Fumer un paquet de cigarette par jour entrainerait 150 modifications génétiques par an

Le fait de fumer du tabac quotidiennement entraînerait 150 modifications génétiques par an au niveau de plusieurs organes notamment dans les cellules pulmonaires, dans la bouche, la vessie, mais également dans le larynx.

Une étude récemment publiée dans la revue Science, révèle que le fait de consommer un paquet de cigarette par jour correspondrait à 150 modifications par an dans les cellules pulmonaires.

Au départ, les premières modifications génétiques causées par le tabac étaient identifiées dans les tissus pulmonaires, mais désormais, on les retrouve dans d’autres parties du corps humain notamment. Et elles pourraient occasionner le cancer de la bouche, du larynx, du sein, du foie, du pharynx, du pancréas, de l’œsophage, de la vessie.

En fait, dans la cigarette, on trouve plus de 7000 corps chimiques différents parmi lesquels il y a les 70 qui sont à l’origine des cancers, d’après les explications des chercheurs qui évoquent la complexité des interactions avec l’organisme.

5243 génomes ont été étudiés par les spécialistes pour réaliser cette étude de l’ADN cancéreuse relative au tabac. Ces génomes représentent, treize zones de cancers hypothétiquement favorisées par le tabagisme. Ceux-ci ont fait la comparaison des cancers de fumeurs avec celui des cancers identiques de personnes non fumeurs.

L’étude montre que le fait de fumer un paquet de cigarette par jour provoquerait moyennement 97 modifications génétiques supplémentaires par an dans la cellule du larynx, 18 mutations dans la vessie, 39 modifications dans le pharynx, 6 mutations dans le foie et 23 dans la bouche.

Processus complexe

L’étude, dévoile cinq processus différents à travers lesquels, l’ADN est détruit par le tabac dont l’un qu’on retrouve plus dans la majorité des cancers. C’est une augmentation de la pendule cellulaire qui provoque une modification précoce des cellules, comme le détaillent les spécialistes en génétique.

« À travers cette étude, on voit aussi que le processus à travers lequel, le tabac occasionne un cancer est plus difficile comme l’indiquent les chercheurs. En réalité, nous n’arrivons pas encore à comprendre entièrement les origines sous-jacentes de plusieurs cancers ». En gros, le tabagisme tue un grand nombre de personnes dans le monde soit six millions de personnes par an.



Les commentaires sont fermés.