David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Vers l’institution d’un impôt européen

Vers l’institution d’un impôt européen

mardi 10 août 2010

D’après une interview donnée par Janusz Lewandowski, commissaire au Budget, au Financial Times Deutschland, la Commission Européenne envisagerait la création d’un impôt direct européen. La Commission Européenne devrait présenter une proposition en ce sens au cours du mois de septembre. L’impôt direct européen semble toutefois pour l’instant n’être qu’une hypothèse de travail et d’autres solutions pourraient lui être préférées comme par exemple une taxe sur les transactions financières.

Via : LeFigaro

A lire aussi :

Le montant de la prime spéciale au bénéfice des enseignants qui assurent au moins trois heures supplémentaires année d’enseignement dans l’enseignement secondaire.

Une prime spéciale au bénéfice des enseignants qui assurent au moins trois heures supplémentaires année d’enseignement dans l’enseignement secondaire vient d’être instituée par le décret n° 2008-927 du (...)

Assurance complémentaire frais de santé : extension d’un accord pour les salariés agricoles non cadres des exploitations agricoles du Cantal

Le journal officiel vient de publier l’arrêté du 11 mars 2010 portant extension d’un accord départemental relatif à l’assurance complémentaire frais de santé des salariés agricoles non cadres des (...)

Indice des loyers commerciaux du deuxième trimestre 2009

Le journal officiel vient de publier un avis relatif à l’indice des loyers commerciaux du deuxième trimestre 2009 (loi n° 2008-776 du 4 août 2008 et décret n° 2008-1139 du 4 novembre 2008).
Selon (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 29 avril 2003, N° de pourvoi : 01-42.026

Une clause de non-concurrence n’est licite que si elle est indispensable à la protection des intérêts légitimes de l’entreprise, limitée dans le temps et dans l’espace, qu’elle tient compte des spécificités de l’emploi du salarié et comporte l’obligation pour l’employeur de verser au salarié une contrepartie financière, ces conditions étant cumulatives.

En l’absence de contrepartie financière la clause de non concurrence insérée dans le contrat de travail est nulle et il peut être alloué à un salariée des dommages et intérêts, que les juges du fond peuvent souverainement évalués au montant de la somme prévue au profit de l’employeur si le salarié avait violé la clause, en réparation du préjudice que la salarié a subi du fait que l’employeur lui a imposé une clause nulle portant atteinte à sa liberté d’exercer une activité professionnelle.

L’acceptation d’une offre de vente doit intervenir dans un délai raisonnable (Civ. 3, 20 mai 2009, N° 08-13.230.)

Lorsqu’une offre de vente n’est pas assortie d’un délai précis, l’acceptation doit intervenir dans un délai raisonnable.

Les éléments constitutifs du louage de choses ne comportent pas de condition relative à la date de prise d’effet du bail

Dans un arrêt en date du 28 octobre 2009, la Cour de cassation vient d’affirmer que le louage des choses est un contrat par lequel l’une des parties s’oblige à faire jouir l’autre d’une chose pendant (...)

Précision de la Cour de cassation sur l’objet du syndicat des copropriétaires

Dans un arrêt en date du 4 novembre 2009, la Cour de cassation vient d’affirmer, après avoir visé l’article 14 de la loi du 10 juillet 1965, que la collectivité des copropriétaires est constituée en un (...)

Cour de cassation, Première chambre civile, 11 mars 2009, N° de Pourvoi : 08-11.796.

Ayant fait ressortir que les gendarmes avaient utilisé la convocation d’un étranger pour un examen de son dossier de mariage nécessitant sa présence personnelle, pour procéder à son interpellation pour délit de séjour irrégulier en vue de son placement en rétention, le premier président en a justement déduit que les conditions de cette interpellation étaient irrégulières.

Le bouclier fiscal et le projet de loi en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat.

Le projet de loi en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat comporte un article 5 dont les dispositions sont relatives au bouclier fiscal.
Il prévoit notamment que les impôts directs (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 25 juin 2003, Pourvoi n° 01-41.150

L’employeur qui prend l’initiative de rompre le contrat de travail ou qui le considère comme rompu du fait du salarié doit mettre en oeuvre la procédure de licenciement ; à défaut, la rupture s’analyse en un licenciement sans cause réelle et sérieuse.

Répondre à cet article