Monsanto pourrait être la proie des chimistes allemands

N’ayant pas pu racheter Syngenta fin 2015, Monsanto serait la cible de deux géants du secteurs chimique (racheter BASF et Bayer) prêts à débourser 35 milliards d’euros pour l’acquérir.

Comme le secteur de la chimie connaît une grande croissance, depuis plusieurs mois. A ce titre, l’agence Bloomberg, BASF pourrait proposer 40 milliards de dollars, alors que Bayer a demander aux banques de rédiger une offre comme l’indique StreetInsider, un site d’informations financières américain.

Mais, ces annonces, ont provoqué une hausse du titre du groupe Mansonto de 10% à la Bourse de Wall Street. Cette offre a également occasionné des spéculations dans le monde l’agrochimie, qui est en train de se reconstruire actuellement.

Deux fusions ont également remis le secteur en marche. Rappelons que le mois passé, un rapprochement entre Dow Chemical et Dupont pour une valeur de 130 milliards de dollars.

Deux rapprochements ont coup sur coup redistribué les cartes ces derniers mois. D’abord la fusion à 130 milliards de dollars afin de créer une entité de la chimie qui devra se sectionner en trois entreprises, avec une entité qui sera spécialisée dans l’agrochimie.

Ensuite, l’acquisition par ChemChina par Syngenta en février pour une valeur de 43 milliards de dollars.



Les commentaires sont fermés.