«football leaks» Deux joueurs du PSG impliqués dans l’évasion fiscale

Dans le scandale du Football Leaks, deux joueurs du PSG sont cités à savoir Angel Di Maris et Javier Pastore.

Les révélations de l’enquête appelée Football Leaks promettait d’être choquante. Cette enquête a été entreprise par le consortium European Investigative Collaborations (EIC) un collectif composé d’une douzaine de médias européens.

Médiapart a fait des révélations sur « une mafia du football argentin » qui cible surtout deux joueurs du PSG à savoir, Angel Di Maria et Javier Pastore. Ceux deux joueurs seraient friands de paradis fiscaux d’après les dires de l’EIC.

En premier Angel Di Maria qui se ferait payé ses droits à l’image à travers une société, nommée Sunpex domiciliée au Panama, alors que Javier Pastore aurait surtout touché 1,9 million d’euros de la part de Nike entre 2013 et 2015 à travers «une entreprise offshore», basée en Uruguay.

Une enquête pour fraude fiscale est également menée par les autorités espagnoles contre d’autres joueurs tels que Xabi Alonso, Ricardo Carvalho, ex joueurs du Réal Madrid d’après le ministère public.

Mais cette enquête révèle aussi des scandales sur les transferts concernant les joueurs tels que Falcao, Higuain ou encore Gonzalo. Des opérations qui ont fait l’objet de commissions dissimulé à travers des agents argentins.

Le scandale révèle aussi l’achat des matchs, de joueurs choisis dans l’équipe argentine pour augmenter leur côte » avouent les journalistes qui ont mené l’enquête.

Dans l’affaire il est également question d’hommes de paille et de sociétés écrans présentent dans la capitale hollandaise. En fait, les Pays-Bas serait d’après IEC et Médiapart, le centre par lequel, transite l’argent blanchit pour arriver dans les paradis fiscaux » pensé et pratiqué par ce qu’on présente comme l’«Argentinian connection» du foot… Un vaste réseau blanchiment et d’évasion fiscale qui aurait facilité le blanchiment de 30 millions d’euros au moins. « mais face à la réalité, ce montant serait moindre, car l’ensemble des transactions n’apparaissent pas dans les documents de l’EIC», précise-t-on. Du côté du PSG on se dit confiant face à ces révélations et les joueurs soupçonnés n’ont pas réagi à ces révélations.



Les commentaires sont fermés.