L’ANSM inquiétée par « Purple Drank » cette drogue dangereuse pour les enfants

L’ANSM demande aux médecins de garder l’œil sur n’importe quelle demande de médicament qui contient un dérivé de surveiller toute « demande de médicament composé d’un dérivé opiacé ou un antihistaminique »…

Il s’agit d’un sirop pour lutter contre la toux ou encore d’antihistaminiques associés à du soda. Ce mélange est très apprécié dans le milieu des jeunes adolescents. Appelé « Purple Drank », c’est une drogue qui provient des États-Unis qui fait rage en France alors qu’il a été recensé plusieurs cas d’abus dont 18 signalés entre janvier et août 2015 par les autorités de la santé.

Surveiller attentivement, une drogue qui risque de devenir malheureusement populaire

« Une augmentation qui peut toutefois aussi être justifiée par une connaissance évoluée du phénomène», indique le site Pourquoi Docteur, qui indique que la « mise en garde » de l’agence nationale du médicament (ANSM) portant sur « la mauvaise utilisation des médicaments obtenus avec ou sans ordonnance ».

Ce billet de vigilance qui s’adresse aux spécialistes en addictologies, aux urgentistes, en pédiatrie, aux médecins qui travaillent en centres de planning familial et aux professionnels qui travaillent chez les jeunes et spécialistes dans la protection de contre la consommation des drogues, ce « souligne l’importance de surveiller cette « Purple Drank » qui devient malheureusement populaire.



Les commentaires sont fermés.