David Taté Juridique
Droit, juridique, affaires, sociétés, social, travail, fiscal, marques, entreprises, immobilier

Categories

Accueil > Annuaire Juridique > timbre.justice.gouv.fr : acheter un timbre fiscal pour les actions en (...)

timbre.justice.gouv.fr : acheter un timbre fiscal pour les actions en justice

lundi 16 janvier 2012

Le ministère de la justice vient de mettre en ligne un site pour acheter les timbres fiscaux nécessaires pour introduire une procédure devant une juridiction judiciaire ou administrative ou lorsqu’on est partie dans certaines procédures d’appel.

Les timbres fiscaux disponibles ont, respectivement, des montants de 35 euros et 150 euros.

Chaque timbre fiscal a une durée de validité de 6 mois à partir de la date du paiement. Il n’est pas utilisable devant les tribunaux de commerce.

Pour accéder à ce site il suffit d’aller à l’url http://www.timbre.justice.gouv.fr/.

A lire aussi :

Cour de Cassation, Chambre sociale, 10 mai 2006, Pourvoi : 05-43.843

Il résulte de l’article L. 122-41 du Code du travail qu’aucune sanction ne peut être prononcée contre un salarié plus d’un mois après l’entretien préalable ; il s’ensuit que si la réunion du conseil de discipline institué par une convention collective interrompt ce délai, c’est à la condition que l’employeur ait informé le salarié de la convocation du conseil avant l’expiration de ce délai.

Précision sur le représentant de la section syndicale

Dans un arrêt en date du 4 novembre 2009, la Cour de casation a affirmé que l’article L. 2142‑1‑1 du code du travail n’interdit pas au syndicat de désigner comme représentant de la section syndicale un (...)

Cour de cassation, Chambre sociale, 13 décembre 2006, N° de Pourvoi : 05-40.671.

L’accord cadre du 24 janvier 2002 sur l’organisation et la durée du travail effectif dans les services interentreprises de médecine du travail n’impose pas la réduction effective du temps de travail hebdomadaire à 35 heures et ne prévoit pas que les rémunérations minimales conventionnelles des médecins du travail, définies sur la base de 39 heures à la date de conclusion de l’accord, s’appliquent, en l’absence de réduction effective du temps de travail, à une durée de travail de 35 heures, dès l’entrée en vigueur du dit accord.

La justice bloque les PS3 aux portes de l’Europe

Il risque de devenir difficile de faire l’acquisition d’une playstation 3 neuve si la situation perdure. En effet selon The Guardian la Cour de Justice Européenne aurait ordonné le blocage de (...)

Impôt sur les sociétés 2011 Modification Assiette Taux

L’impôt sur les sociétés pourrait être modifié en 2011. C’est en tout cas l’intention de François Baroin. Sur RTL le ministre du Budget a déclaré qu’il souhaitait une modification de l’assiette et du taux (...)

La démission et la transaction ne doivent pas avoir pour but d’écarter l’autorisation préalable au licenciement d’un salarié protégé

Dans un arrêt en date du 12 juillet 2010, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affirmer que les dispositions législatives soumettant à l’autorisation préalable de l’inspecteur du travail (...)

Application de la prescription par 5 ans à la demande d’indemnisation de repos compensateur suite à la non-information du salarié

Dans un arrêt en date du 5 mai 2010, la Cour de cassation vient d’affirmer que la prescription quinquennale s’applique à toute action engagée à raison de sommes afférentes aux salaires dus au titre du (...)

Précisions sur les conditions pour qu’un membre se retirer d’un GIE

Dans un arrêt en date du 20 mars 2012 la chambre commerciale de la cour de cassation vient d’affirmer, au visa de l’article L. 251-9, alinéa 2, du code de commerce, dont elle précise qu’il s’agit de (...)

Les contrats de travail et la télé-réalité : une requalification attendue.

Il est curieux de constater qu’un contrat aussi fréquent que le contrat de travail ne fait l’objet d’aucune définition légale. Il est en effet revenu à la jurisprudence d’établir une définition du (...)

Cour de cassation, Assemblée Plénière, 29 novembre 1996, Société Chaumet et a. c/ société C. B.

n° 93-20.799.
LA COUR,
Sur la fin de non-recevoir du pourvoi soulevée par la défense et sur le moyen unique :
Vu l’article 4 du Code civil ;
Attendu que le pourvoi dirigé contre deux décisions (...)

Répondre à cet article