient de publier le décret n° 2009-702 du 16 juin 2009 pris pour l’application de l’article 257 du code des douanes.

Selon ce texte, l’autorisation de transport déterminé peut être délivrée pour une opération ponctuelle de transport maritime de marchandises ou de passagers entre les ports de la France métropolitaine.

Le demandeur d’une autorisation de transport déterminé doit attester qu’à la date de la demande aucun navire satisfaisant aux prescriptions de l’article 257 du code des douanes n’est disponible pour effectuer le transport maritime souhaité entre les ports de la France métropolitaine.

La demande d’autorisation de transport déterminé, qui définit les conditions dans lesquelles le transport sera réalisé, est présentée au service instructeur selon des modalités définies par un arrêté du ministre chargé de la marine marchande.

L’autorisation d’effectuer un transport déterminé peut être refusée, dans des conditions fixées par un arrêté du ministre chargé de la marine marchande, pour des motifs de sécurité des biens et des personnes, de sûreté ou de protection de l’environnement.

L’autorisation est refusée lorsque le navire ne présente pas les garanties suffisantes au regard des règles applicables au contrôle par l’Etat du port, ou lorsque l’âge du navire atteint un seuil fixé par l’arrêté.

A lire aussi :

Finances Publiques en 15 Lecons

Les éditions Ellipses proposent la seconde édition des Finances Publiques en 15 Lecons.
Rédigée par Eric Pechillon, Maître de conférences à l’Université de Rennes 1, cette seconde édition a été publiée (...)

Le Forum des droits sur l’internet ouvre un groupe de travail sur les publications sur internet de décisions de condamnations judiciaires

Dans un communiqué de presse, le Forum des droits sur l’internet vient de faire état de la création d’un groupe de travail "Publications judiciaires sur internet".
Ce groupe de travail va concentrer (...)

Actes-Types. com : le portail de l’activité juridique.

Actes-Types.com se présente comme étant le portail de l’activité juridique.
Ce site comporte plusieurs parties relatives aux questions juridiques, aux blogs juridiques, aux petites annonces (...)

Prise en compte de l’ancienneté et du comportement antérieur du salarié pour déterminer la sanction

Dans un arrêt en date du 19 janvier 2010, la Cour de cassation vient d’approuver le raisonnement d’une cour d’appel qui a estimé qu’au regard de l’ancienneté et de l’absence d’antécédent disciplinaire (...)

Contrôle URSSAF et avis de passage.

Dans une décision en date du 20 juin 2007 (Cour de Cassation, Chambre civile 2, 20 juin 2007, N° de pourvoi : 06-15.391), la 2ème Chambre civile de la Cour de cassation a affirmé que lorsque les (...)

Une aide à l’embauche pour les très petites entreprises vient d’être instituée.

Une aide à l’embauche pour les très petites entreprises vient d’être instituée par le décret n° 2008-1357 du 19 décembre 2008.
Il résulte de ce texte que les entreprises de moins de dix salariés peuvent (...)

Montants et limites pour les avantages en nature logement ou nourriture, les frais professionnels et les frais de repas

Une instruction du 15 février 2010 (BOI 5 F-10-10 n° 26 du 23 février 2010) vient d’être publiée concernant les montants ou limites retenus au titre de l’imposition des revenus des années 2009 et 2010 (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 1 décembre 2005, Pourvoi n° : 04-11.378

Il résulte de l’article L. 223-16 du Code du travail, qui prévoit que dans les professions énumérées par ce texte, les employeurs sont tenus de s’affilier à une caisse de congés au cours de la période reconnue pour l’appréciation du droit à congés des salariés, et de l’article R 223-1 du même code, qui prévoit que le point de départ de l’année de référence pour l’application du droit à congés est fixé au 1er avril, que l’obligation d’affiliation à un caisse de congés payés s’impose aux employeurs dès le 1er avril de la première année de référence.

The Official Board : pour découvrir les organigrammes des entreprises

Le site The Official Board.fr permet de découvrir les organigrammes des principales entreprises mondiales (plus de 20.000 pour l’instant).
La consultation du site est gratuite même s’il faut (...)

Emploi des Seniors : extension d’un avenant pour les entreprises d’installation de matériel aéraulique, thermique, frigorifique

Le journal officiel vient de procéder à la publication de l’arrêté du 10 mars 2010 portant extension d’un avenant à la convention collective nationale des entreprises d’installation sans fabrication, y (...)

Répondre à cet article