David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Actualité Juridique > Vers l’institution d’un impôt européen

Vers l’institution d’un impôt européen

mardi 10 août 2010

D’après une interview donnée par Janusz Lewandowski, commissaire au Budget, au Financial Times Deutschland, la Commission Européenne envisagerait la création d’un impôt direct européen. La Commission Européenne devrait présenter une proposition en ce sens au cours du mois de septembre. L’impôt direct européen semble toutefois pour l’instant n’être qu’une hypothèse de travail et d’autres solutions pourraient lui être préférées comme par exemple une taxe sur les transactions financières.

Via : LeFigaro

A lire aussi :

Licenciement économique : manque à l’obligation de reclassement l’employeur qui ne propose pas des postes disponibles

Dans un arrêt en date du 2 décembre 2009, la Cour de cassation, après avoir retenu qu’une cour d’appel a constaté que deux emplois disponibles et correspondant aux compétences de la salariée ne lui (...)

Un mois après le salarié revient sur sa démission et...

Dans un arrêt en date du 25 mai 2011, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affirmer que la démission est un acte unilatéral par lequel le salarié manifeste de façon claire et non (...)

Précision sur la prescription relative à une demande d’annulation d’un testament pour cause d’insanité d’esprit

Dans un arrêt en date du 20 mars 2013 la première chambre civile de la cour de cassation vient d’affirmer, après avoir visé les articles 901 et 1304 du code civil, que l’action en nullité d’un acte à (...)

Nouveau montant de l’allocation relative au contrat d’insertion dans la vie sociale

Le journal officiel vient de publier le décret n° 2010-321 du 22 mars 2010 relatif à l’allocation prévue dans le contrat d’insertion dans la vie sociale.
En application de ce décret, le bénéfice de (...)

Huissiers : règles relatives à l’attestation de conformité des logiciels de comptabilité

Le journal officiel vient de procéder à la publication de l’arrêté du 31 mai 2011 relatif à l’attestation de conformité des logiciels de comptabilité des offices d’huissiers de justice.
Ce texte prévoit (...)

Les demandes de mise à disposition de données par voie électronique.

Le décret n° 2007-1538 du 26 octobre 2007 relatif aux demandes de mise à disposition de données par voie électronique et modifiant le code de procédure pénale vient d’être publié au journal officiel n° 251 du 28 octobre 2007.

Confirmation Relèvement Seuil ISF 2011

Le relevèment du seuil de l’ISF a été évoqué par le député UMP Gilles Carrez. Celui-ci souhaite porter le seuil de l’ISF, actuellement fixé à 790.000 euros, à 1 million d’euros. Mais François Baroin désire (...)

Les conventions collectives et les accords collectifs étendus au journal officiel du 8 août 2009

Voici la liste des conventions collectives et des accords collectifs dont les arrêtés d’extension viennent d’être publiés au journal officiel du 8 août 2009 :
Arrêté du 31 juillet 2009 portant (...)

Crédit à la consommation Montant Maximum Cadeau 2011

Le journal officiel vient de publier un arrêté du 30 novembre 2010 fixant la valeur maximale de la prime en nature de produit ou bien à laquelle la souscription d’un crédit à la consommation peut (...)

Cour de Cassation, Chambre sociale, 19 octobre 2005, Pourvoi n° : 03-46.847

En vertu de l’article L. 122-14-2 du Code du travail, l’employeur est tenu d’énoncer le ou les motifs du licenciement dans la lettre de licenciement ; si l’article L. 122-45 du même Code faisant interdiction de licencier un salarié notamment en raison de son état de santé ou de son handicap, sauf inaptitude constatée par le médecin du travail dans le cadre du titre IV du Livre II, ne s’oppose pas au licenciement motivé, non pas par l’état de santé du salarié, mais par la situation objective de l’entreprise dont le fonctionnement est perturbé par l’absence prolongée ou les absences répétées du salarié, celui-ci ne peut toutefois être licencié que si ces perturbations entraînent la nécessité pour l’employeur de procéder à son remplacement définitif ; il en résulte que l’employeur doit se prévaloir dans la lettre de licenciement, d’une part, de la perturbation du fonctionnement de l’entreprise et, d’autre part, de la nécessité du remplacement du salarié, dont le juge doit vérifier s’il est définitif.

Répondre à cet article