Fragilité annoncée de la vente de diamant

Le marché des diamants qui a souvent connu le plein succès pourrait être confronté à des périodes de difficultés d’après une analyse de l’entreprise De Beers.

Compte tenu de la crise économique en Chine et de l’instabilité des marchés financiers, les ventes de diamants pourraient rester fragiles dans les années à venir, comme l’indique l’entreprise De Beers à travers ses prévisions.

Alors que l’année passée le marché des diamants est passé par des moments difficiles, les années à venir pourraient être encore plus difficiles comme l’indique De Beers à travers les résultats de son étude qu’il a publié.

En fait, la vente des diamants a enregistré une baisse de plus de 2% pour se fixer à 79 milliards de dollars au lieu de 81 milliards en 2014, d’après De Beers, en justifiant ce recul par « les transactions néfastes des changes, le recul de l’économie chinoise et d’autres places boursières « .

« L’année 2015 fut une année très complexe » mais les prévisions du marché des diamants pourraient connaître un meilleur jour comme l’indique le patron de De Beers, Bruce Cleaver. « On espère que la demande va s’améliorer en Chine » à la suite d’un arrêt en 2015 indique t-il. Sur le marché des diamants, la Chine occupe la seconde place après les États-Unis

Mais ce marché va toujours garder sa place dans les années à venir » mais ce n’est pas sûr que le pays puisse connaître une grande croissance » comme on l’a vu auparavant » explique le dirigeant.

Ce dernier indique que les ventes de diamants sur la longueur devraient être portées par les millenials qui vont atteindre leur dix ans, période à laquelle ils auront plus de valeur, c’est-à-dire une période où ils seront à mesure d’acheter plus de diamants. L’année passée, les millénnials ont investi pratiquement 26 milliards de dollars dans l’achat des diamants sur les marchés les plus importants au monde à savoir : le Japon, la Chine, les États-Unis et l’Inde.



Les commentaires sont fermés.